La santé environnementale selon l’Académie américaine de pédiatrie (4/5)

Autre preuve que le phénomène n’est pas seulement un effet du vieillissement, les cancers de l’enfant progressent. Ils sont la deuxième cause de mortalité entre 1 et 14 ans, derrière les accidents domestiques et devant les maladies de l’appareil respiratoire. - André Cicolella

Il y a un urgent besoin d’évaluer le niveau d’exposition de la population aux nanomatériaux, au fil du temps et pour les différents groupes de populations, tout particulièrement les enfants. – Organisation mondiale de la santé (OMS), 2013.

Chronique de « Protecting Your Child’s Health » (Protéger la santé de votre enfant), qui traite de santé-environnement en pédiatrie

pédiatrie et santé environnementale : un parent donnant de la protection pour la santé de son enfant

de l’Académie américaine de pédiatrie, 295 pages, publié en 2020

 

Dans le domaine de la pédiatrie, l’Académie américaine constitue un organisme de référence au niveau international. Elle aborde notamment le thème de la santé-environnement.

Ce livre s’adresse aux parents qui s’interrogent sur les pollutions environnementales et sur leurs effets sanitaires chez les enfants. Son objectif est de fournir des réponses pratiques aux questions de la vie quotidienne, ainsi que de proposer des moyens pour entourer les enfants d’environnements sains.

Le premier article de la chronique se trouve ici : La santé environnementale selon l’Académie américaine de pédiatrie (1/5)

 

Santé-environnement selon l’Académie américaine de pédiatrie : quelques informations et points de vue intéressants

Voici une liste d’informations et de points de vue, portant sur le lien entre pédiatrie et santé-environnement, et que je souhaite partager avec vous.

  • Les jouets anciens et usés doivent faire l’objet d’un examen minutieux. L’objectif est d’identifier de potentiels dommages et des informations sur le lieu de fabrication du jouet.
  • Si un jouet est endommagé, ou usé, ou encore fabriqué dans un pays ayant des réglementations peu exigeantes sur les substances chimiques, il est plus sûr de s’en séparer.
  • Les parents devraient sensibiliser les enfants et les adolescents aux risques associés à la musique à fort volume. C’est tout particulièrement le cas s’ils utilisent des écouteurs. En termes d’ordre de grandeur, un lecteur audio numérique personnel se règle à environ 60% du volume maximum (le volume maximum est d’environ 100-110 décibels). Concrètement, l’utilisateur doit être en mesure de suivre les conversations autour de lui. De plus, le temps d’écoute pourra rester inférieur à 60 minutes par jour.

 

Du bon usage de la crème solaire

  • Les crèmes solaires doivent notamment s’appliquer sur les zones fréquemment exposées au soleil. Par exemple : le visage, le nez, les oreilles, les pieds, les mains, l’arrière des genoux… L’application doit avoir lieu bien avant d’aller à l’extérieur. Ainsi, le niveau de protection sera optimal au moment de l’exposition.
  • Les rayons du soleil peuvent pénétrer à travers les nuages. Les crèmes solaires conservent donc aussi leur intérêt par temps nuageux.
  • L’utilisation de crème solaire s’inscrit dans une démarche plus globale de gestion de l’exposition aux rayons solaires. Cette démarche inclue notamment le port de vêtements couvrants et d’un chapeau. Les crèmes solaires s’utiliseront pour éviter un risque de brûlure, et non pour rester au soleil plus longtemps.
  • A l’occasion d’un projet de déménagement, des critères de santé environnementale peuvent participer aux réflexions sur le choix d’un nouveau quartier. Par exemple : capacité à atteindre l’école à pied ou en vélo ; proximité d’une source locale de fruits et légumes frais ; niveau d’entente entre les voisins ; densité de verdure ; proximité d’un parc…
  • L’ozone de la pollution atmosphérique urbaine présente des risques pour la santé. Il diffère de l’ozone qui se trouve dans la haute atmosphère (stratosphère). En effet, cet ozone absorbe des rayons ultraviolets nocifs. Et par conséquent, il nous protège d’un risque accru de cancer de la peau et de lésions oculaires.

 

Les recommandations proposées dans ce livre incluent notamment :

    • Privilégier les aliments frais aux aliments transformés.
    • Eviter de placer des contenants en plastique dans le lave-vaisselle et au four à micro-ondes.
    • Evitez les pastiques étiquetés n° 3 et 7 ; préférer les plastiques étiquetés n° 1, 2, 4 et 5.
    • Préférer les biberons en verre et des contenants en verre pour l’entreposage des aliments.
    • Dépoussiérer et nettoyer régulièrement la maison, en utilisant des techniques humides (serpillère, chiffon humide…), pour minimiser l’exposition aux polluants fixés sur les grains de poussière.

 

 

santé-environnement et pédiatrie : fille et garçon

 

Santé-environnement selon l’Académie américaine de pédiatrie : quelques extraits de Protéger la santé de votre enfant

Pourquoi l’asthme est-il en augmentation ? Les scientifiques et les responsables de la santé publique s’inquiètent de l’augmentation apparente du nombre de personnes asthmatiques. L’explication de cette augmentation n’a pas été identifiée, mais elle semble probablement être liée à une combinaison complexe de facteurs, incluant une exposition accrue aux allergènes environnementaux et aux substances irritantes de l’air intérieur ; une exposition accrue à des polluants environnementaux complexes, comme la fumée secondaire du tabac, les gaz d’échappement diesel et les gaz irritants pendant la petite enfance ; des susceptibilités génétiques ; un retard dans la maturation des réponses immunitaires en raison des changements dans l’exposition aux agents infectieux ;  des facteurs alimentaires ; le stress et la pauvreté. Des preuves émergentes provenant d’études scientifiques suggèrent que le fait d’être exposé à la pollution atmosphérique à long terme et de vivre à proximité de zones à fort trafic peut causer certains cas d’asthme.

 

Difficultés dans la mesure privée des polluants

Si des métaux tels que le plomb, le mercure et le cadmium faisaient partie des [analyses sanguines], la thérapie par chélation pour éliminer l’une ou l’autre de ces substances n’est pas recommandée et peut être nocive. La thérapie de chélation est une méthode utilisée pour lier des substances chimiques et les éliminer du sang. La seule indication approuvée par la Food and Drug Administration des États-Unis pour la thérapie par chélation orale est un taux de plomb dans le sang supérieur à 45 microgrammes par décilitre. D’autres utilisations de la chélation ne sont pas prouvées, expérimentales et potentiellement dangereuses.

Peut-on mesurer de façon fiable les substances chimiques toxiques ou les métaux en prenant un échantillon de cheveux ? Des échantillons de cheveux ont été utilisés pour mesurer des substances chimiques et des métaux issus de pollutions environnementales, mais les résultats ne peuvent pas distinguer les métaux dans les cheveux de ceux déposés par des contaminations extérieures. Le mercure capillaire a été mesuré dans des études de recherche, en utilisant des règles strictes qui guident la collecte d’échantillons. Les laboratoires médicaux typiques n’ont pas de processus standard pour recueillir et préparer des échantillons de cheveux puis les analyser. La […] mesure dans les cheveux n’est pas un indicateur fiable de ce qui est à l’intérieur du corps d’une personne. En outre, les résultats ne peuvent pas être comparés aux résultats conventionnels, tels que les concentrations dans le sang ou dans les urines.

Les examens radiographiques de mon enfant affecteront-ils ses futurs petits-enfants ? Il est très peu probable que les examens aux rayons X d’une personne affectent ses futurs enfants ou petits-enfants.

 

Les taux de cancer chez les enfants augmentent-ils ? Oui.

Les taux de cancer chez les enfants augmentent-ils ? Oui. Les taux de cancer infantile (chez les enfants et les adolescents de moins de 15 ans) ont augmenté de 38 % de 1975 à 2014 aux États-Unis. Pour la leucémie, le cancer infantile le plus fréquent, il y a eu une augmentation de 42 % des taux d’incidence […] Pour le cancer du cerveau et d’autres cancers du système nerveux, l’incidence a augmenté dans les années 1980 en raison de l’amélioration des procédures diagnostiques et des changements dans la classification. Les taux sont demeurés stables de 1987 à 2014. Chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes (moins de 20 ans), les taux de lymphome non hodgkinien ont augmenté, tandis que les taux de lymphome hodgkinien ont diminué au cours de la même période.

 

Cette chronique sur le lien entre pédiatrie et santé-environnement se termine avec l’article La santé environnementale selon l’Académie américaine de pédiatrie (5/5).

 

Et ainsi, cette chronique met en avant l’importance de protéger les enfants des substances préoccupantes. Présentes dans leur environnement, leurs effets pourraient être graves ou pérennes. Ce blog a pour mission de vous aider et de vous accompagner dans votre démarche ! Pour vos premiers pas, vous pouvez vous appuyer sur le guide gratuit téléchargeable ci-dessous.

Photo notamment par Lenka Fortelna

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit « 7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.