Santé-environnement pour parents, avec le Pr Philip Landrigan (1/3)

Tous les enfants qui naissent de nos jours ont dans leur sang des dizines, voire des centaines, de produits chimiques fabriqués par l’homme. Et le pire, c’est que ces produits sont là dès la conception. – Barbara Demeneix

[En sante environnementale,] les parents peuvent apprendre des choses simples à faire dans leur maison, jardins, écoles et communautés pour faire vraiment une grande différence, une différence qui peut sauver des vies. – Christopher Gavigan

.

Chronique de « Children and environmental toxins : what everyone needs to know »

de Philip et Mary Landrigan, 240 pages, publié en 2018

.

Philip Landrigan est pédiatre et épidémiologiste. Dans le domaine de la santé environnementale appliquée aux enfants, il est un des scientifiques de référence, au niveau mondial. Mary Landrigan est éducatrice en santé publique.

Les enfants et les toxines environnementales : ce que chacun a besoin de savoir fait l’objet d’une chronique en trois parties. Cet article est le premier article de la chronique.

.

Quelques informations et points de vue intéressants, concernant la thématique « Santé des enfants et environnement »

Voici une liste d’informations et de points de vue issus du livre, en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement », et que je souhaite partager avec vous.

  • Aujourd’hui, dans la plupart des pays développés, la médecine et les politiques de santé publique ont conduit, depuis une centaine d’années, à des gains de santé et de longévité considérables. Ces gains s’expliquent principalement par l’efficacité des vaccins et des antibiotiques, par la disponibilité d’aliments sains et d’une eau potable, par une réduction de 90% de la mortalité infantile, et par le contrôle des anciennes maladies infectieuses : choléra, variole, typhus, fièvre jaune, scarlatine, tuberculose, rougeole, paludisme, coqueluche et polio. Il s’agit d’une avancée majeure pour l’Humanité, et pour la santé des enfants en particulier, qui ne doit pas être sous-estimée.
  • Néanmoins, deux évolutions préoccupantes menacent ces gains de santé et de longévité :
    • l’augmentation de la contamination de l’environnement par des produits chimiques fabriqués par l’Homme ;
    • l’augmentation des cas de maladies chroniques non-transmissibles, atteignant un niveau épidémique.
  • Le développement industriel a conduit à l’invention et à une large diffusion dans l’environnement de dizaines de milliers de produits chimiques de synthèse, qui n’existaient pas dans la nature auparavant. Certains sont très persistants et resteront dans le sol et l’eau pendant des décennies, voire des siècles. Certains pénètrent dans les corps, y compris ceux des nourrissons et des enfants.
  • D’après les données de biosurveillance des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), organismes sanitaires de référence aux Etats-Unis, il est détecté en routine plus de 200 substances chimiques synthétiques dans le corps de presque tous Américains, y compris dans le lait maternel des mères allaitantes et dans le sang du cordon ombilical des nouveau-nés.
  • Les maladies non transmissibles sont aujourd’hui les principales causes d’incapacité et de décès chez les enfants. Voici quelques statistiques clés :
    • aux Etats-Unis, les troubles de l’apprentissage affectent 1 enfant sur 6 ; un enfant sur 68 est maintenant diagnostiqué avec un trouble du spectre autistique ;
    • la fréquence de l’asthme infantile a presque triplé depuis le début des années 1970 ;
    • les incidences des deux principaux types de cancer pédiatrique, la leucémie et le cancer du cerveau, ont augmenté d’environ 40% entre les années 1970 et les années 1990. Malgré des progrès majeurs dans les moyens de traitement, le cancer est aujourd’hui la principale cause de décès par maladie chez les enfants ;
    • certaines anomalies congénitales ont doublé en fréquence depuis les années 1970. Plus généralement, les anomalies congénitales sont aujourd’hui la principale cause de décès dans la petite enfance.
    • l’obésité infantile a plus que triplé depuis les années 1970. Aux Etats-Unis, près d’un enfant sur cinq est obèse ;
    • le diabète de type 2, auparavant considérée comme une maladie d’adulte, est devenu épidémique parmi les enfants.

.

.

Quelques extraits en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement »

Au cours des 50 dernières années, les maladies et les troubles non transmissibles sont devenus épidémiques chez les enfants du monde entier. Ils ont remplacé les maladies infectieuses comme principales causes d’incapacité et de décès. Et ils sont en hausse.

Les produits chimiques toxiques sont d’importantes causes de maladies non transmissibles chez les enfants. Les substances chimiques toxiques présentes dans l’air, l’eau, le sol, les produits ménagers et le lait maternel exposent les enfants à des menaces pour la santé qui peuvent causer des dommages à vie.

Malgré de récents grands progrès dans la connaissance des effets des produits chimiques toxiques sur la santé des enfants, il y a énormément de choses que nous ne savons toujours pas. Par exemple, la toxicité de bon nombre des produits chimiques les plus utilisés aujourd’hui n’a jamais été testée. Peu d’entre eux ont été évalués quant à leur potentiel à perturber le développement humain précoce.

On commence seulement à discerner dans quelle mesure les substances chimiques toxiques présentes dans l’environnement contribuent à l’augmentation des taux d’autisme, de cancers infantiles, d’anomalies congénitales, de troubles de l’apprentissage et de diminution de la fertilité. Et peut-être plus inquiétant encore, nous commençons seulement maintenant, plus d’un siècle après l’essor de l’industrie chimique, à réaliser que l’exposition à des produits chimiques toxiques dans les premières années de vie peut causer des maladies et des incapacités non seulement dans l’enfance, mais tout au long de la vie.

Les preuves sont solides et croissantes que les expositions environnementales sont des causes importantes de ces problèmes de santé chez les enfants. Pour comprendre ces preuves, il est important de reconnaître les changements dans le paysage chimique qui ont coïncidé avec les changements dans l’incidence des maladies.

La croissance rapide de la fabrication de produits chimiques industriels a entraîné une multitude de nouveaux produits de consommation et de progrès technologiques, dont beaucoup ont amélioré nos vies et les ont rendus plus sûrs. Mais malheureusement, dans la hâte de la production, de nouveaux produits chimiques non testés et potentiellement dangereux ont été incorporés dans des milliers d’articles ménagers. De plus, les toxiques plus anciens, comme le plomb et l’amiante qui ont été placés dans des produits de consommation il y a de nombreuses années, continuent d’être responsables d’expositions dangereuses dans les maisons et les collectivités. Parmi les produits chimiques d’aujourd’hui, combien ont-ils été testés pour leur sécurité ou leur toxicité ? La majorité des 3 000 produits chimiques à fort volume de production n’ont même pas fait l’objet d’une évaluation minimale de leur innocuité ou de leur toxicité potentielle. Seulement environ 20 % des produits chimiques à haut volume de production ont été examinés concernant leur potentiel à perturber le développement humain précoce ou à causer des maladies chez les nourrissons et les enfants. Par conséquent, nous n’avons aucune connaissance des dangers possibles pour les enfants de la plupart des produits chimiques synthétiques dans le monde d’aujourd’hui.

.

La suite de cette chronique se trouve ici : Santé-environnement pour parents, avec le Pr Philip Landrigan (2/3)

.

Cette chronique met en avant l’importance de protéger les enfants des substances préoccupantes, présentes dans leur environnement, car les effets potentiels pourraient être graves ou pérennes. Ce blog a pour mission de vous aider et de vous accompagner dans votre démarche ! Pour vos premiers pas, vous pouvez vous appuyer sur le guide gratuit téléchargeable ci-dessous.

Photo par Damon!

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit “7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses”

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide “7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses”

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide “7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses”

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.