Rentrée et santé des enfants : un cartable sain

Musique par Ronan Vernon

 

Cette directrice d’école me confia un jour : « Quand j’ai débuté dans l’Éducation nationale, il y avait un élève souffrant d’asthme par classe ; aujourd’hui, il y en a un par rang ! ». – Dr Patrice Halimi

 

Cartable sain santé enfants

Dessin par iamo’i’s

Bonjour à tous

La rentrée approche : si vous êtes parents, vous serez probablement dans les magasins vers la fin août, afin d’acheter des fournitures scolaires pour vos enfants. Mais certaines fournitures scolaires pourraient-elles exposer les enfants à des substances chimiques dangereuses ? Et si oui, quelles sont les recommandations permettant de diminuer ces expositions ?

Dans le but d’aider les parents dans leurs choix de fournitures, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et le Conseil général de Gironde ont créé un guide d’achat appelé « Le cartable sain et durable » [1].

 

Ce guide débute par un rappel des enjeux sanitaires liés aux fournitures scolaires :

  • « Les études menées sur la pollution de l’air intérieur dans les écoles montrent que la concentration des polluants est généralement plus importante dans les classes qu’à l’extérieur. »
  • « La question de la qualité de l’air intérieur est une préoccupation majeure de santé publique, car l’ensemble de la population est concerné, et plus particulièrement les personnes sensibles et fragiles (enfants […]) »
  • « Les fournitures scolaires sont des produits de consommation courante qui ont un impact sur notre environnement et notre santé.»
  • « Certaines contiennent des produits nocifs pour la santé : solvants, métaux lourds et conservateurs… certains peuvent se retrouver dans l’air intérieur des classes et de la maison. Une mauvaise qualité de l’air peut avoir des effets sur la santé : maux de têtes, irritations (voies respiratoires, yeux, peau), hyperactivité… voire, en cas d’exposition à long terme, cancérogènes ou toxiques pour la fertilité »

Après avoir lu le guide et essayé l’outil Internet correspondant [2], je retiens plusieurs recommandations que je souhaite partager avec vous.

 

Tout d’abord, d’une manière générale, l’exposition des enfants aux substances chimiques pourra être réduite en évitant les fournitures qui contiennent :

  • des solvants, qui peuvent émettre des Composés organiques volatiles (COV) irritants et allergisants ;
  • des composants en plastiques mous. Certains, comme le PVC, contiennent des phtalates potentiellement toxiques, qui peuvent se détacher du plastique puis exposer les enfants ;
  • des vernis, qui peuvent contenir des COV toxiques (dont le formaldéhyde, classé cancérigène certain), des éthers de glycol et des métaux lourds ;
  • des parfums, qui sont produits par des substances chimiques qui peuvent être préoccupantes : certains COV, des nitro-muscs, des muscs polycycliques, etc.
  • des substances générant une obligation d’étiquetage des dangers. Par exemple : toxique, irritant, nocif, sensibilisant, etc.

Pictogrammes danger fournitures scolaires

 

Ces principes généraux peuvent être déclinés pour les différents types de fourniture existants. Par exemple, les choix suivants pourront être privilégiés :

  • les cahiers brochés ou à spirales, qui ne contiennent pas de colle, car les colles peuvent contenir des solvants ;
  • les bâtons de colle, contenant généralement moins de solvants que les tubes de colles liquides. Une colle sans solvant est le choix idéal : par exemple à base d’eau ou à base végétale ;
  • les crayons en bois et non vernis, les crayons étant classiquement « grignotés » ;
  • des feutres à l’eau, sans odeur et sans parfum, sans toluène ni xylène. Le toluène et le xylène sont des COV particulièrement préoccupants ;
  • un correcteur à base d’eau, sans solvant et sans pictogramme de danger ;
  • des gommes en caoutchouc naturel, non parfumées, sans PVC et non entourées de fourreaux en plastique mou (préférer le papier ou le carton) ;
  • des peintures à base d’eau, avec des colorants alimentaires, sans formaldéhyde, sans phénoxyéthanol et sans broponol. Ces trois substances sont des COV préoccupants. « Pour obtenir un effet brillant, laqué ou à paillettes, les peintures et vernis peuvent contenir du formaldéhyde et des solvants irritants, pour la peau et les voies respiratoires. Certains sont classés cancérogènes.»
  • des étiquettes dont les adhésifs sont à base d’eau, sans solvant ;
  • une boite métallique, un plumier en bois, ou une trousse en tissu non plastifiée, plutôt qu’une trousse en plastique.

 

En pratique, comment s’assurer qu’une fourniture scolaire répond à ces recommandations ? Le plus simple est de choisir des fournitures scolaires présentant un des labels suivants : écolabel européen, NF Environnement, Ange bleu, Öko-Test (mentions « Bien » et « Très bien »)

labels écologiques santé enfants

A défaut, en complément des choix ne posant pas de difficultés (ex : choisir un cahier à spirales), des informations sur la composition des fournitures pourront être obtenues sur leur étiquetage, lorsqu’il existe, ou en se renseignant auprès du vendeur.

 

Et vous, connaissiez-vous ces recommandations ? Personnellement, je découvre. Peut-être que certains d’entre vous ont d’autres conseils à donner, en complément, pour diminuer l’exposition des enfants aux substances chimiques issues de fournitures scolaires : partagez-les dans les commentaires !

Photo par Alain Mach

 

Cet article est rédigé dans le cadre des « jeudis de l’éducation », organisés par Valérie du blog Wonder Mômes  education santé enfants environnement

Les autres contributions sont les suivantes : 

 

 

Références :

  1. Guide d’achat des fournitures  – le cartable sain. http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/CartebleSain.pdf
  2. Le cartable sain… la rentrée à la bonne éco…le ! http://www.cartable-sain-durable.fr/
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

24 Commentaires

  1. mélanie

    Article très intéressants ! Les enfants sont les plus exposés aux perturbateurs endocriniens alors que c’est eux qui y sont le plus sensible… De petits actions, simples comme celle-ci, ont un grand impact sur leur santé, alors faites-le !
    mélanie Article récent : 6 conseils pour une rentrée en pleine forme !My Profile

    Répondre
  2. Guillaume (Auteur de l'article)

    Merci Mélanie 🙂

    Romi et/ou moi on va bientôt aller faire nos achats de fournitures pour Yumi, on va voir voir si les recommandations du « cartable sain » sont concrètement applicables !

    Répondre
  3. Yum

    Bonjour Guillaume,
    Très intéressant et très utile, en effet, et ça tombe à pic pour la rentrée !
    Mais je suis étonnée que des produits tels que des fournitures scolaires ne soient pas plus réglementés pour limiter leur impact potentiel sur la santé des enfants…

    Répondre
  4. Guillaume (Auteur de l'article)

    cool 🙂
    Oui je n’arrête pas de m’étonner aussi, même si ici on parle plus de danger que de risque, nuance que je compte aborder à l’occasion d’un prochain article.

    Une autre étonnement c’est la réglementation européenne REACH sur les produits chimiques, dont la « révolution » a été de demander la preuve de l’innocuité des produits chimiques à des industriels (des évaluations de risques étaient réalisées auparavant par des organismes publiques), par des études sur les risques sur la santé humaine et sur l’environnement, avant leur mise sur le marché ou leur utilisation. Ca parait du bon sens, et pourtant REACh n’a été adopté qu’en 2006, après 6 ans d’âpres négociations

    Répondre
  5. Nicolas

    Article très enrichissant, surtout avec la rentrée des classes qui approches. Merci Guillaume pour ce billet. Nicolas
    Nicolas Article récent : 7 principes à appliquer pour réussir de Steve JobsMy Profile

    Répondre
  6. Guillaume (Auteur de l'article)

    Merci Nicolas 🙂
    J’espère que ces recommandations pourront t’aider dans tes choix concrets de fournitures !

    Répondre
  7. Pingback: Total respect - Wondermomes

  8. Pingback: Objectif Educatif de l'année : Range Ta Chambre - Twins And Us

  9. Pingback: Découverte! | Les jeudis éducation | Parent Ultime

  10. Pingback: Restaurer le couple parental | Je me disperse

  11. Pingback: Mes bonnes résolutions éducatives - Blog pro allaitement maternel et maternage

  12. celine

    Un article très intéressant je ne connaissais pas du tout les labels a regarder dans la démarche d’achat des fournitures scolaires 😉 merci
    celine Article récent : Concours de la rentrée avec #duracell une photo partagé = 30 min de soutien scolaire pour SOS Villages d'enfantsMy Profile

    Répondre
  13. Pingback: La cour de récréation vue par les mamans ou comment apprendre à se défendre de façon bienveillante dans ce monde qui l’est si peu? | Parentons autrement

  14. Guillaume (Auteur de l'article)

    ok super 🙂

    J’ai fait le test dans un super marché à côté de chez moi, j’en ai vu quelques uns, mais assez peu. J’ai trouvé ça un peu décevant. Peut être qu’à côté de chez toi ce sera mieux.
    Par contre c’est facilement trouvable sur les grands distributeurs Internet type EcoSapiens, Greenweez, Amazon, etc.

    Répondre
  15. Pingback: Résolution éducative | ellafaylagaffeleblog

  16. Un colibri

    Merci pour cet article intéressant. Mon aîné est scolarisé, mais n’a encore besoin que d’un petit sac de change comme « fourniture scolaire », donc je ne me suis pas encore posé ces questions. Même si, après réflexion, cela me semble évident, j’avoue que je n’avais pas pensé au matériel scolaire comme une potentielle source de contamination des classes de nos chers bambins.
    Ce qui me contrarie, c’est qu’une fois de plus – sur ce sujet comme sur d’autres – quels que soient les efforts faits par les parents curieux et concernés, pour leurs enfants, il restera toujours potentiellement 24 autres cartables « plein de cochonneries » dans la classe… C’est pourquoi nous devons TOUS être des colibris en puissance ! 🙂

    Répondre
  17. Guillaume (Auteur de l'article)

    Je souris en lisant (le début de) ton commentaire, car j’ai été voir Romi avec ma super liste de critères d’achat… et elle m’a répondu « A 3 ans mon chéri les fournitures scolaires se résument à un sac à dos… que nous avons déjà 🙂 » Ah ok 😉

    Concernant la qualité globale de l’air de l’intérieur de la classe, ton commentaire soulève la question des contributions relatives de chaque source de pollutions de l’air intérieur. Perso j’intuite que les fournitures scolaires (en dehors peut être des gros marqueurs et des correcteurs) ne font pas partie des principaux contributeurs. Moi je vois plus les meubles. Et toi ? Par contre pour l’exposition directe des enfants, les fournitures me paraissent « à cadrer », genre les vernis aux métaux lourds qui se machouillent…

    Répondre
  18. Un colibri

    Je pense que tu as raison et que ce sont effectivement les meubles et les fournitures propres à l’école (tu cites les marqueurs, on pourra citer aussi les peintures, très utilisées) qui pencheront dans la balance en maternelle.

    Répondre
  19. Guillaume (Auteur de l'article)

    ok, j’imagine donc que tu privilégies les peintures à l’eau… et invite la maîtresse à en faire autant ! :)))

    Répondre
  20. Pingback: La rentrée des Jeudis éducation | Poucelimama

  21. Pingback: Mes enfants à l’école ? C’est trop tôt !! | Trucs2Papas.fr

  22. Pingback: Comment protéger les enfants des polluants issus des jouets

  23. Pingback: Certains médicaments contiennent trop de phtalates pour les femmes enceintes et les enfants

  24. Pingback: Santé des enfants et environnement : des citations qui pourraient vous inspirer 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.