Santé environnementale pour parents et produits parfumés

Alors, pour limiter la contamination au maximum, je préconise de déballer les jouets à l’avance afin de les aérer, de ne pas acheter de jouets parfumés. - Patrice Halimi

J’évite : Assouplissants conventionnels parfumés […] Parfums pour bébés […] Produits contenant des parfums non rincés (lingettes, lait toilette) […] Jouets parfumés. - Association WECF et ARS Nouvelle Aquitaine

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Santé environnementale pour parents et produits parfumés”, ainsi que la transcription et le podcast associés.

 

 

 

Transcription de « Santé environnementale pour parents et produits parfumés »

Bonjour les parents verts et prudents !

Comment entourer vos enfants d’un environnement favorisant la santé.

Aujourd’hui, je vous propose d’aborder le sujet des parfums et des produits parfumés. Il s’agit notamment d’un autre sujet à enjeux dans la salle de bain. Dans cette vidéo, on va voir une bonne pratique visant à réduire les expositions préoccupantes pour les enfants.

 

Sortie d’A la recherche du savon magique

Bonjour à tous !

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours » afin de fêter la sortie d’À la recherche du savon magique. Je suis Guillaume. Sur cette chaine, je partage des conseils et des astuces afin de vous aider à entourer les enfants d’environnements plus sains. Des environnements avec moins de pollutions et plus de nature. Si c’est votre première visite, alors je vous invite à télécharger mon guide offert. Ce guide vous donne les essentiels pour bien démarrer en santé environnementale pour parents. Le lien est notamment dans la description.

Voici la bonne pratique que je souhaite partager avec vous aujourd’hui. « Préférer les produits non parfumés. »

 

Santé environnementale et produits parfumés : des préoccupations récurrentes

Dans le domaine de la santé environnementale, les parfums font l’objet d’une grande attention et suscitent de nombreuses préoccupations. En particulier, plusieurs sondages concluent à des associations entre utilisation de produits parfumées et divers troubles rapportés. Par exemple : maux de tête, allergies, irritation des voies respiratoires, etc.

A mon sens, les principaux points de vigilance à retenir sont les suivants.

1) D’une manière générale, puisque les tests de toxicité réglementaires sont très imparfaits, il est plus prudent de limiter les expositions aux substances chimiques, d’une manière générale et en particulier dans le cas des enfants et de leurs fenêtres de vulnérabilité. Et quand on cherche à limiter les expositions, on commence généralement par les produits qui apportent peu de bénéfices à nos yeux. Et pour la plupart des personnes, les bénéfices apportés par les parfums ne sont pas essentiels, en particulier dans les produits de consommation courante à destination des enfants.

 

santé environnementale et produits parfumés - un rayon de supermarché

 

Mélanges de substances

2) De nombreux parfums sont constitués de mélanges de plusieurs substances. Et comme nous l’avons déjà évoqué dans d’autres vidéos, les effets sanitaires des mélanges de substances sont très imparfaitement compris et maîtrisés, à ce stade. En particulier, certains mélanges conduisent à des « effets cocktails », des sortes de synergies de toxicité, où la toxicité du mélange est supérieure à la somme des toxicités des substances individuelles qui le composent.

3) La composition des parfums n’est pas toujours explicitée. L’étiquette d’un produit peut ne mentionner que des termes génériques, du type « parfums » ou « fragrances ». Or les substances impliquées peuvent être allergènes, irritantes pour la peau, irritantes pour les poumons, voire présenter une activité de perturbateur endocrinien. En particulier, des phtalates peuvent être utilisés comme solvants ou fixateurs, des substances préoccupantes dont nous avons déjà parlé dans d’autres vidéos.

 

Logique de prudence

Dans une logique de prudence pour les enfants, mieux vaut donc préférer les produits non-parfumés. Cette bonne pratique générale, que j’ai proposée dans A la recherche du savon magique, dans une logique de prudence, peut être déclinée de plusieurs façons. Voici quelques exemples suggérés par des auteurs de référence.

  • Eviter d’utiliser des diffuseurs de parfums. D’après Jean-François Narbonne « Le fait de laisser brancher ces diffuseurs fait que l’on est exposé en permanence aux produits, que ce soit aux insecticides ou aux parfums. […] Ces diffuseurs doivent être évités. »
  • Eviter les désodorisants utilisant une combustion. D’après Lise Loumé et Francelyne Marano, « De manière générale, ce qui émet des odeurs — surtout issues d’une combustion — peut générer des polluants. [Mieux vaut] éliminer ou fortement limiter les sources de pollution évitables : […] bougies parfumées, encens, diffuseurs de parfums, etc. »

 

Bonnes pratiques

  • Eviter de parfumer bébé. Selon Santé publique France, sur le site des 1000 premiers jours, « en adoptant de nouveaux réflexes d’achat au moment de faire les courses, on réduit petit à petit la présence de substances chimiques au contact de bébé. […] Pas besoin de parfumer bébé. » Patrice Halimi précise que « les parfums présumés pour enfants […] n’offrent aucune garantie d’innocuité. »
  • Eviter les cosmétiques parfumés. D’après Laurent Chevallier, « les bébés n’ont pas besoin de produits cosmétiques et surtout pas de produits parfumés. »
  • Eviter les lingettes parfumées. Selon Santé publique France, « certaines lingettes peuvent contenir des allergènes notamment dans les parfums et les conservateurs. »

 

Des fournitures scolaires parfumées

  • Eviter les lessives parfumées. D’après Philip et Mary Landrigan, « faites en sorte que la lessive de votre bébé soit aussi douce que possible – pas de parfum, pas d’additif, pas d’exhausteur de couleur, pas de blanchissant ».
  • Eviter les gommes et les feutres parfumés, comme le recommande le guide d’achat « Le cartable sain ».
  • Eviter les produits ménagers parfumés. D’après Patrice Halimi, le propre n’a pas « cette légère odeur de javel mêlée aux parfums de citron, de pin ou de « fraîcheur marine » […] Encore une belle invention des « pros » du marketing. »

A mon sens, l’invitation qui se dessine derrière ces recommandations, c’est juste de revenir à une vie plus simple. Une vie sans ajout d’artifice, une vie centrée sur ce qui est essentiel pour nous.

 

A la recherche du savon magique : de préférence dans une librairie physique

Voilà pour cette bonne pratique de santé environnementale pour parents. Si elle vous parait utile, alors je vous invite à mettre un pouce bleu. Vous pouvez aussi laisser un commentaire et surtout vous abonner en activant la cloche. C’est important, afin que Youtube comprenne que le contenu de cette chaîne est utile et favorise sa diffusion.

Je vous rappelle que je fais cette vidéo pour fêter la publication d’À la recherche du savon magique. Le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies francophones. Je vous rappelle aussi que je vous offre un cadeau si vous l’achetez dans une librairie physique. Envoyez-moi une photo de votre ticket de caisse à l’adresse mail qui apparaît à l’écran et qui se trouve dans la description. Je vous enverrai une check-list pour agir sur les autres sources potentielles de polluants dans la salle de bain. Il s’agit donc d’un bon complément au livre pour réduire les expositions préoccupantes du quotidien.

 

Santé environnementale pour parents – la suite

Une bonne partie de ce défi de 30 jours sera consacrée à répondre à vos questions. Donc vous pouvez m’indiquer en commentaire les questions que vous avez, en lien avec un problème ou une frustration, par rapport à l’environnement de vos enfants au sens large. J’essaye de faire un maximum de vidéos-réponses.

Je vous dis à demain pour la prochaine vidéo. Et en attendant, je vous invite à faire partie des parents verts et prudents. Des parents qui notamment préfèrent les produits non-parfumés.

A demain !

 

santé environnementale et produits parfumés - vignette

 

Références. Santé environnementale pour parents et produits parfumés

  • Kah, Olivier. Les Perturbateurs endocriniens. Éditions Apogée, 2016. Et aussi :
  • Steinemann, Anne. « Fragranced consumer products: effects on asthmatics ». Air Quality, Atmosphere & Health. Et également :
  • Steinemann, Anne. « International prevalence of fragrance sensitivity ». Air Quality, Atmosphere & Health. Et aussi :
  • Steinemann A et al. Fragranced consumer products: Chemicals emitted, ingredients unlisted. Environmental Impact Assessment Review 2011. Notamment : doi. Et également :
  • Steinemann, A et al. Migraine headaches and fragranced consumer products: an international population-based study. Air Quality, Atmosphere & Health, 2020. Et aussi :
  • Slama, Rémy. Le mal du dehors – L’influence de l’environnement sur la santé. Éditions Quæ, 2017. Et également :
  • Agence Régionale de Santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine et Women engage for a common future (WECF). Le livret assistant.e maternel.le. 2021. Notamment : lien. Et aussi :
  • Narbonne, Jean-François. Sang pour sang toxique. Thierry Souccar Éditions, 2010. Et également :

Santé environnementale pour parents et produits parfumés – suites des références

  • Nicolas M et al. Exposition aux polluants émis par les bougies et les encens dans les environnements intérieurs – Émissions et risques sanitaires associés – projet EBENE. Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS), Laboratoire de Chimie de l’Environnement (LCE), 2017. Notamment : lien. Et aussi :
  • Karr G et al. Sprays and diffusers as indoor air fresheners: Exposure and health risk assessment based on measurements under realistic indoor conditions. Indoor Air 2021. Notamment : doi. Et également :
  • Landrigan, Philip J, et Mary M Landrigan. Children and Environmental Toxins: What Everyone Needs to Know. Oxford University Press, 2018. Et aussi :
  • Chevallier, Laurent, et Claude Aubert. Le Guide antitoxique de la grossesse. Hachette Livre (Marabout), 2016. Et également :
  • Nicolas M et al. Impact des produits d’entretien sur la qualité de l’air intérieur – Définition d’un protocole d’essais simple et harmonisé pour l’évaluation des émissions en composés volatils. Projet PEPS (APR ADEME/CORTEA) . Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). 2018. Notamment : lien. Et aussi :
  • Halimi, Patrice. La Grande détox. Calmann-Lévy, 2015. Et également :
  • Gironde.fr Guide d’achat de fournitures Le cartable sain. Notamment : lien. Et aussi :
  • Loumé, Lise, et Francelyne Marano. Notre air est-il respirable ? – Le vrai du faux sur la pollution intérieure et extérieure. Éditions Quæ, 2018.

Photos notamment par Torrey Wiley

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit

« 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.