Santé-environnement : emmener les enfants dehors, dans la nature (4/4)

La nature sauvage juste devant la maison nous aidait à approfondir notre lien avec la nature. - Scott Sampson

Il s’agit de permettre à l’enfant de découvrir tout ce qui se passe dans la nature, qu’il apprenne à enrichir ses expériences et la finesse de son observation. - Bernadette Moussy

Chronique de Emmenez les enfants dehors !, qui traite du besoin de nature chez l’enfant

emmener enfants dehors nature

de Crystèle Ferjou, avec Moïna Fauchier-Delavigne, 180 pages, publié en 2020

 

Crystèle Ferjou est Conseillère Pédagogique. Lorsqu’elle était enseignante, elle a fait partie des personnes pionnières de l’éducation nature en France.

Ce livre porte sur le besoin de nature chez l’enfant. Notamment, il décrit comment introduire la connexion avec la nature dans une démarche éducative, et ce que cela apporte au développement des enfants.

Le premier article de la chronique se trouve ici : Santé-environnement : emmener les enfants dehors, dans la nature (1/4)

 

Emmenez les enfants dehors ! – Quelques informations et points de vue intéressants

Voici une liste d’informations et de points de vue, issus du livre et que je souhaite les partager avec vous.

  • Idéalement, la zone de nature de proximité choisie comportera des eaux de surface. Ainsi, l’enfant évoluera dans une nature verte et bleue.
  • En cas d’absence d’eaux de surface, des alternatives simples existent. Par exemple : installer une mare sèche ou une mare. Également, un petit ruisseau artificiel peut résulter d’une simple pompe et de cailloux. Enfin, de simples bassines collectant les eaux de pluie sont souvent appréciées des enfants.
  • Cette zone de nature de proximité n’a pas besoin d’être jolie, au regard de critères d’adultes. L’essentiel est de pouvoir y jouer librement.
  • La gestion d’une zone de nature à notre main peut s’adapter aux besoins des enfants. Par exemple : conserver des grandes herbes en ne tondant que des chemins, laisser par terre les feuilles mortes ou de les ramasser pour en faire du paillage, éviter les produits phytosanitaires pour permettre aux enfants de toucher des éléments naturels sans risque. La plupart du temps, ce type de gestion demande des changements dans les habitudes en place.

 

Réduire le risque de piqure de tiques

  • Des tiques peuvent se trouver dans les espaces verts et dans les forêts. Certains peuvent transmettre la maladie de Lyme. Afin de limiter les risques, les habits des enfants peuvent être adaptés. Par exemple : chaussures fermées, chaussettes, pantalon et tee-shirt à manches longues, et chapeau ou casquette sur la tête. A la fin de la session dans la nature, les parents pourront aussi vérifier la possible présence de tiques.
  • Pour pouvoir sortir dans la nature en toute saison, les enfants disposeront utilement de vêtements adaptés à différentes conditions météorologiques. Voici quelques exemples.
    • Des bottes et un blouson imperméable avec capuche, bien chaud, correspondent au minimum pour pouvoir être adaptable.
    • Par temps pluvieux, un surpantalon imperméable est aussi très utile. Il permet de sauter dans des flaques d’eau ou de s’asseoir sur un sol mouillé, tout en restant au sec et en préservant ses habits.
    • Par temps froid, des bottes chaudes, un bonnet, des gants sont également indiqués.
    • Par temps ensoleillé, une casquette ou un chapeau permettra notamment de protéger la peau du visage.

 

Enclencher une nouvelle dynamique

  • Pour accompagner les enfants dehors, il n’y a pas besoin d’être un spécialiste des animaux et des plantes. Il faut juste vivre pleinement l’expérience avec ses enfants. Leur curiosité pourra servir de guide. Par exemple, une réponse simple à leurs questions pourrait consister à dire « Je ne sais pas tout et si tu veux connaître ça, on va chercher ensemble. »
  • Si l’habitude d’aller dehors n’est pas encore ancrée, alors une première piste consiste à faire dehors ce qu’on faisait dedans. Par exemple : lire une histoire. Quand on lit dehors, au pied d’un arbre, assis dans l’herbe, autour d’une marre… l’histoire pourra correspondre à une expérience différente. Parce qu’on va entendre l’histoire mais aussi peut-être des oiseaux autour.
  • Les parents peuvent aussi transposer d’autres activités à l’extérieur. Par exemple : la poésie, le chant, des activités de relaxation, un temps de débat, un repas, etc.

 

Emmenez enfants dehors - lire dans la nature

 

 

Emmenez les enfants dehors ! – Quelques extraits du livre

Lene Nielsen, une paysagiste danoise spécialisée dans les aménagements d’espaces de jeu pour enfants et cours de récréation, explique adorer faire installer des grands rochers dans les écoles. Elle fera cependant attention qu’ils n’aient pas d’angles tranchants, ce qui représenterait un danger. Dans la perspective d’un risque mesuré, un rocher sans angles tranchants est effectivement bien plus intéressant dans une cour qu’un sol absolument plat.

 

Esthétique de la nature

En favorisant un contact avec la nature, on offre justement un accès à l’esthétique du monde et une liberté à l’expression artistique. Vivre l’expérience d’une forte averse de pluie sous son imperméable est riche d’émotions et doit être exprimé et partagé. La nature apporte d’emblée l’enchantement.  

Des événements spontanés y surviennent en permanence. Et plus on emmène nos enfants dehors, plus ils développent cette sensibilité qui leur permettra d’aborder différemment le monde. Admirer la nature nous apprend à ressentir, prépare nos oreilles à d’autres manières d’écouter, et prépare nos yeux à d’autres façons de regarder.

 

Habitude de vie

Un petit espace où on peut aller chaque semaine facilement plutôt qu’une belle forêt où on n’irait pas plus d’une fois par mois. D’ailleurs l’un n’empêche pas l’autre : on peut sortir au jardin chaque semaine et cette sortie peut se faire une fois par mois dans un bois, un peu plus loin.

Comment faire quand il fait froid ou qu’il pleut ? Sortir quelle que soit la météo et la saison est riche. Et si les adultes ont tendance à ne pas aimer être dehors sous la pluie, les petits peuvent apprécier particulièrement ces temps. Dans les écoles en forêt – qui sont nombreuses en Europe du Nord et se développent rapidement au Canada où le climat est peu clément –, on répète qu’« il n’y a pas de mauvais temps, seulement de mauvais vêtements ».

 

Emmenez les enfants dehors ! – Mon avis

Les « + » :

  • Une présentation concise et efficace des principaux aspects à connaitre sur la thématique « éducation nature ».
  • Une alternance entre aspects théoriques et retours d’expérience de terrain.
  • Contenu assez documenté et précis : l’auteur donne l’impression de très bien maîtriser son sujet.

 

Les « – » :

  • Le contenu de Emmenez les enfants dehors est centré sur les aspects liés à l’éducation des enfants. C’est donc un « – » relatif à ma thématique de travail « santé », et pas dans l’absolu.
  • Au regard de ce qui est déjà disponible dans la littérature que je connais, la valeur ajoutée propre au livre ne m’est pas apparue évidente, au-delà de la mise en perspective avec le confinement lié à la pandémie de Covid-19.

 

Photos notamment par sasint.

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit “7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses”

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide “7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses”

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide “7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses”

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.