Surveiller les peintures au plomb – Le praticien environnement

Les scientifiques s’accordent à dire qu’aucun niveau d’exposition au plomb n’est sans danger pour le développement du fœtus et du jeune enfant. - collectif du projet TENDR (Targeting environmental neuro-developmental risks, Cibler les risques de troubles neurodéveloppementaux liés à l’environnement)

Nous savons aujourd’hui que le plomb est l’agent d’altération cérébrale numéro un. Il a endommagé les cellules cérébrales de plus d’une génération d’enfants, à l’échelle mondiale. Ce métal a provoqué plus de déficits d’intelligence humaine que tout autre polluant. En faire des canalisations d’eau, l’ajouter à l’essence, ou dans la peinture et pour plusieurs centaines d’autres usages sont des erreurs qui nous paraissent aujourd’hui incompréhensibles. - Philippe Grandjean

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Surveiller les peintures au plomb – Le praticien environnement”, ainsi que la transcription associée.

 

 

 

Transcription de « Surveiller les peintures au plomb – Le praticien environnement »

Bonjour à tous !

Je suis Guillaume et bienvenue dans cette vidéo Santé des enfants et environnement. Je vais notamment y partager avec vous une nouvelle bonne pratique. Cette bonne pratique vise à entourer vos enfants d’un environnement favorisant la santé, avec moins de pollution et plus de nature.

Elle est issue de ma lecture du livre « Le Praticien et l’environnement », un ouvrage collectif coordonnée par William Dab. William Dab est notamment ancien Directeur général de la Santé.

Et cette bonne pratique, c’est, surveiller l’état de vos revêtements contenant du plomb.

 

Dans les logements construits avant 1948

Dans les logements datant d’avant 1948, le revêtement des murs peut encore inclure des anciennes peintures contenant du plomb. Parfois, ces anciennes peintures se trouvent sous des couches de peintures plus récentes. Et lorsque l’état de ces revêtements se dégrade, des écailles et des poussières contenant du plomb peuvent être libérées dans les environnements intérieurs.

Or le plomb est une substance toxique pour le système nerveux. Les risques les plus élevés portent sur la période prénatale et les premières années de l’enfant, quand le système nerveux se développe activement. D’ailleurs, le plomb est considéré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme « l’un des dix produits chimiques extrêmement préoccupants pour la santé publique ».

Pour éviter les situations à risques, il est donc recommandé de surveiller l’état des revêtements contenant du plomb. Ces derniers font l’objet d’une cartographie dans les diagnostics associés au logement.

 

Diminuer les risques inévitables

Si certains revêtements sont dégradés, dans l’attente de travaux adaptés, plusieurs bonnes pratiques peuvent contribuer à réduire les risques. Par exemple, « l’enfant doit être empêché d’accéder aux peintures dégradées ; il doit se laver les mains le plus souvent possible (en particulier avant les repas) et avoir les ongles courts ; ses jouets doivent être lavés fréquemment ». Et si vous en utilisez, je vous invite aussi à laver régulièrement les doudous et les tétines. En complément, les poussières de la zone impliquée feront l’objet d’une collecte régulière. On utilisera une serpillière humide de préférence. En effet, certains aspirateurs peuvent contribuer à les disperser dans l’ensemble du logement.

Bon, le sujet du plomb dans les environnements intérieurs s’avère un sujet à forts enjeux. La gestion des risques associés peut être complexe et elle dépasse le périmètre de cette première vidéo de sensibilisation, au format court. Si vous avez besoin d’en savoir plus sur ce sujet, je mets dans la description des références vers des documents qui développent ces aspects. A l’occasion, je vous raconterai aussi mes propres aventures avec le plomb dans l’immeuble où j’habite.

Pour revenir plus spécifiquement au livre Le praticien et l’environnement, Il s’agit d’un ouvrage élaboré en réponse à un constat. « Pour la plupart des médecins, le rôle de l’environnement sur la santé n’a rien d’évident. » Son objectif est de « fournir aux praticiens des éléments d’information et de jugement leur apportant des outils pratiques pour qu’ils soient des acteurs à part entière de santé environnementale. »

Il y a quelques semaines, je vous avais proposé une liste de questions permettant de jauger approximativement l’intérêt d’un pédiatre pour cette thématique. « Connaissez-vous l’ouvrage Le praticien et l’environnement ? » me semble être une bonne question complémentaire.

 

Pour la suite – santé environnementale pour parents

Voilà pour cette bonne pratique de santé environnementale pour parents. Si elle vous parait utile, alors je vous invite à cliquer sur le bouton J’aime. Je vous invite aussi à la partager, afin de contribuer à sa diffusion. Vous pouvez également vous abonner à la chaine YouTube. Notamment, activer la cloche permet d’être tenu·e informé·e de la publication des prochaines vidéos.

En complément, vous êtes libres de recevoir mon guide offert. Il vise notamment à accompagner vos premiers pas en santé environnementale pour parents. Le lien se trouve dans la description.

Et en attendant, je vous invite à faire partie des parents verts et prudents. En d’autres termes, des parents qui surveillent l’état de leurs revêtements contenant du plomb.

A bientôt.

 

Surveiller peintures au plomb - vignette

 

Références. Surveiller les peintures au plomb – Le praticien environnement

  • Dab, William. Le Praticien et l’environnement, 2010. Et aussi :
  • Organisation mondiale de la santé (OMS). Chemicals of major public health concerns. Notamment : lien. Et également :
  • Haut Conseil de la santé publique (HCSP). « Mise à jour du guide pratique de dépistage et de prise en charge des expositions au plomb chez l’enfant mineur et la femme enceinte », 2017. Notamment : lien. Et aussi :
  • Haut Conseil de la santé publique (HCSP). « Expositions au plomb : détermination de nouveaux objectifs de gestion », 2014. Notamment : lien. Et également :
  • Haut Conseil de la santé publique (HCSP). « Plomb dans l’environnement extérieur. Recommandations pour la maîtrise du risque », 2021. Notamment : lien. Et aussi :
  • Ministère chargé de l’Écologie. « Le plomb dans les peintures – Quelles obligations pour les propriétaires ? », 2011. Notamment : lien. Et également :
  • Santé publique France (SpF). « Guide d’investigation environnementale des cas de saturnisme de l’enfant mineur. 2e version », 2020. Notamment : lien. Et aussi :
  • Un autre guide à destination des médecins :

Union régionale des professionnels de santé (URPS) Médecins Libéraux PACA. « Comment protéger mes patients de la contamination chimique & des perturbateurs endocriniens », 2020. Notamment : lien.

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit

« 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.