Questions sur mon contexte, suite et fin

On ne change jamais les choses en combattant la réalité existante. Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rendra inutile l'ancien. - Buckminster Fuller

Il y a des alternatives au principe de précaution. Si la science était beaucoup plus rapide à fournir des certitudes, il serait probablement peu utile. Mais rendre la science plus rapide reviendrait à accepter de donner des moyens considérables à la recherche et la surveillance en santé environnementale. Ainsi, on peut voir l’application du principe de précaution comme la conséquence du choix de ne pas vouloir d’une science forte, dotée de moyens considérables. – Rémy Slama

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Santé des enfants et environnement – questions sur mon contexte, suite et fin”, ainsi que la transcription et le podcast associés.

 

 

 

Transcription de « Santé des enfants et environnement – questions sur mon contexte, suite et fin »

Bonjour à tous !

Je suis Guillaume et bienvenue dans cette nouvelle vidéo Santé des enfants et environnement. Cette vidéo fait partie de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours ».

Aujourd’hui, suite et fin d’une séance plus informelle. Il s’agit de regroupements de questions plus sur moi, à titre personnel, sur mon contexte et mes projets.

J’avais fait une première vidéo de ce type. Si vous voulez la voir, alors vous pouvez cliquer sur le lien qui s’affiche ou qui est dans la description.

 

Pourquoi est-ce que j’ai commencé à bloguer, en plus de mon métier ?

Pour faire simple, en faisant un bilan au bout de quelques années dans mon institut public, j’ai trouvé que les études et les expertises auxquelles j’avais participées se traduisaient par trop peu de résultats. Trop peu de déclinaisons concrètes pour la population générale.

Il m’a semblé que les connaissances et l’expérience que j’avais acquises avaient la capacité de produire plus de résultats. Et donc j’essaye de voir si j’arrive à construire un métier qui me permette de plus apporter, de plus contribuer à réduire le nombre de pathologies et de décès attribuables aux pollutions. Il s’agit de contribuer à réduire des souffrances inutiles en somme.

 

Questions sur le travail à Santé des enfants et environnement – Quelles sont mes motivations ?

Donc bah là cela fait écho à la réponse précédente. Je me sens assez en phase avec l’esprit du « d’abord ne pas nuire ». Mon éthique intuitive m’oriente plutôt vers l’évitement des souffrances potentielles, et surtout des souffrances qui me paraissent non nécessaires ou inutiles. Progresser vers un plus niveau de bonheur, pour moi et pour les autres, cela a une place très importante dans ma vie. Mais la priorité que je me donne, c’est d’éviter un maximum de souffrances évitables, pour moi et pour les autres.

Je crois qu’il y a ici une sorte d’asymétrie, que j’observe pas mal autour de moi ; j’ai lu des études qui essayait de la mesurer indirectement, et puis je crois qu’elle s’explique assez bien dans une logique évolutionniste : prêter une forte attention aux dangers devaient permettre à nos ancêtres de maximiser leurs chances de survivre et de se reproduire.

 

Spécificités des enfants

Après, travailler sur les spécificités des enfants, c’est aussi une grande motivation, parce que je crois qu’aujourd’hui, globalement, la science pointe vers l’importance des enjeux associés à ces périodes de développement, à ces « fenêtres de vulnérabilité », à la fois pour l’enfant et pour l’adulte qu’il deviendra plus tard. Et donc quelque part on revient ici aussi à une certaine notion d’efficacité : agir là où on peut être le plus utile, là où on peut faire éviter le plus de souffrances non-nécessaires, là… là où on peut contribuer en fait à permettre une vie heureuse pour un maximum de personnes. Ou quelque chose comme ça.

 

Questions santé enfants environnement - un bébé

 

Comment vous est venue cette idée avec iamo’i’s ?

Bon donc déjà, iamo’i’s et moi on se connait. On est amis dans la vraie dans la vie. Donc je crois que c’est assez naturellement qu’on a fait un lien entre nos deux compétences. Ensuite, on a fait quelques recherches et il nous a semblé qu’il n’y avait pas d’équivalent à ce stade. Donc on l’a fait parce qu’on a pensé que ça pouvait être utile. En fait, on aimerait contribuer à la mission plus générale, qui consiste à apprendre aux enfants à construire leur propre santé.

 

Quels sont vos futurs projets ?

Donc là c’est le premier ouvrage qu’on publie ensemble, le premier chez Hygée Editions. On va voir déjà l’accueil qu’il va recevoir. Dans l’esprit, au regard du lectorat à qui on s’adresse, on part sur un format « un tome, une bonne pratique », donc la suite logique serait de poursuivre avec d’autres tomes pour continuer le processus d’apprentissage. Après, ça ne se fera que si suffisamment de personnes sont convaincues de la valeur ajoutée et de la mission dans laquelle le livre s’inscrit. Et d’ailleurs, si vous souhaitez participer à cette démarche, les achats de soutien sont aussi les bienvenus, même si vous n’avez pas d’enfant. Idéalement, vous pouvez même acheter un livre pour le donner à la bibliothèque à côté de chez vous.

 

A la recherche du savon magique : de préférence dans une librairie physique

Voilà pour ces questions sur ces aspects plus personnels, sur mes motivations et mes projets. Maintenant, à nouveau place aux bonnes pratiques de santé environnementale pour parents. Ce sera dès la prochaine vidéo, de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours ».

Je vous rappelle que je fais ce défi pour fêter la publication d’À la recherche du savon magique. Le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies francophones. Je vous rappelle aussi que je vous offre un cadeau si vous l’achetez dans une librairie physique. Envoyez-moi une photo de votre ticket de caisse à l’adresse mail qui apparaît à l’écran et qui se trouve dans la description. Je vous enverrai une check-list afin d’agir sur les autres sources potentielles de polluants dans la salle de bain. Il s’agit donc d’un bon complément au livre pour réduire les expositions préoccupantes du quotidien.

 

Santé environnementale pour parents – la suite

Une bonne partie de ce défi de 30 jours sera consacrée à répondre à vos questions. Donc vous pouvez m’indiquer en commentaire les questions que vous avez. Cette fois-ci je les attends plutôt en lien avec un problème par rapport à l’environnement de vos enfants 🙂 J’essaierai de faire un maximum de vidéos-réponses dans les prochains jours.

Je vous dis à demain pour la prochaine vidéo. Et en attendant, je vous invite à faire partie des parents verts et prudents. Des parents qui sont motivés et enthousiastes, à l’idée d’améliorer la santé environnementale de leurs enfants.

A demain !

 

Santé enfants environnement contexte - vignette

 

Pour aller plus loin. Santé des enfants et environnement – questions sur mon contexte, suite et fin

  • Première vidéo « Questions sur mon contexte ». Notamment : lien. Et aussi :
  • Epictete. Manuel d’Epictète. Flammarion, 1999. Et également :
  • Epicure. Lettre à Ménécée. Flammarion, 2009. Et aussi :
  • Burgio GR, Lantos JD. Primum non nocere today. Elsevier, 1998. Et également :
  • Harris S. Making sense: conversations on consciousness, morality, and the future of humanity – Interview de Daniel Kahneman. HarperCollins Publishers, 2020. Et aussi :
  • Kahneman D, Knetsch JL, Thaler RH. The endowment effect: evidence of losses valued more than gains. Handb Exp Econ Results 2008. Et également :
  • Martinez F. L’individu face au risque : l’apport de Kahneman, Tversky. Idees Econ Soc 2010. Et aussi :
  • Singer, P. L’Altruisme efficace. Groupe Margot, 2018

 

Photos notamment par mireia_mim

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit

« 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.