On ne mesure pas tout – Le mal du dehors, de Rémy Slama

Le développement de ce champ de la santé environnementale, comme beaucoup d’histoires scientifiques, est l’histoire de l’émergence de phénomènes initialement invisibles que la science a su rendre visibles. D’une certaine façon, ces sciences du champ de la santé environnementale, et l’épidémiologie en premier lieu, sont des sciences des catastrophes invisibles. - Rémy Slama

Si elles sont à première vue moins bruyantes et si la survenue de leurs effets s’étale sur de plus longues périodes, nous verrons que nombre de ces catastrophes invisibles ont malheureusement des conséquences sanitaires d’une ampleur bien plus vaste que les catastrophes visibles — par exemple une explosion industrielle — dont les effets sont de mieux en mieux maîtrisés dans les pays du Nord. – Rémy Slama

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “On ne mesure pas tout – Le mal du dehors, de Rémy Slama”, ainsi que la transcription associée.

 

 

Transcription – On ne mesure pas tout – Le mal du dehors, de Rémy Slama

Bonjour à tous. Je suis Guillaume et bienvenue dans cette vidéo Santé des enfants et environnement, où je vais partager avec vous un point de vue argumenté, pour alimenter vos réflexions de parents verts et prudents.

Il est issu de ma lecture du livre « Le mal du dehors : L’influence de l’environnement sur la santé », de Rémy Slama, qui selon moi est un des scientifiques de référence dans le domaine de la santé environnementale, aujourd’hui.

Ce point de vue pourrait à peu près se résumer ainsi : « concernant les risques sanitaires liés aux substances chimiques, la gestion des autorités présente des défauts et des manques préoccupants ».

 

Des défauts et des manques préoccupants

Plusieurs passages du livre de Rémy Slama me semblent bien appuyer ce point de vue. Par exemple :

« Il n’est pas facile de dire précisément combien de ces substances sont dangereuses car, pour une grande partie, et en particulier celles commercialisées depuis longtemps, peu de tests ont été faits. »

« La logique de test des substances avant leur utilisation, qui n’est de toute façon pas un processus infaillible (notamment car il s’appuie généralement sur des animaux modèles qui sont loin d’être parfaitement prédictifs des effets de la substance chez l’humain), est récente, et non systématique. »

« On ne teste pas tout, donc on ne sait pas tout. »

« Toutes les pathologies et expositions ne font pas l’objet d’une surveillance. Et même quand c’est le cas, pouvoir relier les unes aux autres s’avère très difficile. »

Voilà pour ces éléments visant à alimenter vos réflexions de parents verts et prudents. Si vous les trouvez intéressants, je vous invite à cliquer sur le bouton J’aime et à les partager, pour contribuer à leur diffusion.

 

Limites gestion des risques liés aux substances chimiques

Bon, des critiques sur la gestion des risques liés aux substances chimiques, il y en a beaucoup d’autres encore. On en a déjà vu certaines, et je pense qu’on verra d’autres voir à l’occasion de prochaines vidéos.

Et dès à présent, si on est assez convaincu que cette gestion est vraiment insuffisante, et notamment au regard des grandes vulnérabilités des enfants, alors cela peut inviter à une certaine prudence et à une certaine sobriété dans les substances auxquelles on les expose. D’ailleurs, plus généralement, il me semble que le principe de prudence et le principe de sobriété sont des points repère intéressants quand on réfléchit à comment réduire les risques préoccupants pour ses enfants.

Mais ce que j’observe le plus souvent autour de moi, c’est plutôt la recherche de personnes compétentes sur lesquelles s’appuyer, à qui on peut demander des conseils pour nous aider à gérer les risques résiduels préoccupants.

Pour ce type d’informations, beaucoup de gens se tournent, assez logiquement, vers leur médecin généraliste ou leur pédiatre.

Et la question à laquelle je vous propose de réfléchir aujourd’hui, c’est « en matière de santé environnementale des enfants, est-ce que mon médecin généraliste ou mon pédiatre est une personne compétente, sur laquelle je peux m’appuyer pour mes enfants ? »

Malheureusement, il y a de bonnes raisons de penser que la réponse est souvent « non ». C’est ce que nous verrons dans une prochaine vidéo. Je vous ferai aussi des propositions pour gérer cette difficulté, à notre niveau de parents.

Alors à bientôt.

 

Mal dehors Rémy Slama - Vignette

 

Références – On ne mesure pas tout. Le mal du dehors, de Rémy Slama

 

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit « 7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples et rapides pour réduire l’exposition de vos enfants aux substances chimiques dangereuses »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.