Interview de iamo’i’s – À la recherche du savon magique

Apprends les règles comme un professionnel afin de pouvoir les briser comme un artiste. - Pablo Picasso

J'aime beaucoup ses dessins. - Ma tante Monique, 86 ans

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Interview de iamo’i’s – À la recherche du savon magique”, ainsi que la transcription et le podcast associés.

 

 

 

Transcription de « Interview de iamo’i’s – À la recherche du savon magique »

Il s’agit d’une transcription automatique.

 

Interview pour la sortie de À la recherche du savon magique – qui est iamo’i’s ?

Guillaume Santé des enfants et environnement – Bonjour les parents verts et prudents aujourd’hui, échange avec mon ami dessinateur iamo’is, avec qui j’ai co-écrit A la recherche du savon magique. Il est notamment auteur de bandes dessinées et illustrateur jeunesse indépendant. Il poste aussi des dessins humoristiques sur son blog www.iamois.fr

Je mets un lien dans la description.

Dans cet échange on parle notamment de l’apport des illustrations pour la santé environnementale pour parents, en particulier sur les aspects qui pourrait être anxiogènes pour les enfants, si on ne fait pas attention, ainsi que de la connexion entre les enfants et les personnages des histoires. Le son est loin d’être optimal pour ma voix. Donc désolé pour ça, je fais appel à votre indulgence pour cette première interview et pour les prochaines, je vais essayer de m’améliorer au fur et à mesure.

J’ai décidé de publier cette interview malgré ses imperfections, parce que je trouve que cela reste raisonnablement audible. Et surtout parce que la voix de mon invité est, elle, tout à fait correcte.

Et voilà, je vous amène iamo’i’s.

 

iamo'i's recherche savon magique - le blog de iamo'i's

 

iamo’i’s, bienvenue sur santé des enfants et environnement

iamo’i’s – Hello !

Guillaume Santé des enfants et environnement – Je suis content de t’avoir avec moi aujourd’hui. Bien sûr, parce que tu es l’illustrateur de A la recherche du savon magique. Cette vidéo s’inscrit notamment dans mon défi de une vidéo par jour pendant 30 jours à l’occasion de la sortie.

iamo’i’s – Bravo pour ton défi d’ailleurs !

Guillaume Santé des enfants et environnement – Merci !

Et puis aussi parce qu’on connait, parce qu’on est amis. Et je suis content que ce soit toi, mon premier interviewé.

iamo’i’s – C’est un honneur !

Guillaume Santé des enfants et environnement – Alors au cours du défi, je fais appel aux questions auprès des parents parce que ça m’intéresse de faire le maximum de vidéos réponse. Je reçois également des questions sur les aspects graphiques. Et donc je voulais te proposer d’y répondre. Pour cela, je les ai regroupées en 4, 5 grandes questions.

iamo’i’s – ok

 

Objectif et spécificités de l’illustration pour enfants

Guillaume Santé des enfants et environnement – Alors, je commence avec la première. Tes autres projets sont à destination des adultes. Qu’est-ce qui t’a donné envie de commencer ce projet-ci ? Et plus généralement, quelles sont les spécificités de l’illustration pour enfants ?

iamo’i’s – Donc, qu’est ce qui m’a donné envie de faire ce projet ? Bah déjà, j’ai toujours envie de de faire des dessins qui impactent les gens. Qui est une sorte de…. Comment dire ?

Oui, enfin, on va dire un impact sur la vie des gens, sur leur façon de voir les choses et de vivre.

Et je pense que, en effet, faire des dessins pour les enfants et leur apprendre notamment des bonnes pratiques de santé environnementales, c’est quelque chose qui s’inscrivait très clairement dans cette optique-là.

Oui, je pense que ça s’est fait grâce à ton input aussi. Enfin le fait de proposer une communication un peu plus élargie sur ce domaine. Je pense au fait que ce soit pour les enfants.

Je ne fais pas des dessins spécifiquement pour les adultes parce que c’est que c’est ce public-là qui m’intéresse. C’est plus parce que les sujets que j’aborde sont plus pour adultes, c’est seulement ça. Donc l’opportunité de faire un livre pour enfants, ça s’inscrivait très bien dans ce que je veux faire, donc c’est top.

 

Contribuer à un objectif qui fait sens

Guillaume Santé des enfants et environnement – Oui, en effet, je me souviens de discussions assez spontanées. Sur nos deux compétences,  les deux choses qu’on faisait de part et d’autre, et effectivement ce côté interaction c’est spontané, avec surtout l’objectif de contribuer à un objectif qui fait sens. Donc ici l’éducation à la santé. Contribuer à ce que les enfants apprennent à construire leur propre santé. J’ai toujours senti que c’était quelque chose d’important chez toi aussi

iamo’i’s – clairement.

Alors après, pour ta deuxième question, sur les spécificités des illustrations pour les enfants. Je pense qu’il faut que ce soit des dessins simples, très facilement accessibles. Avec notamment des émotions facilement lisibles sur les visages des protagonistes.

Après, c’est selon moi mettre plein de couleurs vives un peu partout ! Ca passe nickel avec les enfants et voilà. Et enfin faire des petits persos mignons.

Enfin, c’est pareil, c’est subjectif.

00:04:30

 

A la recherche du savon magique : nouveau style graphique pour iamo’i’s

Guillaume santé des enfants et environnement. D’ailleurs il y a plein de personnes qui avaient remarqué, ceux qui lisaient déjà nos livres auto-édités, que les aspect graphiques avaient changé significativement.

Cela fait notamment partie des questions. Tu peux donc développer un peu plus si tu veux.

Iamo’i’s – Le changement graphique. En fait, à la base, ce n’est pas de mon fait. C’était vraiment l’éditeur qui avait demandé à changer l’aspect graphique, afin que cela corresponde mieux au public visé, de souvenir. C’était ça, je crois.

Il y avait aussi que ça manquait de texture dans les dessins, notamment plus voir un peu les traits de pinceau. Qu’il y ait de la matière dans les dessins donc.

C’était enfin assez éloigné des dessins que je faisais pour l’autoédition. Là, c’était clairement fait sur ordinateur et assumer. Ya pas de souci par rapport à ça, enfin.

Et donc ouais, ce redesign, ce changement en fait d’illustration, en fait, ça m’a fait du bien. Je trouve. Enfin, parce que ça, ça m’a fait repenser aussi un peu les persos. Comment recadrer les choses.

 

Un graphisme plus immersif

Je suis fan aussi du de la double page. Enfin du dessin en double page systématique. Je trouve notamment que ça donne un côté immersif qui manquait dans l’autoédition. Oui je trouve que là, c’est quelque chose qui est un vrai plus. Je trouve ça chouette. Enfin, je suis content du rendu et content d’avoir refait les dessins dans ce sens.

Guillaume Santé des enfants et environnement – Oui, je me souviens aussi qu’il y avait un input qui venait de l’éditeur. Tu y avais trouvé à la fois des opportunités, puis un enthousiasme à faire évoluer les dessins.

Iamo’i’s – On a au aussi une demande, c’était de rajouter des nez. Quelque chose que personnellement je n’ai pas compris hahaha.

Guillaume Santé des enfants et environnement – hahaha

00:06:36

 

iamo'i's recherche savon magique - couverture du livre

 

Santé environnementale non-anxiogène

Okay, avec la question suivante, c’est un des retours les plus fréquents des parents que je peux avoir. La santé environnementale, c’est un sujet absolument essentiel à aborder avec les enfants. Donc ce sujet doit donc être présenté de manière non-anxiogène. Comment les aspects graphiques peuvent contribuer à ça ?

Iamo’i’s – Non anxiogène. Côté graphismes, je pense que c’est un peu le côté livre pour enfants. C’est-à-dire faire des dessins mignons avec des personnages mignons. Et aussi des situations de la vie quotidienne, dans lesquels les gens peuvent se reconnaître. Avec également des personnages bienveillants.

Donc toujours essayer de faire les personnages aussi souriants que possible. Ou en tout cas avec un côté rassurant dans l’attitude. Je pense que c’est très lié aussi au scénario. Enfin là ce n’est pas purement le côté illustration qui joue. Je pense que c’est aussi le message qui est transmis par le texte. Il est aussi important, en fait, que le dessin. Je pense que c’est les deux qui doivent être de concert. Enfin je pense ; ça doit se répondre sinon ça ne fonctionne pas.

00:07:53

 

Tester les réactions des enfants

Guillaume Santé des enfants et environnement – Je sais que je teste régulièrement sur mes filles et je demande des tests autour de moi. Et c’est plutôt le contraire. Notamment la fée Sana qui donne vachement de légèreté, à la fois dans son Good mood dans l’attitude, souriante. Je vois  aussi dans la légèreté même du mouvement que tu lui donnes.

Sur les tests que je fais ça marche vraiment bien. Je sais que toi aussi tu testes pas mal.

Iamo’i’s – Ouais, c’est vrai que ça marche pas mal.

Guillaume Santé des enfants et environnement – Un truc que je intéressant c’est que dans le livre on donne espèce de lexique à la fin. Sur des mots qui sont parfois difficile à expliquer. On y propose notamment des éléments de langage pour aider les parents. Ça fait partie de de l’outil. Mais je trouve que les dessins, aussi sur les mots qu’on a décidé de ne pas paraphraser dans le texte ou de ne pas expliquer, que les dessins permettent de donner une explication et de faciliter la compréhension. Et je trouve que ça aussi, ça participe au côté « on est à l’aise, on se sent bien.

00:09:00

 

Faciliter la compréhension

Iamo’i’s – Ouais, c’est un peu simplifier. Montrer tout le message ; c’est pas si incompréhensible, si terrible. Que ça peut être fait simplement. Je pense, c’est un peu le credo des livres. Ca se veut très rassurant au global.

Guillaume Santé des enfants et environnement – Une autre question que me posaient les parents, c’était sur les personnages des polluants, qui sont des personnages clés au regard au regard des enjeux anxiogène / pas anxiogène. Et plus généralement, ce sont des personnages importants dans l’histoire. Ils ont un graphisme très particulier. Une question qui est remontée, c’est comment tu as choisi cette manière de les dessiner ?

Iamo’i’s – Alors cette manière, cette façon, le côté polluant, petits bonhommes verts un peu bizarres qui ressemblent à des poussières vertes avec un air un peu… un peu pataud. Donc déjà le côté « Vert poussière », ça, c’est complètement lié, donc aux polluants. Enfin en fait à l’idée commune qu’on peut se faire dans quelque chose qui polluent. Donc c’est un peu un peu cette couleur là, entre le gris et le vert, quoi, c’est quelque chose qui est connu, donc je pense qu’elle est pas trop de débats par rapport à ça.

 

iamo’i’s et A la recherche savon magique : comment représenter des polluants

Côté poussière, parce que c’est quelque chose qui peut être volatile. Quelque chose qui peut être présent un peu partout. Donc c’est pour ça que j’ai fait des contours pas très définis comme ça. Enfin on les a personnifié parce que ça c’était, c’était une volonté de tous les deux là, pour rendre le côté vraiment moins anxiogène pour le coup.

Faire des petits personnages qui sont là, présents, avec des yeux mi-clos parce qu’ils savent pas trop ce qu’ils font. Ils son là malgré eux quoi. C’est pas vraiment des grands méchants, c’est juste des personnages n’ont rien demandé. Ils se retrouvent à certains endroits qui font que ça, ça pollue une pièce. Ca fait du mal à des enfants ou à des gens, malgré eux. Le but était de faire des persos un peu indolents. Voilà, on les a placés là, ils ne savent pas qu’ils foutent là (rires).

iamo'i's recherche savon magique - vignette

Utiliser le ridicule

Guillaume Santé des enfants et environnement – Ouais, je suis très en phase avec cet aspect du dessin. En particulier, ce côté ils ont pas d’intention malveillante mais ils peuvent avoir des effets sanitaires. Donc on essaie de les éviter. Ils ont une capacité à nuire qui n’est pas liée à une volonté.

Ce que j’aime beaucoup, ça contribue aussi à cet objectif [de non anxiogène], c’est qu’on les utilise pour les mettre dans des situations un peu cocasses.

00:11:37

Guillaume Santé des enfants et environnement – On les utilise comme des points d’entrée d’humour dans l’histoire. J’adore imaginer avec toi plein de situations où les polluants se trouvent de manière un peu ridicule.

Iamo’i’s – Ouais là-dessus j’allais justement dire que on en a profité justement pour les montrer un peu dans leur vie de tous les jours aussi. (rires)

Avec des trucs un peu un peu marrants quoi.

Guillaume Santé des enfants et environnement – Et le côté pataud aide à produire le côté non-anxiogène.

 

iamo’i’s pour A la recherche du savon magique : comment créer des personnages qu’on a envie de retrouver

Guillaume Santé des enfants et environnement – OK, super. Autre question. Comme on s’inscrit dans un format type « un livre, une bonne pratiques », cette logique invite à s’inscrire dans le temps pour transmettre plusieurs pratiques. C’est donc important de créer des personnages qu’on a envie de retrouver. Comment les aspects graphiques peuvent participer à cet objectif ?

Iamo’i’s – Donc il y a le côté bienveillant, souriant. Enfin le côté mignon, tout ça. On en a parlé. Après je pense à un truc important, c’est de faire en sorte qu’ils ne changent jamais de fringues. (rires)

C’est très important pour bien reconnaître les personnages. Toujours le même t-shirt, toujours le même pantalon.

Je ne suis pas certain que ce soit véritablement les aspects graphiques, qui jouent là-dedans. J’imagine plutôt vraiment le scénario, avec des situations, des… Enfin, faire en sorte que la personnalité des protagonistes soient sympathiques. Et que les situations dans lesquelles on les retrouve soient aussi… voilà, étonnantes, cocasses ou… enfin que ce soit un mélange du quotidien habituel avec des situations un peu bizarres, avec notamment l’introduction de polluants par moment.

 

iamo’i’s et A la recherche savon magique : importance du scénario

Je pense c’est plutôt le scénario qui doit jouer. En ayant une base minimale quand même. C’est-à-dire des personnages qui sont quand même sympathiques à regarder. Enfin c’est un peu exagéré comme terme, mais qui sont… Enfin, je pense qu’il y a une simplicité dans les personnages qui importante. C’est à dire qu’il ne faut pas qu’on mette du temps à les reconnaître déjà, donc, qu’on puisse les…. Qu’ils soient simplement dessinés, mais très caractéristiques quand même. Donc avoir des formes de visage, un peu distinctes. Chose que j’ai faite avec les personnages, même si j’ai essayé d’avoir quand même des correspondances entre les parents et les enfants, [xxx] avoir un peu la même forme de visage, couleur des cheveux, de peau, enfin des trucs comme ça. Mais bon là je pense que je m’éloigne un peu la question, non ?

Guillaume Santé des enfants et environnement – Pas forcément, je peux te dire, de ce que j’ai vu de mes tests Je sens que les enfants, je pense en particulier à mes filles, je pense qu’il y a un plaisir à retrouver…. Les fois où il y a eu une nouvelle histoire, c’est sûr, on sent tout de suite l’engouement l’envie de retrouver les personnages ? Alors effectivement, il y a une sorte de synergie avec les différentes composantes du livre, notamment les scénarios. Je sais que mes enfants aiment beaucoup les gimmicks les limites comme dans certains personnages, les phrases de la fée Sana , c’est presque des blagues en interne.

 

iamo'i's recherche savon magique - la Fée Sana

 

Mimiques que les enfants aiment reproduire

Et je pense qu’il y a aussi des aspects graphiques qui reviennent sur certaines mimiques J’ai souvenir qu’on fait souvent s’interroger Louis et ça, c’est quelque chose … sur lequel on blague à la maison, à produire le visage et la mimique que tu as faite, qui pour le coup, là, sont purement graphiques.

Iamo’i’s – Génial ça.  Je m’étais dit aussi, par rapport à la fée Sana, effectivement, c’est un personnage assez important dans l’histoire et, enfin là je pense, ça revient plutôt à répondre à la question, une de tes questions précédentes, mais… Donner un côté sympathique à la fée Sana, c’était vraiment, c’était d’essayer de faire un mélange de magie, de nature et tout donc… c’est un mélange. En fait, c’est une petite fleur qui est fusionné avec une fée ou un papillon en fait.

Tout ça pour avoir un petit côté « nature », qui sera présente par défaut qu’on regardera la fée Sana, on se dira « Ah bah, tiens, il y a quand même un petit… une petite connotation naturelle, enfin de nature.

En la voyant, il y a un petit côté magie aussi. Avec les petites étincelles autour d’elle, la petite aura. Donc je pense que, ça, c’était le truc important aussi à mettre en place dans ses livres, pour donner envie de revoir, en tout cas pour les enfants, revoir cette magie à chaque tome. C’est un point important aussi. Il fallait mettre en place.

00:17:14

 

Merci iamo’i’s !

Guillaume Santé des enfants et environnement – Bon, je suis arrivé au bout des questions qui sont remontées des spectateurs. Merci beaucoup pour les réponses qui, je trouve, étaient vraiment très intéressantes. Est-ce qu’il y avait un aspect qui était important pour toi d’aborder et qu’on aurait pas abordé dans l’échange ?

Iamo’i’s –  Non. J’ai pas d’aspect particulier… Merci beaucoup en tout cas.

Guillaume Santé des enfants et environnement – Merci à toi ! Pour ceux qui veulent suivre tes projets, où peuvent-ils aller ?

Iamo’i’s – j’ai mon mon blog iamo’i’s.fr

Guillaume Santé des enfants et environnement – Je mets un lien dans la description.

Iamo’i’s – Merci, impeccable.

Guillaume Santé des enfants et environnement – Ok très bien, merci beaucoup.

 

iamo'i's recherche savon magique - vignette

 

Références. Interview de iamo’i’s – À la recherche du savon magique

  • iamo’i’s et Guillaume SEE. A la recherche du savon magique. Hygée Editions (Presses de l’EHESP), 2022. Et aussi :
  • Blog de iamo’is : www.iamois.fr/

Illustrations notamment par iamo’i’s

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit

« 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.