Pollution de l’air urbaine : une gestion parentale ?

La pollution de l’air est un enjeu clé, pour l’environnement et pour la société. – Agence européenne de l’environnement (2017)

Nous choisissons d’être fumeurs ou non-fumeurs mais nous ne choisissons pas l’air que nous respirons. Nous respirons tous, populations sensibles ou pas, le contenu (bon et mauvais) de l’air. - Francelyne Marano

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Pollution de l’air urbaine : une gestion parentale ?”, ainsi que la transcription et le podcast associés.

 

 

 

Transcription de « Pollution de l’air urbaine : une gestion parentale ? »

Bonjour les parents verts et prudents !

Comment entourer vos enfants d’un environnement favorisant la santé.

Aujourd’hui, je réponds à la question de Louis, qui me demande comment je gère la pollution de l’air à Paris, en tant que parent. Dans cette vidéo, on va notamment voir ensemble quelques bonnes pratiques pour diminuer l’exposition des enfants.

 

Sortie d’A la recherche du savon magique

Bonjour à tous !

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours », afin de fêter la sortie d’À la recherche du savon magique. Je suis Guillaume. Et sur cette chaine, je partage des conseils et des astuces pour vous aider à entourer les enfants d’environnements plus sains. Des environnements avec moins de pollutions et plus de nature. Si c’est votre première visite, alors je vous invite à télécharger mon guide offert. Ce guide vous donne les essentiels pour bien démarrer en santé environnementale pour parents. Le lien est notamment dans la description.

Aujourd’hui, je réponds à la question de Louis. « Pourquoi habites-tu à Paris ? Comment fais-tu avec la pollution atmosphérique ? »

 

Pollution de l’air et gestion parentale : une question inévitable en contexte urbain

Merci pour ta question, Louis. Je l’ai sélectionnée, déjà parce que je me la suis beaucoup posée moi-même, bien sûr. Et puis surtout, parce que j’observe autour de moi que beaucoup de parents s’interroge sur ces sujets. C’est le cas notamment lorsqu’ils habitent déjà en milieu urbain.

Bon donc déjà, sur le pourquoi j’habite à Paris, j’y ai répondu dans une vidéo précédente. La décision s’est faite sur un ensemble de différents critères. Ces critères ont inclus des critères hors santé environnementale et qui était aussi important pour nous. Aujourd’hui, je vais développer un peu plus le comment je gère la pollution de l’air en milieu urbain, à ce stade.

Bon d’abord, j’essaye d’appliquer un maximum de bonnes pratiques visant à limiter les expositions de mes enfants. Voici quelques.

 

Pollution air et gestion parentale - pollution d'une zone urbaine

 

Bonnes pratiques pour limiter les expositions des enfants

  • Je repousse ou j’annule leurs activités physiques intenses en cas de pic de pollution de l’air. Même si j’ai en tête que les évaluations bénéfices-risques existantes suggèrent que, en règle générale, il reste plus bénéfique de continuer à faire du sport en cas de pic. En fait, comme mes filles ont un bon niveau d’activité physique et de mouvements en routine, décaler ou annuler quelques séances ne présente pas d’enjeu significatif, à mes yeux.
  • Lorsqu’on a déménagé, je m’étais renseigné sur les études qui portaient sur des liens entre des effets sanitaires et des distances avec les axes routiers à fort trafic. Sur la base des éléments que j’avais pu trouver à l’époque, j’ai retenu une distance minimale d’environ 500 m dans nos recherches de logement.
  • Toujours concernant le lieu de notre habitation, j’ai fait attention à rester à distance des installations urbaines de proximité dont l’impact est démontré ou suspecté. Par exemple : ateliers de réparation de deux roues, ongleries, imprimeries, installations de nettoyage à sec…

On a aussi choisi un appartement dans les étages, parce que j’avais trouvé de premiers éléments suggérant des expositions plus faibles. Bon, je vais m’arrêter là parce que je veux garder un format de vidéo courte. Je mets dans la description un lien vers un article où je développe ces aspects.

 

Principe Minimax

Mon deuxième axe principal de gestion des risques, c’est d’essayer de diminuer les possibilités d’apparition d’effets chez mes enfants. Il s’agit de les aider à construire un corps robuste, avec un haut niveau de santé. On peut voir ça comme une application du principe Minimax, que l’on a vu à l’occasion d’une autre vidéo. On essaye de donner un style de vie sain à nos enfants, au moins sur les paramètres que nous maîtrisons le mieux, dans cette vie principalement urbaine. Donc on est notamment très impliqués sur les aspects liés à l’hygiène de vie. En fait, on se base sur l’observation générale qu’un corps en bonne santé est un corps qui est moins vulnérable aux effets des pollutions.

Une fois dit ça, chaque enfant a ses propres spécificités, bien sûr, chaque corps a sa propre histoire. De ce que je peux observer, mes filles me semblent avoir un haut niveau de santé. Mais si l’une d’elle développait un trouble qui pourrait être associé à la pollution de l’air urbaine, cela nous ferait probablement reréfléchir à une potentielle évolution dans nos choix de vie.

 

« Pollution = ville » ?

Bon, ce n’est pas un sujet simple, et c’est notamment pour ça que j’ai choisi ta question, Louis. Sur ce sujet, mes réflexions sont toujours en cours ; j’ai partagé comment je fais à ce stade, pour participer à nourrir vos réflexions, mais il ne faut pas voir ça comme des recommandations. D’ailleurs je suis preneur de vos retours de parents, notamment si vous habitez en ville. Je vous invite à partager en commentaire vos analyses et les bonnes pratiques que vous mettez en œuvre. Ca sera très intéressant et cela contribuera à que tout le monde progresse.

Un dernier point sur ces aspects : je vous invite à faire attention au raccourci « pollution = ville », hein. Hors zone urbaine, il y a aussi des sources de pollutions préoccupantes, bien entendu. Un exemple au cœur de l’actualité de ces dernières années, c’est l’épandage de pesticides à proximité des habitations, par exemple. Donc mieux vaut être bien vigilant au moment de choisir son logement, quel que soit le type d’environnement associé.

 

A la recherche du savon magique : de préférence dans une librairie physique

Voilà pour ces éléments de réponse. S’ils vous paraissent utiles, alors je vous invite à mettre un pouce bleu. Vous pouvez aussi laisser un commentaire et surtout vous abonner en activant la cloche. C’est important, afin que YouTube comprenne que le contenu de cette chaîne est utile et favorise sa diffusion.

Je vous rappelle que je fais cette série de vidéos pour fêter la publication d’À la recherche du savon magique. Le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies francophones. Je vous rappelle aussi que je vous offre un cadeau si vous l’achetez dans une librairie physique. Envoyez-moi une photo de votre ticket de caisse à l’adresse mail qui apparaît à l’écran et qui se trouve dans la description. Je vous enverrai une check-list pour agir sur les autres sources potentielles de polluants dans la salle de bain. Il s’agit donc d’un bon complément au livre pour réduire les expositions préoccupantes du quotidien.

 

Santé environnementale pour parents – la suite

Une bonne partie de ce défi de 30 jours sera consacrée à répondre à vos questions. Donc vous pouvez m’indiquer en commentaire les questions que vous avez, en lien avec un problème ou une frustration, par rapport à l’environnement de vos enfants. J’essaierai de faire un maximum de vidéos-réponses.

Je vous dis à demain pour la prochaine vidéo. Et en attendant, je vous invite à faire partie des parents verts et prudents. Des parents qui notamment s’efforcent de diminuer les expositions de leurs enfants aux pollutions de l’air.

A demain !

 

Pollution air et gestion parentale : vignette

 

Références. Pollution de l’air urbaine : une gestion parentale ?

  • Article Comment protéger les enfants des effets de la pollution atmosphérique. Et aussi :
  • Article Comment rendre les enfants moins vulnérables aux pollutions. Et également :
  • Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Impact des activités industrielles de proximité sur la qualité de l’air intérieur et l’exposition des populations Identification des activités de proximité d’intérêt en France », 2017. Notamment : lien. Et aussi :
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Protection des riverains en cas d’épandage de produits phytosanitaires. Actualité du 20/12/2019. Notamment : lien.

Photos notamment par 君勇 林

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit

« 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.