Santé enfants environnement - logo
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Polluants issus des vêtements et des chaussures : comment protéger les enfants

On retrouve des dizaines voire des centaines de substances chimiques dans les vêtements et chaussures que nous portons. – Site Internet de l’agence française de sécurité sanitaire française (Anses)

Les dermatologues reçoivent régulièrement des patients présentant un eczéma, voire une brûlure de la peau, après avoir porté des chaussures ou des vêtements. – Vigil’Anses n°16. Mars 2022

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Polluants issus des vêtements et des chaussures : comment protéger les enfants”, ainsi que la transcription et le podcast associés.

 

 

 

Transcription de « Polluants issus des vêtements et des chaussures : comment protéger les enfants »

Bonjour les parents verts et prudents !

Comment entourer les enfants d’un environnement favorisant la santé. Aujourd’hui, je réponds à la question d’Ève-Anne, qui porte sur les polluants issus des vêtements et des chaussures.

Et dans cette vidéo, on va voir ensemble les bonnes pratiques qui permettent d’éviter ou de réduire les expositions préoccupantes.

 

Santé environnementale pour parents – Les essentiels pour bien démarrer

Bonjour à tous !

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je suis Guillaume. Sur cette chaine, je partage des conseils et des astuces pour vous aider à entourer les enfants d’environnements plus sains. Des environnements avec moins de pollutions et plus de nature. Si c’est votre première visite, alors je vous invite à télécharger mon mini-guide offert. Ce guide vous donne les essentiels pour bien démarrer en santé environnementale pour parents. Le lien est notamment dans la description.

 

Polluants issus des vêtements et des chaussures : besoin de protéger les enfants à notre niveau de parents

Aujourd’hui, je réponds à la question d’Ève-Anne, qui me demande : « Ma fille a eu de fortes démangeaisons quelques heures après avoir mis son nouveau pantalon : comment éviter ce type de mauvaise surprise par la suite ? »

Merci pour ta question Ève-Anne, et désolé de l’expérience pénible pour ta fille. Effectivement, les vêtements et les chaussures peuvent être à l’origine d’allergies et d’irritations cutanées. Au regard des plaintes régulières de consommateurs, les autorités françaises ont demandé à l’agence de sécurité sanitaire (Anses) de réaliser une expertise pour éclairer la situation et les enjeux. Cette expertise a notamment fait l’objet de deux rapports, en 2018 et 2021 ; je vais en présenter les principaux résultats, ainsi que les bonnes pratiques à retenir, à notre niveau de parents.

 

Préoccupations justifiées

Bon, tout d’abord, d’une manière générale, l’Anses confirme que des préoccupations sont justifiées. L’expertise a « mis en évidence la présence d’une multitude de substances » dans les vêtements et les chaussures testés. Ces substances proviennent d’un ajout intentionnel ou de résidus involontaires issus des procédés de fabrication. Et certaines de ces substances peuvent conduire à des allergies cutanées.

En dehors de ce type d’études spécifiques, les données de composition disponibles s’avèrent limitées. Et c’est pourquoi, les experts de l’Anses « incitent les responsables de la mise sur le marché à mieux connaitre la composition exacte de leurs produits ». En complément, l’Anses appelle à une meilleure connaissance des conservateurs utilisés pour le transport des articles, notamment car ces conservateurs peuvent être des produits biocides.

 

polluants issus de vêtements et chaussures pour enfants : exemples sur cintres

 

 

Écarts avec la réglementation

Les analyses réalisées ont permis d’identifier plusieurs articles non conformes à la réglementation sur les substances chimiques. Par exemple : un vêtement contenant de la benzidine. En ce sens, les experts de l’Anses « rappellent » aux pouvoirs publics « l’utilité des contrôles au niveau de la filière des textiles et des articles chaussants afin d’éviter la présence, sur le marché français, d’articles non conformes à la réglementation ».

Par ailleurs, certains seuils réglementaires s’avèrent insuffisamment protecteurs. Par exemple : le seuil du chrome hexavalent dans les chaussures.

Certaines substances ne correspondent à aucun seuil réglementaire pour certains types de matière, alors que des expositions peuvent être préoccupantes. Par exemple : le nickel dans les textiles d’habillement ou le drométrizole dans le cuir.

Certaines des substances détectées, en plus de leur caractère sensibilisant ou irritant cutané, présentent un potentiel CMR (cancérogène, mutagène ou reprotoxique). Par exemple : le 4-amino-azobenzène.

 

Manque de connaissances

Aucune donnée toxicologique n’est disponible pour certains des colorants mesurés, ce qui ne permet pas d’obtenir une maîtrise des risques satisfaisante.

Toujours selon les experts de l’Anses, la présence de certaines substances devrait faire l’objet de restrictions. Par exemple : cadmium, 2-Phénoxyéthanol, Aniline.

Et ainsi, l’Anses recommande aux responsables de la mise sur le marché de ces articles de « travailler à la mise en place d’un dispositif d’information (étiquetage, emballage) du consommateur, en particulier pour les populations déjà sensibilisées, permettant de signaler la présence potentielle de [substances sensibilisantes] ».

 

Réduire les expositions préoccupantes – bonnes pratiques pour parents

Pour réduire les expositions préoccupantes, à notre niveau de parents, on peut s’appuyer sur des bonnes pratiques de santé environnementale reconnues. Par exemple :

  • L’Anses recommande de laver tout vêtement pouvant entrer en contact avec la peau, avant la première utilisation et selon les recommandations du fabricant.

Et pour prolonger cette recommandation, on peut considérer l’achat de vêtements de seconde main (donc lavés à de multiples reprises !).

  • L’Anses mentionne plusieurs labels pouvant servir de « guides pour les consommateurs ». Par exemple : Label européen écologique, Œko-Tex, BlueSign. Dans cette approche, le recensement et l’analyse de labels faits par l’ADEME constituent un point de repère utile : je mets donc un lien dans la description.

 

 

Exemples de labels pour guider les consommateurs

 

  • Enfin, je rappelle ici une recommandation complémentaire de Santé publique France. Nous l’avons notamment vue dans une vidéo précédente, portant sur les habits des bébés. « Pour les vêtements de bébé, on évite les imprimés et motifs en PVC », dont la toxicité et la stabilité font l’objet de préoccupations.

Pour aller plus loin, une approche complémentaire consiste à prendre le temps de mieux connaître les fabricants et leurs pratiques. Dans cette démarche, il est notamment possible de s’appuyer sur des annuaires de marques responsables, qu’on peut trouver en ligne.

 

Santé environnementale pour parents – la suite

Voilà pour ces éléments de réponse. S’ils vous paraissent utiles, alors vous pouvez liker, vous abonner et clocher. C’est important afin que YouTube favorise leur diffusion. Si vous voyez des compléments intéressants à ces éléments de réponse, alors dites-le moi dans les commentaires. Cela contribuera notamment à ce que tout le monde progresse !

En attendant, je vous invite à faire partie des Parents verts et prudents. Des parents qui choisissent avec attention les vêtements pour leurs enfants.

A bientôt !

 

Vignette protéger les enfants des polluants issus des vêtements et des chaussures

 

Références. Polluants issus des vêtements et des chaussures : comment protéger les enfants

  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Évaluation des effets sensibilisants ou irritants cutanés des substances chimiques présentes dans les articles chaussants et textiles d’habillement. 2018. Notamment : lien. Et aussi :
  • Anses. Avis de l’Anses relatif à la synthèse des deux phases de l’étude biomédicale relatives à la sécurité des articles chaussants et textiles d’habillement. 2021. Notamment : lien. Et également :
  • Anses. Vigil’Anses n°5. Dermatites de contact dues à des vêtements ou des chaussures : de nouvelles substances en cause. 2018. Notamment : lien. Et aussi :
  • Anses. Vigil’Anses n°16. Allergies cutanées : de nouvelles substances en cause dans les vêtements ou les chaussures. 2022. Notamment : lien. Et également :
  • Agence de la transition écologique (ADEME). Labels Environnementaux. Consommer responsable ! Oui, mais comment ? 2019. Notamment : lien. Et aussi :
  • Balk SJ, Etzel RA. Protecting Your Child’s Health: Expert Answers to Urgent Environmental Questions. Am Acad Pediatrics, 2021. Notamment : lien. Et également :

Photos notamment de Perry Merrity II sur Unsplash

Logo Santé enfants environnementVous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit (pdf, mp3)

7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo Santé enfants environnementRecevez gratuitement le guide (pdf, mp3) 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.