Listes de substances préoccupantes : « pas très pratiques » ?

Nous sommes exposés à une multitude de substances parfois mal connues et les effets combinés sont scientifiquement difficiles à appréhender. - troisième Plan national santé environnement (PNSE3)

Près de 800 substances chimiques environnementales sont connues ou suspectées d’interférer avec les récepteurs hormonaux, la synthèse ou la conversion des hormones. – Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Listes de substances préoccupantes : « pas très pratiques » ?”, ainsi que la transcription et le podcast associés.

 

 

 

Transcription de « Listes de substances préoccupantes : « pas très pratiques » ? »

Bonjour les parents verts et prudents. Comment entourer vos enfants d’un environnement favorisant la santé. Aujourd’hui, je réponds à la question de Solène, qui me demande mon avis sur les listes de substances préoccupantes que l’on peut trouver en ligne.

 

Sortie d’A la recherche du savon magique

Bonjour à tous ! Bienvenue dans cette nouvelle vidéo de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours » afin de fêter la sortie d’A la recherche du savon magique. Je suis Guillaume, et sur cette chaine je partage des conseils et des astuces pour vous aider à entourer les enfants d’environnements plus sains, avec moins de pollutions et plus de nature. Si c’est votre première visite, je vous invite à télécharger mon guide offert, qui vous donne les essentiels pour bien démarrer en santé environnementale pour parents. Le lien est dans la description.
Aujourd’hui, je réponds à la question de Solène, qui me demande « Que penses-tu des listes de substances préoccupantes ? Moi j’ai essayé et j’ai abandonné… ce n’est vraiment pas très pratique en faisant les courses, quand même. »

 

Listes de substances préoccupantes : « pas très pratiques » ?

Merci pour ta question Solène, je pense que de nombreuses personnes s’interrogent aussi sur ces aspects. D’ailleurs sur mon blog, je me suis aussi prêté à l’exercice de lister des substances fréquemment rapportées, en distinguant les différents types d’acteurs indiquant des préoccupations. Par exemple, je l’ai fait lorsque j’ai écrit un article sur les produits cosmétiques, et pourtant j’ai fait le choix de ne pas reproduire cette liste dans l’Antisèche des parents du livre, pour plusieurs raisons.
La première est très liée à ton retour d’expérience : j’imaginais qu’assez peu des parents sortiraient le livre de leur sac, au moment de choisir des produits de soin dans le commerce. Néanmoins, on pourrait répondre que ce processus de choix assez peu pratique, certes, mais qu’on ne le fait que la première fois, et puis qu’après il n’y a plus qu’à se baser toujours sur les mêmes produits. Mais se pose alors aussi la question de la mise à jour de ces listes.

 

Une application mobile plutôt que des listes de substances préoccupantes

Une option plus pratique, et intégrant souvent des mises à jour, c’est de télécharger une application mobile qui permet de scanner les produits, puis d’obtenir des informations sur de potentiels ingrédients préoccupants. Mais la question se pose alors de la robustesse des informations fournies et des recommandations associées. Scan4Chem me parait l’application la plus fiable à ce stade, car elle est adossée à la réglementation européenne, mais son périmètre d’application est restreint : par exemple, elle ne couvre pas les cosmétiques.
En fait, de nombreuses substances font l’objet de préoccupations ; des préoccupations exprimées par différents types d’acteurs et associées à différents niveaux de preuve scientifique. L’ensemble de ces substances évolue avec le temps, notamment en fonction des connaissances acquises, des évolutions réglementaires et des créations des entreprises du secteur cosmétique.

 

Listes substances préoccupantes : utilisation d'une application mobile

 

Evitement de prudence, en amont

À titre indicatif, dans A la recherche du savon magique, j’ai mentionné que la liste de la « carte-repère » de l’association UFC Que choisir peut-être consultée en première approche, comme le propose le Centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Lille. Si cette liste ne prétend pas à l’exhaustivité, elle présente l’avantage de pouvoir être mise à jour au fur et à mesure des tests de l’association.

A titre personnel, pour répondre à ta question, à ce stade je privilégie une approche de prudence et une logique d’évitement, avec des produits contenant un petit nombre d’ingrédients dont la toxicité ne fait pas débat. Si besoin, je me base aussi sur des labels avec des référentiels reconnus, notamment ceux recensés et analysés par l’ADEME. Je vais mettre un lien dans la description.

 

A la recherche du savon magique : de préférence dans une librairie physique

Voilà pour ces éléments de réponse. S’ils vous paraissent utiles, alors je vous invite à mettre un pouce bleu. Vous pouvez aussi laisser un commentaire et surtout vous abonner en activant la cloche. C’est important, pour que Youtube comprenne que le contenu de cette chaîne est utile et favorise sa diffusion.

Je vous rappelle que je fais cette vidéo afin de fêter la publication d’A la recherche du savon magique. Ce livre est notamment disponible dans toutes les bonnes librairies francophones. Je vous rappelle aussi que je vous offre un cadeau si vous l’achetez dans une librairie physique. Envoyez-moi une photo de votre ticket de caisse à l’adresse mail qui apparaît à l’écran et qui se trouve dans la description. Et je vous enverrai une check-list pour agir sur les autres sources potentielles de polluants dans la salle de bain. Il s’agit donc d’un bon complément au livre pour réduire les expositions préoccupantes du quotidien.

Santé environnementale pour parents – la suite

Une bonne partie de ce défi de 30 jours sera consacrée à répondre à vos questions. Donc vous pouvez m’indiquer en commentaire les questions que vous avez. Des questions en lien avec un problème ou une frustration, par rapport à l’environnement de vos enfants au sens large. J’essaierai de faire un maximum de vidéos-réponses dans les prochains jours.
Je vous dis à demain pour la prochaine vidéo. Et en attendant, je vous invite à faire partie des parents verts et prudents. Des parents qui notamment évitent d’avoir besoin de listes de substances préoccupantes.

A demain !

 

Listes substances préoccupantes : vignette

 

Références. Listes de substances préoccupantes : « pas très pratiques » ?

  • Toutut-Picard, Élisabeth, et Sandrine Josso. « Rapport fait au nom de la Commission d’enquête sur l’évaluation des politiques publiques de santé environnementale », 2020. Notamment : lien. Et aussi :
  • Le site du projet fédératif hospitalo-universitaire « 1 000 jours pour la santé ». Comment ne pas m’exposer aux produits toxiques ? Notamment : lien. Et également :
  • Agence de la transition écologique (ADEME). Labels Environnementaux – Consommer responsable ! Oui, mais comment ? » Notamment : lien. Et aussi :
  • Liberation.fr. CHECKNEWS – Yuka est-elle une application publicitaire déguisée ? 2018. Notamment : lien.

Photos notamment par Nenad Stojkovic

Vous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit

« 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=1512845692 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement le guide « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

[aweber listid=3878455 formid=54673424 formtype=webform]

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.