Santé enfants environnement - logo
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Aliments ultra-transformés : enjeux sanitaires, avec Thibault Fiolet

On a montré qu'il y a une association entre le fait de manger plus d'aliments ultra-transformés et la survenue de cancers. - Thibault Fiolet

La distinction entre les aliments transformés et les aliments ultra-transformés, c'est principalement l'ajout de certains additifs [dits] "cosmétiques" [:] tout ce qui est colorants, émulsifiants, [...] exhausteurs de goût. - Thibault Fiolet

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle vidéo publiée sur la Chaîne YouTube Santé des enfants et environnement, intitulée “Aliments ultra-transformés : enjeux sanitaires – avec Thibault Fiolet”, ainsi que le podcast associé et quelques points clés de l’échange, selon moi.

 

 

 

Présentation de Thibault Fiolet, qui connaît bien le thème des aliments ultra-transformés

Bonjour les parents verts et prudents,

Aujourd’hui j’échange avec Thibault Fiolet. Thibault est Agent Européen à l’EFSA, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, où il travaille sur différents thèmes, comme la nutrition, les compléments alimentaires ou encore les allégations de santé.

On discute notamment des enjeux associés aux aliments ultra-transformés, de comment on peut traduire les connaissances actuelles en bonnes pratiques au niveau individuel, de conseils d’esprit critique pour s’y retrouver dans les informations auxquelles on est exposé, et d’autres sujets.

Voilà, j’espère que vous y trouverez des choses utiles. Et je vous amène Thibault Fiolet.

 

NB : dans le cadre de cet échange, la personne interviewée s’exprime à titre personnel, intuitu personae, et ne vise à représenter aucun de ses organismes d’affiliation. Les points de vue exprimés ne reflètent pas nécessairement les décisions ou la politique déclarée de ces organismes.

 

Aliments ultra-transformés, avec Thibault Fiolet - vignette YouTube

 

Quelques points clés selon moi, issus de la vidéo « Aliments ultra-transformés : enjeux sanitaires – avec Thibault Fiolet » 

  • Le degré de transformation des aliments peut être caractérisé avec la classification NOVA. Les produits alimentaires y sont classés selon plusieurs groupes :
    • Groupe 1 – Aliments non transformés ou transformés de façon minimale ;
    • Groupe 2 – Ingrédients culinaires transformés ;
    • Groupe 3 – Aliments transformés ;
    • Groupe 4 – Produits alimentaires et boissons ultra-transformés.
  • D’une manière générale, les produits transformés incluent des additifs visant à prolonger leur durée de vie. Par exemple : conservateurs, antioxydants, stabilisants. Les produits ultra-transformés, eux, peuvent inclure des additifs « cosmétiques », c’est-à-dire associés à une utilité plus discutable. Par exemple : émulsifiants, colorants, exhausteurs de goût.
  • Siga est une autre classification tenant compte du degré de transformation des aliments, proposée par une start-up. Cette classification intègre d’autres composantes nutritionnelles et propose un plus grand nombre de catégories. Si elle a été élaborée notamment par des scientifiques, elle intègre aussi un objectif commercial, au contraire de la classification Nova. En effet, la classification NOVA a été élaborée uniquement sur la base de financements publics, et sans objectif commercial.

 

Rayon de supermarché avec des aliments ultra-transformés

 

Accessibilité des groupes NOVA

  • Pour éclairer ses décisions d’achat, on peut utiliser des applications mobiles qui fournissent le groupe NOVA des produits alimentaires. Par exemple : Open Food Facts ou Yuka.
  • En première approche, la liste d’ingrédients peut aussi être un indicateur renseignant indirectement sur le degré de transformation. Par exemple : longueur de la liste, présence d’additifs avec des « E ».
  • Les aliments bruts surgelés peuvent être une option intéressante, notamment car ils peuvent faire gagner du temps, et aussi parce que la surgélation correspond à un relativement faible degré de transformation.

 

Personne choisissant des produits alimentaires au supermarché

 

Quelques éléments d’esprit critique, en complément

  • Les fonctions du corps n’ont pas besoin d’aide extérieure lorsqu’elles fonctionnent normalement. Au contraire, une stimulation extérieure pourrait conduire à des excès. Par exemple, un système immunitaire trop réactif peut conduire à certaines allergies et à certaines maladies auto-immunes.
  • La toxicité d’une substance provient de sa structure chimique, pas de son origine. Une substance « naturelle » peut s’avérer très toxique.
  • Les compléments alimentaires sont des produits ultra-transformés. Si on souhaite augmenter son apport en antioxydants, mieux vaut privilégier ceux inclus dans de vrais aliments. Par exemple : des fraises ou des myrtilles.
  • Aujourd’hui, la majeure partie des scientifiques est convaincue du besoin de réduire la consommation d’aliments ultra-transformés, et est en faveur de l’utilisation de la classification NOVA. Les principales critiques portent sur la précision de la définition des groupes NOVA et sur un manque de variété de type de preuves.

En effet, ces preuves sont principalement des études observationnelles, à ce stade. Or ces études sont insuffisantes pour conclure à une relation causale. Différentes hypothèses ont été proposées et restent à tester.

Néanmoins, aujourd’hui, les données de plus de 18 cohortes concluent à un impact négatif des aliments ultra-transformés, ce qui constituent un faisceau significatif de preuves convergentes.

 

————-

Voilà pour cet entretien intitulé « Aliments ultra-transformés : enjeux sanitaires – avec Thibault Fiolet« . S’il vous paraît utile, alors vous pouvez liker, vous abonner et clocher si vous ne l’avez pas encore fait. C’est notamment pour que YouTube favorise sa diffusion.

À bientôt !

 

Différents types de biscuits

 

Bibliographie. Aliments ultra-transformés : enjeux sanitaires – avec Thibault Fiolet

  • Comptes de Thibault :
  • Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Notamment : lien. Et aussi :
  • Sciensano. Notamment : lien. Et également :
  • Fiolet T, et al. Dietary intakes of dioxins and polychlorobiphenyls (PCBs) and breast cancer risk in 9 European countries. Environment International 2022. Notamment : DOI. Et aussi :
  • Équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (EREN). Notamment : lien. Et également :
  • Cohorte NutriNet-Santé. Notamment : lien. Et aussi :
  • Fiolet T, et al. Consumption of ultra-processed foods and cancer risk: results from NutriNet-Santé prospective cohort. BMJ 2018. Notamment : DOI. Et également :
  • (UFC) Que Choisir. Aliments ultratransformés – Nova et Siga : deux classifications pour évaluer le niveau de transformation. 2020. Notamment : lien. Et aussi :
  • Application Open Food Facts. Notamment : lien. Et également :
  • Site Internet Manger-Bouger. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS). Notamment : lien. Et aussi :
  • Hercberg S, et al. The SU.VI.MAX Study: a randomized, placebo-controlled trial of the health effects of antioxidant vitamins and minerals. Arch Intern Med 2004. Notamment : DOI. Et également :
  • Hercberg S, Galan P. Les leçons de SU. VI. MAX: bénéfices et effets délétères des micronutriments antioxydants: Lessons from SU. VI. MAX: Benefits and deleterious effects of antioxydant micronutrients. Médecine des maladies métaboliques 2009. Notamment : DOI. Et aussi :
  • Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Avis relatif aux objectifs de santé publique quantifiés pour la politique nutritionnelle de santé publique (PNNS) 2018-2022. 2018. Notamment : lien.

Images notamment par Guillaume et Sayumi

 

Références scientifiques, issues de cet échange sur les aliments ultra-transformés avec Thibault Fiolet

 

« Résumé enrichi » de cet échange portant notamment sur les enjeux sanitaires des aliments ultra-transformés, avec Thibault Fiolet

Voici un résumé de l’échange, produit par une intelligence artificielle (IA). J’y ai supprimé les « hallucinations » les plus évidentes et j’ai laissé les enrichissements introduits à partir des données collectées par l’IA.

 

Introduction – Comprendre les aliments ultra-transformés avec Thibault Fiolet

Aujourd’hui, Thibault Fiolet, expert en sécurité alimentaire et épidémiologie nutritionnelle, a partagé ses connaissances sur les aliments ultra-transformés. Travaillant actuellement pour l’Autorité européenne de sécurité alimentaire, Thibault a abordé ce sujet crucial dans le domaine de la nutrition et de la santé publique.

Introduction aux aliments ultra-transformés

Thibault Fiolet rappelle que le concept des aliments ultra-transformés est relativement récent, datant de 2009, et a été développé par une équipe de recherche dirigée par Carlos Monteiro. L’objectif est de classer les aliments non seulement par leur composition nutritionnelle ou leur groupe alimentaire, mais aussi par leur degré de transformation.

Les différentes catégories d’aliments

La classification Nova catégorise les aliments en fonction de leur transformation. Initialement, cette classification comportait trois catégories :

  1. Aliments peu transformés. Ce sont des aliments bruts ou peu modifiés.
  2. Ingrédients culinaires. Par exemple, l’huile, le sel et les épices.
  3. Aliments transformés et ultra-transformés. Ces aliments sont souvent très différents de leur état brut initial.

Au fil des ans, cette classification a évolué pour mieux distinguer les aliments ultra-transformés.

Pourquoi s’intéresser aux aliments ultra-transformés ?

Les aliments ultra-transformés sont souvent associés à des risques pour la santé. Thibault Fiolet explique que la recherche en nutrition a d’abord porté sur les nutriments et les groupes alimentaires. Cependant, avec l’évolution des habitudes alimentaires, les chercheurs se sont intéressés au degré de transformation des aliments. Les innovations technologiques dans le secteur agroalimentaire ont mené à une augmentation de la disponibilité de produits préparés, souvent riches en additifs et en ingrédients industriels.

Les risques associés aux aliments ultra-transformés

Selon les recherches de Thibault Fiolet notamment, la consommation d’aliments ultra-transformés est liée à plusieurs problèmes de santé. Par exemple, une étude menée sur la cohorte NutriNet-Santé a montré une association entre la consommation de ces aliments et un risque accru de cancer, notamment le cancer du sein chez les femmes ménopausées.

Comment identifier les aliments ultra-transformés

Pour réduire l’exposition aux aliments ultra-transformés, il est crucial de savoir comment les identifier. Voici quelques caractéristiques typiques :

  • Longue liste d’ingrédients. Souvent, ces aliments contiennent de nombreux additifs et arômes artificiels.
  • Présence d’ingrédients produits industriellement. Par exemple : les huiles hydrogénées, les isolates de protéines et les édulcorants artificiels.
  • Emballages attractifs. Les aliments ultra-transformés sont souvent vendus dans des emballages colorés et attrayants.

Les alternatives aux aliments ultra-transformés

Pour améliorer sa santé, il est recommandé de privilégier la consommation d’aliments peu transformés. Voici quelques conseils pratiques.

  • Cuisiner à la maison. Préparer des repas avec des ingrédients frais et peu transformés.
  • Lire les étiquettes. Éviter les produits avec de longues listes d’ingrédients et d’additifs.
  • Opter pour des aliments bruts. Par exemple : les fruits, les légumes, les noix et les graines.

L’impact de la consommation d’aliments ultra-transformés sur la santé

Thibault Fiolet souligne que la consommation excessive d’aliments ultra-transformés peut conduire à plusieurs problèmes de santé. Ces aliments sont souvent riches en sucres ajoutés, en graisses saturées et en sodium, ce qui peut augmenter le risque de maladies chroniques comme l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Thibault Fiolet a également mené des recherches sur l’impact de certains contaminants chimiques, souvent présents dans les aliments ultra-transformés, mais pas uniquement. Il a notamment étudié les polluants organiques persistants (POP) et leur lien avec le risque de certains cancers. Ses travaux ont été publiés dans des revues scientifiques renommées, telles que le BMJ.

Conclusion

Les aliments ultra-transformés représentent un enjeu majeur pour la santé publique. Grâce notammant aux recherches de Thibault Fiolet, il est possible de mieux comprendre les risques associés à leur consommation. Pour améliorer sa santé, il est essentiel de réduire la consommation de ces aliments.

Logo Santé enfants environnementVous avez aimé cet article ? Alors entrez votre prénom et votre email pour recevoir d’autres conseils, et notamment le guide gratuit (pdf, mp3)

7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Partagez les bonnes pratiques qui protègent les enfants !

Ces articles pourraient vous intéresser aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo Santé enfants environnementRecevez gratuitement le guide (pdf, mp3) 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Pour me suivre
Articles populaires

 

S’ABONNER AUX ARTICLES

Autres éclairages

Attendez ! Ne partez pas sans votre mini-guide ! :) « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

 

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Entrez simplement votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Les essentiels por débuter : « 7 moyens simples pour réduire l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien »

Moi aussi je déteste les spams : votre adresse email ne sera jamais revendue. En vous inscrivant ici, vous acceptez cette politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.