Vaccination des enfants : ce que les parents devraient savoir avant de choisir (1/6)

La vaccination, ça ne se discute pas ! – Marisol Touraine, en 2015, alors ministre en charge de la santé.

C’est la nature qui guérit les maladies. Elle trouve elle – même les voies convenables sans avoir besoin d’être dirigée par notre intelligence. – Hippocrate

 

Bonjour à tousVaccins sante enfants parents

Cet article est le premier d’une série de six articles, dédiés aux risques liés aux vaccins pour enfants. Comme vous le savez sûrement, les vaccins font l’objet d’une vive controverse, en particulier en France. A la date de rédaction de cet article, ils sont au cœur de l’actualité : pétition pour le retour du vaccin DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) sans aluminium, dépassant un million de signatures ; concertation citoyenne organisée en 2016 par le ministère en charge de la santé [9], avis du Conseil d’Etat sur les vaccins obligatoires en février 2017 [11], extension du nombre de vaccins obligatoire à partir du 1er janvier 2018 [12]

 

Le sujet des vaccins a été, pour moi, un sujet bien difficile à traiter, pour plusieurs raisons :

  • il ne fait pas vraiment partie de mon champ de compétences. Or les débats peuvent vite devenir très pointus techniquement. Se faire une opinion n’est pas toujours simple ;
  • il fait l’objet de nombreux livres, reportages, documentaires, études, avis, débats, propositions, concertations, décisions de justice, auditions, articles de journaux ou de sites Internet… élaborés par des acteurs de profils très différents, du blogueur au Conseil d’Etat, d’associations militantes aux académies nationales. Pour traiter le sujet en profondeur, je crois qu’il faudrait y consacrer un blog entier ! D’ailleurs certains blogs sont focalisés sur ce sujet [2, 5, 10] ils sont souvent critiques vis-à-vis des vaccins ou des politiques vaccinales en vigueur ;
  • il intègre plusieurs sous-sujets : vaccination ou non, extension ou maintien du périmètre de la vaccination, vaccination universelle ou selon les spécificités du patient, types d’adjuvants utilisés… et le contenu de ces sous-sujets peut être différent pour chaque vaccin existant !
  • il fait l’objet de débats virulents, qui semblent déchaîner les passions. Des positions radicalement opposées s’affrontent, avec parfois un niveau de violence assez surprenant. Je vous déconseille d’aborder ce sujet dans une réunion de famille !
  • pour la plupart des questions qui font débat, chaque camp présente des acteurs de bagage solide (chercheurs, professeurs, médecins spécialisés…), qui ont manifestement approfondi le sujet… et accuse l’autre de désinformation ;
  • il me semble être l’exemple typique d’une grande défiance, vis-à-vis des pouvoirs publiques et des experts des autorités sanitaires. Ceux-ci sont suspectés d’être influencés par l’industrie pharmaceutique, compte tenu des enjeux financiers associés aux vaccins ;
  • il est lié à une perte de confiance de la population. Par exemple, selon une étude publiée en septembre 2016 [3], près de quatre sondés français sur dix ont des doutes sur la sûreté des vaccins.

Dans ce cadre, l’objectif de cette série d’article se voudra humble : clarifier les différents arguments existants, ainsi que les acteurs correspondants, le plus factuellement possible, afin de fournir aux parents indécis des éléments permettant de nourrir leurs réflexion et d’éclairer leurs choix.

 

Dans l’objectif de simplifier la structure de cette série d’articles, j’ai regroupé tous les arguments que j’ai collectés en trois catégories, qui correspondront aux trois articles suivants de la série :

  • les arguments en faveur d’une augmentation du nombre de vaccins obligatoires ;
  • les arguments en faveur d’une vaccination limitée à certains vaccins essentiels, sans adjuvant suspect (typiquement : les sels d’aluminium) ;
  • les arguments en faveur de la non-vaccination.

Enfin, je considère que, en tant qu’auteur du blog, mon rôle est de partager l’avis que je me suis forgé au cours de mes recherches, à partir de cet ensemble d’arguments. Cet avis fera l’objet des deux derniers articles de la série. Je me permets d’insister : ce thème ne fait pas vraiment partie de mon champ d’expertise. Cet avis correspondra à ma compréhension du moment, certainement imparfaite, obtenue après une centaine d’heures de recherche : ici encore moins qu’ailleurs, mon avis personnel ne constitue pas une recommandation ; le processus sous-jacent pourrait contribuer à nourrir les réflexions des parents. Je considère que son principal atout provient de mon absence de conviction initiale, de mon peu d’intérêt pour ce thème jusqu’ici.

 

Vaccins sante enfants parents 2

 

Avant débuter la présentation des différents arguments existants, ce premier article va être l’occasion de faire quelques rappels sur les principes de la vaccination [1, 4, 6, 7, 8] :

  • Le système immunitaire présente une forme de mémoire : lorsqu’il produit des défenses immunitaires pour répondre à une infection, il conserve une partie de ces défenses et acquiert la capacité de répondre rapidement à une autre infection du même type. Cette capacité permet de ne pas développer deux fois une même pathologie infectieuse.
  • Cette mémoire se développe et se diversifie au fur et à mesure des infections rencontrées, notamment pendant l’enfance.
  • La vaccination permet d’exposer le système immunitaire à certains agents pathogènes, et ainsi d’acquérir la mémoire immunitaire correspondant aux pathologies associées. La vaccination produit une exposition de faible niveau (petites quantités, agents inactivés…) : l’objectif est de générer une mémoire immunitaire sans développer pleinement de pathologies.
  • Le système immunitaire des nouveaux-nés est vierge ; il ne dispose d’aucune défense immunitaire préétablie. Seuls les anticorps de la mère protègent un nouveau-né, dans un premier temps, en parallèle de l’apprentissage de son système immunitaire, au gré des agents infectieux rencontrés.
  • Les vaccins peuvent contenir des adjuvants. Ces adjuvants sont des substances qui stimulent la réponse immunitaire et la prolongent dans le temps. Pour certains types de vaccins – par exemple ceux pour lesquels obtenir un virus atténué, stable et sans danger est difficile – ainsi que pour certains patients – par exemple ceux dont le système immunitaire est affaibli – cette stimulation et cette prolongation sont nécessaires pour obtenir l’efficacité recherchée. Par ailleurs, ces effets des adjuvants permettent de diminuer la quantité d’agents pathogènes à injecter.
  • En France, à la date de rédaction de cet article, trois vaccins infantiles sont obligatoires : ceux contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Huit autres, aujourd’hui recommandés, deviendront obligatoires à partir du 1er janvier 2018 : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C.

 

Pour terminer ce premier article, voici une liste d’acronymes fréquemment rencontrés dans le domaine des vaccins :

  • ROR : vaccin contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole ;
  • DTP : vaccin contre la Diphtérie, le Tétanos et la Poliomyélite ;
  • BCG : Bacille de Calmette et Guérin – désigne le vaccin contre la tuberculose ;
  • HCSP : Haut Conseil de la santé publique ;
  • ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ;
  • OMS : Organisation mondiale de la santé ;
  • CTV : Comité technique des vaccinations ;
  • HAS : Haute Autorité de Santé.

 

Voilà, ces éléments de contexte et de connaissance me semblent permettre, dans une approche de premier niveau, de pouvoir comprendre les différents arguments existants. L’article suivant présentera ceux en faveur d’une augmentation du nombre de vaccins obligatoires. Il sera publié dans quelques jours.

Photos par Service photo du Département du Val-de-Marne

 

Références

  1. Haut Conseil de la santé publique. Actualité et dossier en santé publique n° 71 – Les vaccinations. http://www.hcsp.fr/explore.cgi/Adsp?clef=111
  2. Site Internet du Dr Marc Girard, spécialisé en pharmacovigilance – http://www.rolandsimion.org/
  3. Larson HJ. The State of Vaccine Confidence 2016: Global Insights Through a 67-Country Survey. EBioMedicine 12 (2016) 295–301
  4. Dupagne D. Pourquoi met-on des adjuvants dans les vaccins ? Aluminium, Squalène : les adjuvants vaccinaux expliqués à ma fille. atoute.org 2015.
  5. Guennebaud B. Blog questionvaccins.canalblog.com – http://p0.storage.canalblog.com/02/21/310209/90757466.pdf
  6. Santé Publique France. La vaccination. 2015. http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/vaccination/index.asp
  7. Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Vaccins et vaccination. 2015. http://www.inserm.fr/thematiques/immunologie-inflammation-infectiologie-et-microbiologie/dossiers-d-information/vaccins-et-vaccination
  8. Assurance maladie. Qu’est-ce que la vaccination et à quoi sert-elle ? – Comprendre la vaccination. 2017. https://www.ameli.fr/assure/sante/medicaments-vaccinations/vaccinations/comprendre-vaccination
  9. Ministère de Affaires sociales et de la Santé – Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination. Rapport sur la vaccination, 2016. http://concertation-vaccination.fr/wp-content/uploads/2016/04/Rapport-de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination.pdf + annexes transcrivant les échanges avec les personnes auditionnées.
  1. Simon S. blog sylviesimonrevelations.com – La vaccination par opposition à l’immunisation, 2014. Les 10 plus gros mensonges sur la vaccination, 2013. La disparition des maladies infectieuses n’est pas due aux vaccins, 2013. « vaccination recommandée = Se faire vacciner », 2013. Le principe vaccinal ne relève pas de la science mais de la foi, 2012.
  2. Conseil d’Etat. Décision N° 397151 du 8 février 2017 portant sur les vaccinations obligatoires. http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-8-fevrier-2017-M.-B
  3. Assemblée nationale. Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018. http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl0269-ei.asp
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.