Une grossesse au naturel, en attendant bébé

Chronique du livre “Ma grossesse au naturel – belle et bio en attendant bébé”

grossesse naturelle bébé bio

de Susannah Marriott, 126 pages, publié en 2008

Cet article fait partie du défi que je me suis lancé lorsque l’arrivée de mon second enfant a été confirmée. Cliquez sur le lien suivant pour consulter les autres articles de mon défi Santé des enfants et environnement publiés à ce jour.

 

Susannah Marriott est mère de trois enfants et auteur de plusieurs ouvrages sur la santé. Pour écrire ce livre, elle s’est notamment appuyée sur les conseils de Julia Linfoot, homéopathe, Peter Jackson-Main, herboriste, et Jane Tilton, aromathérapeute.

Cet ouvrage a pour objectif de fournir des informations et des conseils pour les femmes enceintes qui, s’inquiétant des dangers liés à certains produits de consommation courante, souhaitent se tourner vers des produits plus naturels.

 

Quelques informations et points de vue intéressants, concernant la thématique « Santé des bébés et environnement »

Voici une liste d’informations et de points de vue issus du livre, en lien avec la thématique « Santé des bébés et environnement », et que je souhaite partager avec vous.

 

  • Une femme enceinte est exposée à de nombreuses substances chimiques potentiellement dangereuses. Ces substances peuvent atteindre le bébé et causer divers troubles : naissance prématurée, asthme, maladie cardiaque, certains cancers, etc. Se protéger de ces substances est donc essentiel.
  • Une femme enceinte doit redoubler de précaution et, lorsqu’elle a un doute, toujours choisir l’option de prudence.
  • Les muqueuses buccales sont très perméables. Le dentifrice doit donc être sans produit chimique. Une solution simple est de mélanger une quantité égale de sel de mer fin et de bicarbonate de soude, dans un récipient en verre opaque. Ce mélange peut être utilisé directement sur une brosse à dents sèche.
  • Le coton est une des cultures les plus traitée aux pesticides. Pendant la grossesse, l’achat de sous-vêtements et de draps en coton bio est recommandé.
  • Un matelas non traité par des substances chimiques sera privilégié. Il pourra être fabriqué avec de la laine naturelle (résistante au feu), du caoutchouc ou du latex naturels, des fibres de coco, etc. Si le prix d’un matelas naturel est trop élevé pour son budget, une femme enceinte peut acheter un surmatelas en laine ou une alèse waterproof biologique.
  • Pour enlever une bonne partie des produits chimiques présents sur les vêtements neufs, ils peuvent être trempés dans une bassine d’eau mélangée à un verre de vinaigre blanc.
  • De nombreuses substances chimiques traversent facilement la peau. Dans ce cadre, une règle simple devrait s’appliquer aux femmes enceintes : « ne pas appliquer sur la peau ce qu’on ne mangerait pas ».
  • Une femme enceinte peut fabriquer elle-même des produits permettant de réaliser l’ensemble des soins de la peau, des cheveux et des dents. Ces produits peuvent être fabriqués à base de composants naturels. Par exemple : huile d’amande douce, huiles d’olive vierge extra, huile d’avocat, miel, infusion de camomille, concombre, banane, citron, grenade, jus de pomme, bicarbonate de soude alimentaire, etc.
  • Faire la cuisine et faire ses cosmétiques soi-même permet de s’assurer de la qualité des composants : frais et sans substance chimique.
  • Choisir des aliments locaux et de saison permet d’éviter les traitements aux pesticides et à la cire, qui les préservent en cas de transport de longue durée.
  • Une exposition raisonnée au soleil présente de nombreux bienfaits : synthèse de la vitamine D, qui protège contre plusieurs formes de cancers et dynamise l’absorption de calcium, appui à la guérison de maladies de peau comme le psoriasis, augmentation des capacités immunitaires, etc.
  • Varier son alimentation permet, notamment, d’éviter de cumuler les expositions aux mêmes pesticides.
  • Pour le réchauffage au micro-ondes, les récipients en céramique ou en pyrex seront préférés aux récipients en plastiques.

Quelques extraits en lien avec la thématique « Santé des bébés et environnement »

Aux Etats-Unis, on estime qu’un individu a en moyenne 100 substances chimiques industrielles ou agricoles dans le corps. Certaines de ces substances s’accumulent dans les graisses en attendant d’être éliminées. Beaucoup traversent le placenta et atteignent le bébé, et certaines s’immiscent dans les hormones qui assurent le développement. C’est dire l’importance de passer à la nourriture biologique bien avant la naissance de bébé.

En choisissant de bons produits (nourriture biologique, peinture écologique, etc.) et en évitant les mauvais, vous pouvez changer bien des choses.

La Royal Society, l’académie de sciences de Grande-Bretagne, nous a alerté dès 2000 : « Il est prudent de minimiser l’exposition de l’homme aux pesticides perturbateurs endocriniens, particulièrement les femmes enceintes ».

Il faut se sentir concernée, sans être effrayée, car au final le message est positif : vous favorisez votre santé et celle de votre bébé.

Nettoyez vos fruits et légumes non biologiques à l’aide d’une brosse à dents réservée à cet usage et d’une goutte de liquide vaisselle écologique. Rincez.

Les muqueuses buccales sont extrêmement perméables : 90 % des substances qui les touchent sont absorbées et passent dans la circulation sanguine.

 

Mon avis

Les + :

  • les informations et les recommandations sont clairement expliquées, souvent bien détaillées : on peut mettre en pratique dès la lecture du livre terminée ;
  • l’auteur cite régulièrement les travaux scientifiques sur lesquels se basent une partie de ses recommandations. C’est souvent assez bref, en cohérence avec l’objectif « grand public » du livre, mais cela est suffisant pour retrouver l’étude en cas de besoin, et se faire son propre avis ;
  • l’auteur clarifie son degré de tolérance au risque (assez faible) et explique qu’il guide sa démarche. Chaque recommandation n’est pas forcément appuyée par des données scientifiques robustes : il s’agit de l’option de prudence compte tenu des soupçons du moment.

Les – :

  • certaines recommandations non justifiées m’ont fait bondir. Par exemple, recommander d’augmenter sa consommation de lait pour réduire l’acné me parait peu raisonnable [1].

 

Références :

1. Cordain L. The Dietary Cure for Acne Paperback. Paleo Diet Enterprises 2006.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

8 Commentaires

  1. Pingback: Une grossesse bio, de la conception vers la naissance

  2. Pingback: Conseils pour une grossesse au naturel

  3. Blanche

    Bonjour Guillaume,
    J’ai 7 petits enfants, et j’ai vu ma fille, mais surtout mes belles filles, plus jeunes, prendre beaucoup de précautions lors de leurs grossesses ! Je pense qu’elles avaient pleinement raison : on sait maintenant que les produits chimiques sont trés présents dans notre environnement et dans les produits alimentaires et qu’ils impactent sérieusement nos vies…..et oh combien un foetus et un jeune enfant !
    Bravo de bien expliquer au cours des différents thèmes comment prendre conscience des conséquences de notre environnement actuel et d’y rémédier le plus possible !
    Blanche

    Répondre
  4. Guillaume (Auteur de l'article)

    Bonjour Blanche !
    Beau boulot 🙂
    On est bien en phase je vois, j’imagine que tes belles-filles pensent aussi que « les enfants ne sont pas des adultes miniatures » : la grossesse et les premières années correspondent à une période ou les organismes des enfants sont plus particulièrement vulnérables, les fameuses « fenêtres de vulnérabilité ».
    haha ok merci 🙂 A bientôt !

    Répondre
  5. Pingback: Défi « Santé des enfants et environnement » : l’heure du bilan

  6. Pingback: Comment protéger les enfants et les femmes enceintes des polluants issus des cosmétiques

  7. Pingback: Des scientifiques lancent l’alerte : les pollutions chimiques sont dangereuses pour le cerveau des enfants

  8. Pingback: Des maladies créées par la dégradation de l’environnement (1/2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.