Santé des enfants et environnement : des citations qui pourraient vous inspirer – mai 2017

Les citations, lorsqu’elles sont gravées dans la mémoire, vous donnent de bonnes pensées. –  Winston Churchill

.

Bonjour à tous ! citations sante enfants environnement

Vous le savez, je me suis lancé le défi de publier « une citation par jour » sur la page Facebook du blog. Ces citations sont celles que je croise spontanément au cours de mes recherches : voici une compilation de celles publiées pendant ces dernières semaines.

———————————–

Tout est poison, rien n’est poison, seule la dose compte. – Paracelse

Il est admis aujourd’hui que la dose n’est pas le seul critère important, mais que d’autres facteurs, comme la vulnérabilité de l’organisme cible, sont essentiels : à titre d’exemple, un fœtus, un jeune enfant ou un adulte ne présentent pas la même sensibilité vis-à-vis des toxiques. – Pr Marano, Pr Barouki et Pr Zmirou

Qui veut jouir de ses biens doit être en bonne santé. – Michel de Montaigne

Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus de saloperies pour que ça ne se vende plus ! – Coluche

La France s’est associée en 2015 au recours en carence initié par la Suède à l’encontre de la Commission européenne. Par arrêt du 16 décembre 2015, le Tribunal de justice de l’Union européenne a condamné la Commission européenne pour son inaction en matière de définition et d’identification de critères pour les perturbateurs endocriniens. – feuille de route issue de la Conférence environnementale 2016 – Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer

Toutes les femmes en âge d’avoir des enfants sont contaminées par des perturbateurs endocriniens (en moyenne 21,35 retrouvés par femme). – Dr Véronique Vasseur

Le secret du bonheur, voyez -vous, n’est pas trouvé dans la recherche du plus, mais en développant la capacité de jouir de moins. – Socrate

En tant que Société, nous devrions être capable de prendre des mesures protectrices quand des résultats scientifiques indiquent qu’une substance chimique est préoccupante, et ne pas attendre une preuve sans équivoque que cette substance cause des dommages à nos enfants. – collectif du projet TENDR (Targeting environmental neuro-developmental risks, Cibler les risques de troubles neurodéveloppementaux liés à l’environnement)

Jusqu’il y a cent ans, la plupart d’entre nous ne pouvaient pas se permettre de posséder plus de cent objets, donc nous n’avons jamais développé la capacité mentale de gérer la possession de tant d’objets. – Everett Bogue

Une évaluation des risques sanitaires de l’environnement pour les pays européens montre que 15 à 20 % du fardeau des maladies en Europe est dû à l’environnement. – William Dab

Être pour ne pas avoir à avoir ; Vivre en étant et non survivre en ayant. – Michel Onfray, Cosmos – Maximes existentielles

Nous avons saupoudré le monde avec des produits chimiques synthétiques qui peuvent nuire au développement du cerveau et du comportement, ainsi qu’aux système endocrinien, immunitaire et reproductif, des systèmes vitaux qui assurent la perpétuité … Tout le monde est exposé. – Theo Colborn

Nous avions l’habitude de considérer l’obésité comme un état sans gravité que l’on s’infligeait soi-même, un problème esthétique. Mais aujourd’hui, nous nous rendons compte que l’obésité est en fait une maladie mortelle. – Dr Stephan Rossner, directeur de l’Unité de l’obésité, hôpital de l’université de Huddinge, Suède

Refuser les yeux ouverts ce que d’autres acceptent les yeux fermés. – René Char

Notre point commun le plus basique, est que nous habitons tous cette planète. Nous respirons tous le même air. Nous chérissons tous le futur de nos enfants. Et nous sommes tous mortels. – John F. Kennedy

La conséquence des classifications selon le degré de preuve chez l’homme est quasiment toujours interprétée comme le degré de priorité d’action. […] Les conséquences sont lourdes en termes de santé publique, car elles induisent d’attendre des délais dommageables dûment constatés chez l’humain avant toute décision, alors que l’objectif d’une politique de santé publique devait être par principe d’éviter ces dégâts, à partir de signaux d’alerte suffisamment validés. C’est une question d’éthique. – André Cicolella

Nous avons déversé plusieurs millions de produits toxiques dans l’environnement, le plus souvent en l’absence de contrôle et de réglementation suffisante. – Pr Dominique Belpomme

– Vous estimez donc que notre médecine est plutôt primitive ?

– Ce n’est pas le mot. Elle n’est pas primitive. Elle est à cinquante pour cent terrifiante et à cinquante pour cent inexistante. Des antibiotiques merveilleux – mais pas la moindre méthode pour accroître la résistance qui rendrait les antibiotiques inutiles. Des opérations fantastiques – mais quand il s’agit de montrer aux gens le moyen de vivre sans se faire charcuter, absolument rien. Et c’est pareil pour tout le reste. Alpha Plus pour vous retaper quand vous vous mettez à tomber en pièces ; mais Delta Moins quand il s’agit de vous maintenir en bonne santé. En dehors du système d’écoulement des eaux et des vitamines synthétiques, vous semblez ne rien faire pour la prévention. Et pourtant vous avez ce proverbe : « Il vaut mieux prévenir que guérir. » – Aldous Huxley (Île)

Disposer de tant de données avérées, être face à des conclusions si nettes et s’en tenir à une passivité quasi totale, cela me laisse franchement perplexe. Les comparaisons dans ce domaine sont toujours malvenues mais considérons les décès sur la route – un peu plus de 3 200 personnes en 2013. Face à ce drame, la mobilisation des citoyens, des politiques, des constructeurs a été majeure et a d’ailleurs porté ses fruits, même s’il faut continuer le combat pour éviter de tels drames – on comptait, je le rappelle, plus de 12 000 tués par an sur les routes dans les années 1980. Comment se fait-il que la pollution de l’air, qui cause près de quinze fois plus de morts chaque année, semble laisser chacun indifférent ? – Dr Patrice Halimi

Il est formellement contre-indiqué pour la future maman de s’atteler à de gros travaux. D’abord, parce que vous devez vous reposer. Ensuite, des composés organiques volatils (COV) entrent dans la composition de bien des peintures, laques, colles, cires, etc. – Pr René Frydman

Pouvoir mordre dans une pomme sans réfléchir. – slogan de la campagne « Vivre dans un monde vivable » de France Nature Environnement (2016)

Comment concevoir que des produits, dont on suspecte qu’ils favorisent cancers, maladies chroniques ou retard de développement, soient utilisés au quotidien ? Comment l’imaginer dans une société où les études scientifiques sur les impacts sanitaires de ces substances sont censées être publiques et où le coût financier de la mauvaise santé d’une population est connu ? Impossible de s’y résoudre. – Nicolas Hulot

La nature aime la simplicité et l’unité. – Johannes Kepler

L’Anses réitère sa recommandation au consommateur de diversifier son régime alimentaire et les sources d’approvisionnement. – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)

Construisons-nous nos familles en nous appuyant sur les quatre piliers du « trop » : trop de choses, trop de choix, trop d’informations, trop de vitesse ? Je pense que oui. Mais je pense aussi que cela n’est pas vraiment notre intention et que cela n’est pas une fatalité. – Kim John Payne

C’est le principe du « maintenant ou jamais » : qu’un toxique perturbe la danse hormonale, qu’une hormone ne commande pas, ou mal, aux cellules au bon moment et le système s’enraie. Il n’y aura pas de seconde chance. Le cœur est programmé pour se former entre la 3e et la 5e semaine de grossesse, l’oreille entre la 4e et la 20e et l’urètre à la 11e. À la différence d’un voyageur qui a pris une mauvaise route, les cellules ne pourront jamais refaire le chemin ou revenir en arrière. Ce qui ne s’est pas (bien) passé fait désormais partie de l’histoire du corps. – François Veillerette

De nombreux composés libérés dans l’environnement par les activités humaines sont capables de dérégler le système endocrinien des animaux, y compris l’homme. – Al Gore

L’enfant marche joyeux, sans songer au chemin ; il le croit infini, n’en voyant pas la fin. – Alfred de Musset

Les plus grands efforts de l’art sont toujours une timide contrefaçon des effets de la nature. – Honoré de Balzac

Le sujet des LMR [Limite maximale de résidus pour les produits pesticides, biocides, médicamenteux…] est complexe, mais disons sans insister davantage que celles-ci sont incapables de protéger quelque consommateur que ce soit. […] Les LMR ne prennent même pas en compte les effets combinés, dits de synergie, des molécules de synthèse ingérées. La chimie de base repose pourtant sur l’interaction des molécules, lesquelles fabriquent inévitablement d’autres composés et sous-produits. Les LMR n’en disent rien. – Fabrice Nicolino

Aux yeux d’un enfant, il n’y a pas sept merveilles du monde : il y en a sept millions. – Walt Streightiff

 

——————————-

Si ces citations vous ont plu, je vous invite à « aimer » la  page Facebook du blog. Cela vous permettra de recevoir une citation par jour. Cela contribuera également à diffuser les messages de santé pour enfants publiés sur ce blog. 

Et vous, quelles sont les citations qui vous inspirent le plus ? Il me semble qu’on a en a tous quelques-unes qui nous guident. Les vôtres pourraient apporter quelque chose aussi aux autres : partagez-les dans les commentaires !

Photo par Carina Ong

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.