Santé des enfants et environnement : bilan 2017

En cette nouvelle année, on ne demande pas grand-chose : du travail et de la santé. – Albert Camus

.

Bonjour à tous !Bilan santé enfants environnement

Nous sommes en fin d’année, l’heure est au bilan 🙂 Je vais réaliser l’exercice en mettant en avant quelques articles que je vous invite à (re)découvrir.

.

Tout d’abord, voici les trois articles les plus lus en 2017 :

  • Vaccination des enfants : ce que les parents devraient savoir avant de choisir. Le sujet polémique par excellence 😉 Cette série d’articles présente les principaux arguments des différents acteurs de la controverse, afin de contribuer à ce que chaque parent puisse se faire son propre avis. Je décris également comment, à titre personnel, j’articule ces différents éléments de connaissance pour élaborer mon propre point de vue, à ce stade.

  • Comment empêcher les polluants d’endommager le cerveau des enfants, avec Barbara Demeneix. Nos enfants resteront-ils assez intelligents pour pouvoir se protéger des substances qui altèrent le fonctionnement de leur cerveau ? Voici une question bien déstabilisante, il me semble. Le Pr Demeneix, biologiste et endocrinologiste, recommande des « bonnes pratiques » concrètes, utiles pour appuyer les encadrants d’enfants.

  • Les parents doivent-ils avoir peur des nanos ? Les réponses du Pr Francelyne Marano. André Cicolella me semble bien résumer la situation : « L’introduction d’une nouvelle technologie ne s’est jamais faite jusqu’à présent en connaissance des risques pour la santé des populations. On sait aujourd’hui ce qu’il en coûte, en impact sanitaire et économique, de l’amiante au plomb dans l’essence, en passant par le nucléaire ou les pesticides organochlorés. Une fois ces technologies lancées, il faut des décennies pour revenir en arrière. On peut penser que, instruites par ces expériences, nos sociétés se donnent aujourd’hui les moyens d’agir différemment. C’est loin d’être le cas, comme le montre l’exemple des nanotechnologies« 

 

Dans le cadre de ce bilan de fin d’année, je voudrais également mettre en avant trois autres articles. Ces trois articles ont rencontré moins de succès et pourtant, à mon sens, ils présentent un contenu tout aussi intéressant :

  • Comment éviter qu’on « fabrique » des maladies à nos enfants. Un moyen simple d’augmenter les ventes de l’industrie pharmaceutique est d’élargir la définition de certaines maladies : plus de personnes seront diagnostiquées, plus de médicaments et d’examens médicaux seront vendus. Dans ce contexte, des objectifs financiers ambitieux peuvent inciter des entreprises à influencer certaines décisions des pouvoirs publics, conduisant à (sur-)médicaliser des troubles bénins. Dans certains cas, cette sur-médicalisation pourrait perturber la capacité du corps à retrouver son équilibre de lui-même. Un point de vigilance pour les parents ?

  • Comment éviter que des substances toxiques se retrouvent dans le sang des enfants, avec le Pr Jean-François Narbonne. Sans remettre en cause leur rôle très important et leur apport historique en santé environnementale, l’auteur invite à se méfier de la tendance à accorder une confiance (quasi-)aveugle aux ONG. Il met notamment en avant que leurs experts ne sont pas soumis à la même rigueur de sélection (scientifique et déontologique) que celle appliquée dans les agences sanitaires, nationales et internationales. Pourtant, dans la plupart des médias, parfois par un soucis d’objectivité maladroitement mis en oeuvre, l’avis de certains experts auto-proclamés est présenté au même niveau que celui de véritables experts.

  • Comment rendre « Antifragile » la santé de nos enfants, avec Nassim Nicholas Taleb. La notion d’Antifragilité me parait être un formidable message d’espoir et un outil très puissant pour les encadrants d’enfants. Une « exposition 0 » aux polluants n’est pas envisageable dans le monde moderne, mais le corps de nos enfants peut devenir plus fort. C’est même une propriété intrinsèque du vivant, s’il est placé dans les conditions appropriées (merveilleuse nature !)

Ces trois articles présentent des éléments qui, il me semble, peuvent être très utiles aux personnes s’occupant d’enfants : je vous invite à leur donner une seconde chance ! 😉

 

Je termine en vous présentant mes meilleurs vœux pour la nouvelle année 🙂 Je souhaite que 2018 voit une diminution de l’exposition de vos enfants aux polluants du quotidien, et une augmentation de leurs contacts avec la nature, pour qu’ils se rapprochent d’un état de pleine santé. Je ferai mon maximum pour y contribuer !

Et vous, quels sont les articles où les types d’articles que vous avez préférés en 2017 ? Connaitre vos préférences me permettrait de développer les thèmes correspondants en 2018 : faites-moi vos retours dans les commentaires !

Photo par Mark Wassell

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 Commentaires

  1. Corinne

    L’article sur les plantes de L.Chevallier. J’espère que tu vas développer le sujet, les plantes peuvent sûrement sortir plein de trucs pas jojo du corps (des enfants)

    Répondre
    1. Guillaume (Auteur de l'article)

      Bonjour Corinne
      Oui je compte développer, et même à termes, j’aimerais bien suivre une formation reconnue sur ce thème. Je suis intéressé par ce qui peut accompagner ou relancer certains mécanismes vertueux du corps

      Répondre
  2. Aline

    La chronique du livre « coup de point » de Christophe Brusset, qui met une grosse claque sur un sujet où on pense pourtant avoir tout entendu.
    Bon réveillon !

    Répondre
    1. Guillaume (Auteur de l'article)

      Haha moi aussi il m’a bien fait de l’effet ce livre !
      le curriculum de l’auteur et la description précise des pratiques, simples et si efficaces, me semble donner beaucoup de crédibilité à ce « témoignage »

      Répondre
  3. Florence

    L’article sur les résidus de pesticides m’a été bien utile. J’ai réorienter mes choix de fruits et légumes non bios et bios ; c’est très pratique pour moi qui n’ai pas le budget pour acheter tout bio

    Répondre
    1. Guillaume (Auteur de l'article)

      Hello Florence
      ok super. Je suis content que le contenu de cet article ait produit des effets concrets pour ta famille et toi

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.