Santé des enfants : comment intégrer plus de mouvement dans leur quotidien

Il n’y pas de racines à nos pieds, ceux-ci sont faits pour se mouvoir. – David Le Breton

Etre assis, c’est le nouveau tabagisme (« Sitting is the new smoking »). – Dr. James Levine

 

Bonjour à tous !Mouvement sante enfants envrionnement

Cet article est le deuxième d’une série de trois articles, portant sur l’importance d’intégrer une grande variété de mouvements dans le quotidien des enfants. Cette variété peut être considérée comme un besoin fondamental du corps, au même titre qu’une alimentation saine ou qu’un sommeil de qualité. Un premier article a présenté l’approche de Katy Bowman, une des chercheuses en biomécanique les plus reconnues internationalement.

 

Passons maintenant aux choses concrètes 🙂 Voici quelques astuces et bonnes pratiques suggérées par Katy Bowman, sur son blog Nutritious Movement, permettant d’introduire une plus grande variété de mouvements dans le quotidien des enfants. D’une manière générale, elles ont pour objectif de s’intégrer aux activités déjà existantes : un temps ne doit pas leur être spécifiquement dédié.

  • Porter des chaussures minimalistes, laissant aux pieds un maximum de possibilités de mouvements, ce qui favorise une variété de postures et de démarches. Des chaussures minimalistes sont légères, les plus souples possibles, larges au niveau des doigts de pieds (« les enfants ne devraient porter que des chaussures qui leur permettent d’étaler complètement leurs doigts de pied»), avec des semelles minces et plates (« même pas un petit talon »). Un conseil d’achat : choisir des chaussures en milieu ou en fin de journée, ou encore juste après que les enfants ont couru ; « cela assure que le pied est à sa plus grande taille. » Et compte tenu de la forte croissance des pieds des enfants, mieux vaut choisir des chaussures qui soient au moins de 1 à 1,5 cm plus longues que leurs pieds.
  • Donner plus souvent l’occasion aux enfants de marcher pieds nus, dans la maison et dans des environnements extérieurs sûrs. Par exemple : au parc pendant un pique-nique, dans le jardin d’un pavillon, à la maison après avoir enlevé ses chaussures, etc.
  • Inciter les enfants à ne pas rester assis trop longtemps dans la même position. « C’est mieux de rester mobile, de manière à ce que le corps ne s’adapte pas à une unique position ». Par exemple : vous pouvez aménager plusieurs lieux d’étude et de lecture, entre lesquels les enfants peuvent alterner différentes positions debout, assis et au sol. La chambre des enfants de Katy Bowman est équipée d’une table basse avec un coussin, où les enfants peuvent travailler au sol, et d’une table haute où ils peuvent travailler debout. Au minimum, privilégiez des chaises qui laissent la liberté de s’assoir dans différentes positions.
  • Faire plus souvent des activités au sol, qui :
    • favorisent les changements réguliers de positions, et ainsi font varier le type de sollicitation pour les tendons et différents groupes musculaires ;
    • procurent plus d’étirements spontanés ;
    • permettent de prendre régulièrement la position dite du « squat », à laquelle sont associés de nombreux bienfaits pour le corps ;
    • diminuent le temps passé avec une hanche et des genoux pliés à 90° (position assise), au profit d’un plus grand nombre de configurations potentielles.

Équiper les pièces de vie des enfants de peu de meubles contribue à faire rentrer cette pratique dans les habitudes. Si vous voulez faire le tour de la maison de Katy Bowman (en anglais), cliquez ici.

Voici la photo d’un squat, pour ceux qui ne sont pas familiers avec le nom de cette position.

 

Squat Sante enfants environnement

 

Le squat est considéré la posture de repos classique de nos ancêtres préhistoriques. « Les humains ont toujours pratiqué le squat, avant qu’ils n’aient du mobilier, des toilettes et des bureaux. Et pourtant nous n’avons plus besoin de le faire au cours de la vie moderne ». Cette position sollicite de nombreux muscles (cuisses, fesses, pelvis, …) et de nombreux tendons : l’intégrer dans les positions de routine des enfants pourrait être très bénéfique.

 

  • Pour les déplacements courts de la journée – poster une lettre, aller à l’école, passer voir un copain, etc. – privilégier la marche au transport en voiture. De temps en temps, utiliser également la marche pour des déplacements plus longs.
  • Mettre en place un « tabouret physiologique » dans vos toilettes. Ce tabouret est souvent appelé « Squatty Potty » aux Etats-Unis, du nom d’une marque de fabricant populaire. Il permet d’adopter une posture proche de la position du « squat » lorsque l’on va aux toilettes.
  • Porter des objets dans les bras, en variant régulièrement la position. Eviter d’utiliser systématiquement un sac à dos.
  • Lors des sorties avec les enfants, privilégier les lieux offrant des possibilités pour grimper et se suspendre.

 

Grimper sante enfants environnement

 

Plus généralement, Katy Bowman suggère d’identifier les étapes classiques de la journée de l’enfant, puis de considérer la possibilité d’introduire du mouvement dans chacune, de la rendre moins sédentaire. Cette démarche peut s’appuyer sur les astuces ci-dessus.

Lorsque les enfants pratiquent une activité n’incluant pas de mouvement spontané, on peut les inviter à changer de position régulièrement, idéalement en pratiquant soi-même. Quelles positions leur proposer ? « Les enfants sont généralement enthousiastes et inventifs sur ce thème » 😉 A titre d’inspiration, voici des positions de repos observées parmi des relevés ethnographiques. Que l’on soit assis ou debout, Katy Bowman suggère d’alterner régulièrement parmi une dizaine de positions différentes.

 

Positions sante enfants mouvement

« Pour les premières positions, si vous n’avez pas de lance, un balai doit pouvoir faire l’affaire… » 😀

 

Si vous souhaitez mettre en place certaines de ces propositions auprès de vos enfants, je vous invite à effectuer une transition très progressive. Par exemple, il serait imprudent de faire courir des enfants « du jour au lendemain » en chaussures minimalistes. Dans tous les cas, il est plus prudent d’en discuter au préalable avec un médecin compétent, qui a votre confiance et qui connait bien les spécificités de votre enfant.

 

Katy Bowman ne recommande pas de programme de travail particulier. Mais elle insiste sur l’importance d’un mouvement dont l’intérêt est souvent sous-estimé : « Je recommande fortement que tout le monde, même si vous courrez 80 km par semaine, marche toujours quelques kilomètres par jour. […] Il y a des choses biologiques qui se passent pendant une marche naturelle, qu’aucun autre exercice ne fournit. »

Mais la marche n’est-elle pas trop « ennuyeuse » pour des enfants ??? Katy Bowman propose quelques astuces pour faciliter la participation volontaire des enfants, je vous les présenterai à l’occasion d’un prochain article 😉

 

Je suis très content d’avoir découvert toutes ces astuces : elles permettent, en pratique, d’intégrer une plus grande variété de mouvements dans le quotidien des enfants. Je suis curieux de savoir laquelle vous allez mettre en œuvre en premier : dites-le-moi dans les commentaires !

Photos par N’Grid et Leonid Mamchenkov

 

Références :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

15 Commentaires

  1. Pingback: Le mouvement, un besoin fondamental pour la santé des enfants

  2. Mélanie

    On a hâte que tu envoies une photo du tabouret dans tes toilettes !!

    Répondre
  3. Guillaume (Auteur de l'article)

    Haha je me doutais que cela intriguerait : c’est prévu à l’occasion d’un prochain article « retours d’expérience » 😉

    Répondre
  4. CécileD

    C’est dingue comme la position squat est naturelle aux enfants et qu’on la perd avec l’âge… Nous avons passé du temps à la plage pendant les vacances et pour le plus grand plaisir de mes enfants, il y avait beaucoup de rochers dans lesquels ils ont pêché (puis relâché) à l’épuisette poissons, crabes et autres crevettes. Ils ont passé des HEURES en squat, puis à trimballer leurs seaux pleins d’eau et de cailloux… Je suis incapable d’en faire autant… Manque d’entraînement !!! Sans compter qu’il y avait au moins 4 km à pied aller-retour tous les jours pour aller jusqu’aux rochers… Pas de sport extrême mais un peu de mouvement quand même !

    Répondre
    1. Guillaume

      Romi est Japonaise et sa mère aussi. Quand je les vois jouer avec mes filles je me rends compte qu’elles sont beaucoup habituées aux activités au sol et leur capacité à squatter (longtemps) m’épate… de vraies chasseuses cueillleuses 🙂 Comme quoi si on ne perd pas l’habitude, cette aptitude peut nous suivre longtemps.

      Je note que tu sais faire marcher des enfants pendant de longue distances, je serai intéressé par tes conseils dans le 3e article !!
      Guillaume Article récent : Quel est la différence entre danger et risque, et pourquoi elle est importanteMy Profile

      Répondre
      1. CécileD

        J’attends ton article pour voir ce que tu y mets… Mais je lâche quand un premier mot : motivation !

        Répondre
        1. Guillaume (Auteur de l'article)

          C’est bien tout l’enjeu, comment les motiver. C’est cool, je pourrai m’appuyer sur ton expertise 😉

          A moins que tu n’évoquais la « motivation » dont doivent faire preuve les parents haha

          Répondre
  5. Pingback: Santé des enfants : faut-il refuser la médecine moderne classique ?

  6. Pingback: 6 astuces pour un grand changement : faire plus marcher ses enfants :)

  7. Pingback: Comment un environnement minimaliste peut favoriser la santé des enfants

  8. Pingback: Ce que nos ancêtres peuvent nous apprendre en santé-environnement (2/2)

  9. Pingback: 10 bienfaits pour la santé des enfants apportés par… l’habitude de grimper aux arbres !

  10. Pingback: Comment protéger les enfants des environnements obésogènes, avec Stephan Guyenet (5/5)

  11. Pingback: Conseils et astuces de lecteurs n°4 : cosmétiques bébé, nature, habitude alimentaire, produits d'entretien, huiles essentielles

  12. Pingback: Un moyen simple de réduire l'exposition des enfants aux pics de pollution de l'air

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.