Plans Nationaux – extraits « Santé des enfants et environnement »

Tout produit chimique libéré dans l’environnement risque de se retrouver, à un moment ou à un autre de son cycle, dans l’air que nous respirons, dans l’eau que nous buvons, ou dans les aliments que nous mangeons. – Roselyne Bachelot, alors Ministre de la santé

Le fossé entre la connaissance et l’action est beaucoup plus grand que celui qui existe entre l’ignorance et la connaissance. – Chris Guillebeau

 

Bonjour à tousplans sante enfants environnement

En ce moment je parcours tous les plans nationaux, en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement », pour bien comprendre les actions actuellement mises en oeuvre par les Pouvoirs publics.

Autour de moi, j’entends de nombreuses critiques portant sur le contenu de ces plans : pas assez ambitieux, trop chers, irréalisables, manquant de moyens, pas assez suivi, etc. Personnellement, ce qui m’a marqué à leur lecture, c’est à quel point les principaux problèmes (ceux que j’identifie à ce jour en tout cas…) sont explicitement mentionnés, marqués noir sur blanc. Dans les médias, j’ai l’impression que certains intervenants exprime le même contenu et passent pour des révolutionnaires… alors que même les pouvoirs publics le reconnaissent, par écrit, au sein de stratégies ou de programmes d’actions nationaux !

 

Bien entendu, il y a un grande différence entre annoncer et agir. Mais quand même, les mots sont un préalable nécessaire à l’action et, à ce stade, j’ai plutôt été agréablement surpris. Je partage dans cet article quelques extraits de ces plans, qui me paraissent intéressants. Pour les lecteurs fidèles : vous pouvez voir ça comme une sorte de « best of de citations », spécial « plans nationaux » 🙂

 

Troisième Plan national santé environnement (PNSE3)plans sante enfants environnement2

  • Que les risques soient avérés ou suspectés, il est de notre responsabilité, pour assurer l’avenir des générations futures, de mettre en œuvre des mesures de prévention ou de précaution visant à réduire les sources de nuisances et diminuer l’exposition des populations.
  • Nous sommes exposés à une multitude de substances parfois mal connues et les effets combinés sont scientifiquement difficiles à appréhender.
  • Les effets sur la santé surviennent souvent à long terme, il y a un décalage entre l’exposition au risque et le déclenchement d’une pathologie.
  • La durée et la fenêtre de l’exposition (grossesse, enfance, etc.) sont des paramètres qui peuvent fortement conditionner la survenue de pathologies.
  • La question de la transmission intergénérationnelle se pose également pour certaines substances.
  • L’incertitude ne doit pas conduire à l’inaction.
  • Sans limiter les liens santé et biodiversité à la question des services, on peut distinguer deux catégories de services de régulation assurés par la biodiversité : d’une part, ceux qui ont un effet de dilution des pathogènes et, d’autre part, ceux qui ont un effet positif sur le bien-être et la forme.
  • La littérature scientifique […] fait apparaître des relations indéniablement positives entre espaces ou « infrastructures vertes » et bienfaits pour les habitants.
  • Réaliser une expertise collective sur les effets positifs des espaces verts et des espaces de nature urbains sur la santé.
  • Notre santé passe par la santé du vivant, directement liée à celle de la biodiversité. – troisième Plan national santé environnement (PNSE3)

 

Plan d’actions sur la Qualité de l’Air Intérieur (PQAI)plans sante enfants environnement3

  • L’air intérieur constitue un axe fort de progrès en santé environnement.
  • [Parlant de l’air intérieur] le temps passé dans des espaces clos (en moyenne 70 à 90 %, qu’il s’agisse du domicile, du lieu de travail, d’enseignement, des moyens de transport, …) en fait une préoccupation de santé publique.
  • Certains polluants cancérogènes peuvent être retrouvés dans l’air intérieur.
  • Les troubles de santé potentiellement associés à une mauvaise qualité de l’air intérieur sont nombreux et variés. 
  • Il est important de poursuivre les études sur les effets de la pollution intérieure sur la santé, notamment les liens entre l’exposition aux polluants et le développement d’une maladie ou d’un symptôme. Toutefois, la base des connaissances permet dès aujourd’hui d’entamer des actions de prévention. 
  • La priorité donnée aujourd’hui à la rénovation thermique des bâtiments met l’accent sur l’étanchéité de l’enveloppe et un renouvellement de l’air contrôlé et efficace. L’aération et les systèmes de ventilation jouent donc un rôle primordial afin que ne soit pas oubliée la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments économes en énergie.
  • Action X. Renforcer le contenu de la formation initiale et continue des professionnels de la santé sur les thématiques qualité de l’air intérieur et santé-bâtiments.
  • aérer les logements au moins 10 minutes chaque jour, même par temps froid.
  • Les produits les plus polluants, par exemple les encens qui émettent plus de 2 µg/m3 de benzène, seront interdits.
  • Dans le contexte de vaste chantier de rénovation énergétique des bâtiments existants et de construction de bâtiments basse consommation, il est indispensable de prendre en compte, lors de la réhabilitation ou la conception, les enjeux de qualité de l’air intérieur.
  • Des milliers de personnes résident dans des zones où des dépassements des normes de qualité de l’air extérieur sont constatés.
  • De nombreux logements sont concernés par des problèmes de moisissures. Il s’agit de champignons microscopiques qui colonisent de multiples supports (bois, tissus, etc.) et se développent dans un environnement humide.[…] environ 40 % des environnements intérieurs étudiés [par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur] étaient contaminés par des moisissures, ce qui représente plus de millions de logements à l’échelle nationale, parmi lesquels plus de 610 000 présenteraient des contaminations visibles de plus de 1m².

 

Plan Ecophyto 2plans sante enfants environnement4

  • La réduction de l’utilisation, des risques et des impacts des produits phytopharmaceutiques demeure nécessaire, au regard de l’évolution des connaissances depuis 2008 sur leurs effets sur la santé humaine.
  • le Premier Ministre Manuel Valls a chargé le député Dominique Potier d’émettre des recommandations pour la préparation d’une nouvelle version du plan Ecophyto. Le député a remis son rapport le 23 décembre 2014. Dans celui-ci, il constate que des conditions nécessaires mais non suffisantes ont été créées pour atteindre en France l’objectif de réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.
  • supprimer l’utilisation de produits phytopharmaceutiques partout où cela est possible dans les jardins, les espaces végétalisés et les infrastructures.

 

Programme national pour l’alimentation (PNA)plans sante enfants environnement5

  • Les jeunes […] cuisinent moins, délaissent la table et préfèrent le grignotage à la prise de repas à heure fixe.
  • Plus d’un jeune sur quatre est prêt à sacrifier la qualité et la quantité de son alimentation au profit de son habillement (31%) ou de la téléphonie mobile (25%) – selon Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l’obésité, IPSOS 2012.
  • C’est dans l’enfance que s’acquièrent les habitudes alimentaires que l’on conserve toute sa vie.
  • On accorde de moins en moins de valeur à l’alimentation. La part du budget consacré à l’achat de nourriture ne cesse de baisser, passant de 21,5 % en 1959 à 13,4 % en 2010. – selon Le temps de l’alimentation en France, INSEE 2012.
  • Le budget consacré à l’achat de produits frais a considérablement diminué au profit des plats préparés.
  • le consommateur connait de moins en moins l’origine des aliments qu’il mange, qui les a produits ou encore comment ils ont été transformés.
  • On connait par ailleurs de mieux en mieux l’importance de l’alimentation pour le bien-être et la prévention des maladies chroniques. L’alimentation joue à ce titre un rôle primordial en santé publique. Le soutien à l’agriculture biologique, aux circuits courts et la volonté de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires sont des exemples de grands chantiers.

 

Programme national nutrition santé (PNNS)plans sante enfants environnement10

  • L’amélioration de l’état nutritionnel de la population constitue, en ce début de 21è siècle, un enjeu majeur pour les politiques de santé publique menées en France, en Europe et dans le monde.

 

Stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable 2015-2020plans sante enfants environnement6

  • La fragmentation des espaces et l’artificialisation des milieux naturels se poursuivent à un rythme important en France (près de 80 000 hectares artificialisés chaque année, soit l’équivalent d’un département tous les 7 ans).
  • l’égalité pour nos concitoyens à bénéficier d’un accès à la nature sera un objectif constant des politiques publiques.
  • La formation à la santé environnementale doit être développée. La formation des professionnels de santé comportera une sensibilisation à l’origine environnementale des pathologies.
  • Dans le cadre de la transition écologique, diverses thématiques doivent être soutenues, dans une logique pleinement interdisciplinaire, comme par exemple […] l’évolution des risques sanitaires environnementaux.
  • Le biomimétisme est une démarche qui consiste à aller chercher notre inspiration, pour une innovation durable, dans la nature.
  • La qualité de l’environnement est un déterminant majeur de l’état de santé des populations. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime ainsi que 19% des cas de cancers seraient dus aux dégradations de l’environnement.
  • La prise en compte de la problématique santé-environnement est d’ailleurs reconnue comme une priorité par l’OMS depuis plusieurs années. L’OCDE estime par exemple que la pollution atmosphérique causée par le trafic routier en France serait à l’origine chaque année d’environ 18 500 décès prématurés, pour un coût de 40 milliards d’euros.
  • L’augmentation de certaines pathologies (asthme, cancers, diabète, etc.) se poursuit, en France comme dans l’ensemble des pays développés.
  • Ces risques dits « émergents » […] sont sources d’incertitudes, voire de controverses, devant les difficultés objectives à repérer et mesurer leurs effets, notamment les effets combinés entre substances (« effet cocktail ») sur la santé. Limiter l’exposition de la population, et en particulier celle des populations sensibles, à ces risques constitue un enjeu important de santé publique.
  • Une accélération des actions engagées par les ministères en charge de l’écologie, de l’agriculture et de la santé pour contrôler et réduire l’usage des pesticides a été décidée lors de la troisième conférence environnementale de novembre 2014.
  • Il faut également faire évoluer la législation et encourager les démarches volontaires pour réduire l’exposition à des substances dangereuses pour la santé et l’environnement, tel que le bisphénol A.
  • de nombreuses initiatives ont été prises pour faciliter l’accès aux données environnementales d’une part, aux données publiques d’autre part, pour mieux encadrer les travaux d’expertise et pour protéger légalement le lancement d’alertes dans le domaine de l’environnement et de la santé environnementale.

 

Stratégie nationale de santéplans sante enfants environnement7

  • Une approche uniquement curative ne permet pas de répondre aux enjeux que sont le développement des pathologies chroniques et le vieillissement de la population, […] Elle ne prend pas non plus en compte la nécessaire maîtrise des risques sanitaires, en particulier des épidémies et des risques environnementaux.
  • Pour s’attaquer aux grandes priorités de santé publique, une approche intégrée sera favorisée […] avec une attention particulière aux risques environnementaux.
  • Au niveau national, un comité interministériel pour la santé […] réunira les ministres en charge des politiques publiques ayant un impact sur la santé. Il assurera la coordination de l’action du Gouvernement dans ces domaines, avec une attention particulière aux questions relatives à la santé-environnement.

 

Stratégie nationale pour la biodiversitéplans sante enfants environnement8

  • Les pollutions de l’air, des sols, des cours d’eaux et des océans constituent […] un risque pour la santé humaine. 

 

Feuille de route issue de la Conférence environnementale 2016plans sante enfants environnement9

  • Renforcer les actions dans le domaine santé-environnement en réduisant l’usage des substances chimiques pour limiter l’exposition des populations.
  • Les effets sur la santé de nombreuses substances chimiques sont connues (cancers, troubles de la reproduction…) ce qui justifie de faire des mesures de prévention une priorité.
  • La France s’est associée en 2015 au recours en carence initié par la Suède à l’encontre de la Commission européenne. Par arrêt du 16 décembre 2015, le Tribunal de justice de l’Union européenne a condamné la Commission européenne pour son inaction en matière de définition et d’identification de critères pour les perturbateurs endocriniens.
  • Les nanomatériaux soulèvent des questions sur les risques pour la santé et l’environnement. Leurs propriétés sont sans doute très variables selon les substances. Les agences sanitaires de nombreux pays appellent l’attention des autorités sur les risques potentiels de ces substances qu’il convient de mieux évaluer.
  • Aujourd’hui, la large diffusion des nanomatériaux manufacturés à travers une multitude de produits de consommation courante nécessite de mieux connaître et mieux protéger l’exposition […] de l’ensemble de la population générale.
  • La population est exposée à une multitude d’agents chimiques par inhalation (pollution de l’air, aérosols …), contact cutané (cosmétiques…) ou ingestion (aliments, eau …).

 

Photo par nbellemon

 

Références :

  1. Ministère des Affaires sociales et de la Santé (MASS), Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM). Troisième Plan national santé environnement (PNSE3) – http://www.developpement-durable.gouv.fr/Troisieme-plan-national-sante.html (consulté le 16/08/2016) –> http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/pnse3_v_finale.pdf
  2. Ministère des Affaires sociales et de la Santé (MASS), Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM). Plan d’actions sur la Qualité de l’Air Intérieur (PQAI) – http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Plan_Qualite_de_l_air_interieur_octobre_2013.pdf
  3. Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (MAAF), Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM). Plan Ecophyto 2 – http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/151022_ecophyto.pdf
  4. Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (MAAF). Programme national pour l’alimentation (PNA) – http://agriculture.gouv.fr/programme-national-pour-lalimentation-le-ministere-de-lagriculture-lance-lappel-projets-2015
  5. Ministère des Affaires sociales et de la Santé (MASS). Programme national nutrition santé (PNNS) – http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/PNNS_2011-2015.pdf
  6. Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM). Stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable 2015-2020 – http://www.developpement-durable.gouv.fr/Strategie-nationale-de-transition,42127.html (consulté le 16/08/2016) –> https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/SNTEDD%20-%20La%20strat%C3%A9gie.pdf
  7. Ministère des Affaires sociales et de la Santé (MASS). Stratégie nationale de santé – http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/SNS-version-courte.pdf
  8. Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM). Stratégie nationale pour la biodiversité – http://www.developpement-durable.gouv.fr/-La-Strategie-nationale-pour-la-.html (Consulté le 16/08/2016) –> https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Strat%C3%A9gie%20nationale%20pour%20la%20biodiversit%C3%A9%202011-2020.pdf
  9. Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM). Feuille de route issue de la Conférence environnementale 2016 – http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/FRTE_2016_v_28_06_2016.pdf  (Consulté le 16/08/2016) –> https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Conf%C3%A9rence_environnementale_FRTE_2016.pdf
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :plans nationaux alimentation jeune enfant

5 Commentaires

  1. Pingback: Santé des enfants et environnement : quelques citations qui m’inspirent

  2. Pingback: Faites-vous partie des parents qui prennent en main la santé de leurs enfants ?

  3. Pingback: Les pollutions environnementales impactent la santé de nos enfants

  4. JulienM

    Effectivement je suis plutôt positivement surpris… Ca me t’en curieux de voir va au niveau internationa

    Répondre
  5. Guillaume (Auteur de l'article)

    Oui ce serait intéressant d’y jeter un coup d’oeil aussi. En l’état, la logique des accords internationaux voudrait que les plans nationaux intègrent ces accords et déclinent leur contenu ; mériterait peut être d’être vérifié dans certains cas épineux 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.