Où trouver une nature protégée en France (1/3)

Les primevères et les paysages ont un défaut grave : ils sont gratuits. L’amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine. – Aldous Huxley

zone protégée nature enfants

 

Bonjour à tous

Plusieurs articles de ce blog (Connexion avec la nature, Bains de forêt, Nature verte et bleue) traitent des bienfaits qu’un contact régulier avec la nature peut apporter à nos enfants. Pour les parents qui souhaitent ce contact régulier pour leurs enfants, la première étape consiste à identifier les zones vertes autour de soi : jardins, squares, parcs municipaux, bases de loisirs, forêt de proximité, etc.

Une seconde étape pourrait consister à repérer les espaces naturels protégés les plus proches. Souvent, ces zones présentent des écosystèmes moins influencés par les activités humaines, plus sauvages : elles permettent d’approfondir la connexion entre les enfants et la nature.

 

Les zones présentant un intérêt écologique particulier, en France, peuvent faire l’objet de différents dispositifs de protection. Ces dispositifs sont multiples : Parcs naturels régionaux (PNR), sites Natura 2000, réserves naturelles, etc. Les principaux dispositifs sont présentés succinctement dans cette série d’articles, avec pour objectifs de :

  • les faire connaitre, afin d’aider les parents qui souhaitent recenser les espaces protégés proches de chez eux, pour pouvoir offrir des expériences de nature à leurs enfants ;
  • éclaircir les spécificités de chaque dispositif de protection, afin de préciser quel type de nature on peut y trouver.

Ce premier article traite des sites classés ou inscrits, des parcs nationaux et des réserves naturelles.

Sites classés ou inscrits

Le Code de l’Environnement demande que soit établie, dans chaque département, une liste des monuments naturels et des sites dont la conservation ou la préservation présente, au point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, un intérêt général.

Tout projet pouvant modifier l’état ou l’aspect d’un site inscrit doit faire l’objet d’une information préalable des pouvoirs publics.

L’état ou l’aspect d’un site classé ne peut être ni détruit, ni modifié, sauf autorisation spéciale du ministre chargé des sites ou du préfet de département.

Parcs nationaux

Selon le Code de l’Environnement, un parc national est un territoire dont les milieux naturels, les paysages et le patrimoine culturel présentent un intérêt spécial, dont il importe d’assurer la protection en les préservant des dégradations et des atteintes susceptibles d’en altérer la diversité, la composition, l’aspect et l’évolution.

Un parc national comprend deux zones distinctes :

  • le cœur du parc, défini comme l’ensemble des espaces à protéger. Ce territoire est soumis à une réglementation spécifique, qui encadre certaines activités afin d’assurer leur compatibilité avec la préservation des milieux naturels ;
  • une aire d’adhésion, définie comme un territoire présentant une continuité géographique ou écologique avec le cœur. Les communes adhérentes s’engagent à mettre en œuvre la Charte du Parc National.

D’après le site du Ministère en charge du Développement Durable [1], les parcs nationaux ont pour objectif de préserver un patrimoine naturel et culturel reconnu comme exceptionnel, participant à l’identité culturelle de la France.

Réserves naturelles

Le Code de l’Environnement définit une réserve naturelle comme une zone où la conservation de la faune, de la flore, du sol, des eaux, des gisements de minéraux et de fossiles et, en général, du milieu naturel présente une importance particulière.

A titre d’illustration, une réserve naturelle peut avoir pour objectif(s) :

  • la préservation d’espèces et d’habitats en voie de disparition, ou présentant des qualités remarquables ;
  • la reconstitution de populations animales ou végétales et de leurs habitats ;
  • la préservation de biotopes et de formations géologiques remarquables ;
  • la préservation ou la constitution d’étapes sur les grandes voies de migration de la faune sauvage ;

Les réserves naturelles peuvent être régionales ou nationales. Elles ne peuvent être ni détruites, ni modifiées dans leur état ou dans leur aspect, sauf autorisation spéciale du conseil régional pour les réserves naturelles régionales, ou du représentant de l’Etat pour les réserves naturelles nationales.

 

D’autres zones de nature protégée existent en France : arrêtés de protection de biotopes, sites Natura 2000, Parcs naturels régionaux (PNR), zones humides, sites Ramsar, réserves de biosphère, inventaires ZICO, inventaires ZNIEFF, Trame verte et bleue. Nous les découvrirons à l’occasion des deuxième et troisième articles de cette série.

 

Et vous, connaissiez-vous les trois types de protections présentés dans ce premier article ? Peut-être que l’un d’entre eux fait l’objet de promenades avec vos enfants. Partagez vos retours d’expérience et vos conseils dans les commentaires ! 

 

Références :

1. Site Internet du Ministère en charge du Développement Durable – http://www.developpement-durable.gouv.fr/Qu-est-ce-qu-un-parc-national.html

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

9 Commentaires

  1. Mi-Ko

    Bonjour Guillaume,
    Merci pour ces infos !
    En pratique, comment peut-on savoir rapidement s’il y a des sites classés ou inscrits, des parcs nationaux, des réserves naturelles, etc. près de chez soi ? Sais-tu s’il existe une carte de ces sites ?

    Répondre
  2. Guillaume (Auteur de l'article)

    Hello Mi-Ko !

    Une carte IGN, à défaut une carte routière, donne déjà pas mal d’informations. Sinon il existe des sites Internet dédiés à certains types de zones protégées, qui te donnent une liste complète avec les localisations précises. Par exemple, pour les parcs nationaux : http://www.parcsnationaux.fr
    Perso, j’utilise le géoportail (www.geoportail.gouv.fr), qui est un système d’information géographique que je trouve très pratique.

    Répondre
  3. Fx

    Merci pour l’article et les sites complementaires

    Répondre
  4. Guillaume (Auteur de l'article)

    Cool 🙂

    Répondre
  5. Un colibri

    Merci pour cet article.
    Pour les réserves naturelles, je vous conseille d’aller sur http://www.reserves-naturelles.org/reserves-naturelles, avec une page dédiée très pratique pour la localisation sur une carte > facile pour trouver proche de chez vous, de votre lieu de séjour, etc.
    De ma petite expérience, ces lieux sont des mines prodigieuses pour vos prochains « bains de nature », mais aussi l’occasion d’enrichir vos connaissances pour les plus curieux, avec bien souvent des dispositifs généreux d’éducation/sensibilisation du grand public.

    Répondre
  6. Guillaume (Auteur de l'article)

    Merci pour les infos intéressantes et utiles Colibri.
    Moi j’ai assez peu de souvenirs d’enfance liés à des réserves naturelles. Je voir ce que je peux faire en tant que père 😉

    Répondre
  7. Pingback: Santé des enfants : comment la protéger du « syndrome du manque de nature » (1/4)

  8. Pingback: Un moyen simple pour susciter l’émerveillement chez un enfant

  9. Pingback: Recommandations « Santé des enfants et environnement » : retour d’expérience n°2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.