Evolution et santé-environnement : mimer le mode de vie de nos ancêtres

 

Bonjour à tous

Lors d’un précédent article, j’ai présenté la logique évolutionniste et son application en santé-environnement, ou comment augmenter le niveau de santé de nos enfants en mimant, dans notre monde moderne, les principales composantes du mode de vie de nos ancêtres. Les analyses de ce blog s’inscrivent dans cette logique, à l’intersection entre les preuves scientifiques et les indices laissés par nos ancêtres.

Dans cet article, je propose une réponse à une question classique, portant sur la logique évolutionniste et la médecine évolutionniste : Est-ce que cela veut dire qu’il faut mettre des peaux de bête et aller dormir dans une caverne au milieu de la forêt ?

 

Mimer les principales composantes du mode de vie ancestral, dans le monde moderne, n’est pas une tentative de reproduire ce mode de vie à l’identique [1]. De toute manière, une telle tentative serait impossible en pratique.

Par exemple, des milliers d’années d’agriculture ont progressivement modifié les fruits et les légumes sauvages, par sélections et croisements successifs. Les variétés sauvages sont bien différentes de celles proposés dans les supermarchés [2]. Par exemple : les olives et les avocats sauvages ont une très faible épaisseur de chair comestible, une banane sauvage est si dense en graines que la plupart d’entre nous la jugerait immangeable, la carotte sauvage est très petite et très amère, etc.

 

Banane sauvage sélection agriculture

Une banane sauvage sous une banane du commerce

Carotte sauvage paléolithique évolution

A gauche une carotte sauvage, à droite des carottes issues de l’agriculture moderne

 

Choisir une alimentation adaptée aux besoins de notre corps, choisir une activité physique dont les mouvements et les niveaux d’intensité se rapprochent de ceux de nos ancêtres, dormir suffisamment, passer du temps dans la nature, s’exposer intelligemment au soleil, etc. Tout cela peut être mis en œuvre sans devoir « retourner à l’âge de pierre »… Et heureusement, de nombreux de travaux scientifiques montrent que cela suffit à générer de grands bénéfices pour la santé. Les articles à avenir détailleront ces aspects.

En résumé, l’objectif de l’approche évolutionniste pourrait se résumer ainsi : profiter à la fois du meilleur de notre monde et du meilleur de celui de nos ancêtres.

 

Peut être avez-vous d’autres questions, concernant la logique évolutionniste et son application en santé-environnement : posez les dans les commentaires !

 

Références :

1. Sisson M. Le modèle paléo. Broché 2012.

2. Debunking the paleo diet: Christina Warinner at TEDxOU – http://tedxtalks.ted.com/video/Debunking-the-Paleo-Diet-Christ

Photos : http://www.nbcnews.com/id/48150458/ns/technology_and_science-science/t/smart-bunch-scientists-unpeel-bananas-genome/#.VTX0SyHtlBc, http://tedxtalks.ted.com/video/Debunking-the-Paleo-Diet-Christ

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

20 Commentaires

  1. Richard

    On attend les conseils pratiques avec impatience.

    Répondre
    1. Guillaume (Auteur de l'article)

      haha ok bien reçu Richard, ils vont venir petit à petit 🙂

      Répondre
  2. Yum

    Oui, ton article ressemble à une introduction, dont on a hâte de découvrir la suite !
    Une question sur le mode de vie de nos ancêtres : dans un de tes précédents articles, tu disais qu’ils étaient en très bonne santé, mais que leur espérance de vie était relativement peu élevée, en raison, entre autres, d’une forte mortalité infantile ; sais-tu à quoi était due cette dernière ?

    Répondre
  3. Guillaume (Auteur de l'article)

    ok cool 🙂 L’article ouvre sur de potentiels nombreux sujets, de futurs articles en perspective !
    Le message « une déclinaison avec nos moyens actuels est possible » me parait, en lui-même, extrêmement important et, d’après mon expérience, source de questionnements : je souhaitais y consacrer un article.

    Les maladies infectieuses constituent la principale cause identifiée.

    Répondre
  4. Nicolas

    Guillaume, très intéressant ton article, Est-ce que tu recommandes d’acheter nos fruits et légumes chez les primeurs ? Est-ce qu’il y a une réelle différence en apport nutritif entre les fruits et légumes primeurs par rapport à ceux des grandes surfaces ?
    Nicolas Article récent : 4 conseils pour préparer votre retraiteMy Profile

    Répondre
  5. Guillaume (Auteur de l'article)

    Hello Nicolas

    Tout dépend de où se fournit ta grande surface, cela varie beaucoup selon les magasins et les produits. La plus grande richesse nutritionnelle s’obtient lorsque le fruit ou le légume est bien mûre et vient d’être cueilli. Donc pour maximiser la richesse nutritionnelle, tu peux retenir les critères « frais, locaux et de saison » 😉

    Sinon, dans le même genre d’idées : la dernière méta-analyse que j’ai lue concluait que les fruits et légumes bio étaient nutritionnellement plus riches.

    Répondre
  6. Un colibri

    Oui, oui, on attend la suite… 😉

    Répondre
  7. Guillaume (Auteur de l'article)

    Je vais bientôt commencer à écrire sur l’alimentation. Contrairement aux autres thèmes du site, j’ai déjà eu l’occasion de creuser celui-là par ailleurs : selon moi c’est le premier des basiques à (r)établir… et en même temps peut-être le plus difficile sur lequel se positionner. De futurs riches échanges en perspective !

    Répondre
  8. FX

    Super, l’alimentation est un sujet qui m’intéresse aussi tout particulièrement!
    Je recommande d’ailleurs un petit livre bien fait et très accessible:les aliments qui guérissent de Sophie LACOSTE.
    A très vite!

    Répondre
  9. Guillaume (Auteur de l'article)

    ok bien reçu 😉
    Merci pour le conseil FX, je ne connaissais pas ce livre 🙂

    Répondre
  10. Pingback: Santé des enfants : comment la protéger du « syndrome de manque de nature » (4/4)

  11. Pingback: Épidémie de cancers : comment protéger la santé de nos enfants (3/3)

  12. Pingback: Evolution et santé-environnement : augmenter l’espérance de vie de nos enfants

  13. Pingback: Alimentation des enfants : jusqu’où remonter dans le temps pour trouver un modèle ?

  14. Pingback: Conseils pour des bébés « bio », protégés des pollutions

  15. Pingback: L’alimentation que je souhaite pour mes enfants

  16. Pingback: Plantes médicinales : un « conseil santé » de nos ancêtres non-humains ?

  17. Pingback: L’alimentation que je souhaite pour mes enfants 3

  18. Pingback: Santé des enfants : faut-il refuser la médecine moderne classique ?

  19. Pingback: Comment protéger les enfants des environnements obésogènes, avec Stephan Guyenet (5/5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.