Le Principe de nature pour nos enfants (1/3)

C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas. – Victor Hugo

Va toujours par le chemin le plus court, et le plus court est le chemin tracé par la nature. – Marc-Aurèle

 

Chronique du livre « The Nature Principle: Reconnecting with Life in a Virtual Age »  (Le principe de nature : se reconnecter avec la vie à un âge virtuel)

principe-nature-enfants-louv

de Richard Louv, 352 pages, publié en 2012.

 

Richard Louv est auteur et journaliste scientifique. Il a fondé et préside l’ONG Réseau Enfants & Nature.

Ce livre décrit comment satisfaire notre besoin de nature, et plus particulièrement celui des enfants, dans le quotidien du monde moderne. L’auteur propose de mettre en synergie les apports de la nature et ceux de la technologie, plutôt que de les opposer par principe. Cette synergie pourrait être placée au centre d’une démarche éducative.

Ce livre fait l’objet d’une chronique en trois parties. Cet article est le premier article de la chronique.

 

Quelques informations et points de vue intéressants, concernant la thématique « Santé des enfants et environnement »

Voici une liste d’informations et de points de vue issus du livre, en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement », et que je souhaite partager avec vous.

  • Le Principe de Nature affirme qu’une reconnexion au monde naturel est fondamental pour la santé humaine, le bien-être et la spiritualité.
  • Depuis 2008, et pour la première fois dans l’Histoire, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des zones urbaines.
  • Pour se reconnecter à la nature, habiter ou déménager dans une zone rurale est une très bonne option, bien entendu. Mais même au sein des zones urbaines les plus denses, on trouve souvent quelques espaces de nature dans des endroits inattendus, du « sauvage urbain » en quelque sorte. Si besoin, il peut être agrandi, protégé, restauré voire créé où nous vivons, où nous travaillons, où nous étudions et où nous jouons. Il s’agit de remettre de la nature au coeur de notre vie quotidienne.
  • Utiliser à la fois l’expérience de la nature et l’expérience de la technologie augmentera notre intelligence, notre pensée créative et notre productivité, donnant naissance à l’« esprit hybride ».
  • Dans une société où l’esprit hydride serait développé, l’histoire naturelle serait tout aussi importante que l’histoire humaine pour l’identité des individus et d’une région.
  • Plus notre vie devient imprégnée de technologie, plus nous avons besoin de « Vitamine N » (Nature) pour nous rééquilibrer.
  • Le processus de connexion avec la nature devrait commencer dès le plus jeune âge.
  • Les environnements naturels sont les types d’environnement dans lesquels notre corps fonctionne de manière optimale.
  • D’après une revue de littérature approfondie réalisée par l’Université Deakin de Melbourne, les gens portent un regard plus positif sur la vie et en sont plus satisfaits quand ils vivent à proximité de zones de nature. C’est en particulier le cas dans les grandes villes.
  • Vivre simultanément dans le monde physique et dans le monde virtuel est aujourd’hui encore possible… et pourrait devenir un modèle pour demain. Les ordinateurs peuvent maximiser notre capacité à traiter des données, à diffuser et trouver des informations, à créer des réseaux et des colaborations, à communiquer à distance, etc. Les environnements naturels peuvent développer et affûter les capacités de perception de nos sens, favoriser notre créativité, établir une stabilité émotionnelle, augmenter notre capacité à apprendre, etc.

 

principe-nature-enfants-louv2

 

Quelques extraits en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement »

Vingt-cinq ans après, je pense souvent au bois de peupliers au bord de la rivière, et à des moments similaires d’inexplicable émerveillement, des temps ou j’ai reçu de la nature ce dont j’avais besoin : un insaisissable « ça » pour lequel je n’ai pas de nom.

Le monde extérieur peut développer nos sens physiques et rallumer un sens du merveilleux, non ressenti depuis notre enfance. Il peut soutenir une meilleure santé, accroitre la créativité, fournir des opportunités de carrière et des opportunités d’affaires, et agir comme facteur de liens dans les familles et les communautés.

L’amoureux de la nature est celui dont les sens internes et externes sont encore réellement ajustés les uns aux autres. – Ralph Waldo Emerson

Le monde naturel ne doit pas être seulement envisagé comme un ensemble de contraintes, mais plutôt comme des contextes dans lesquels nous pouvons pleinement réaliser nos rêves. – Paul Shepard

Beaucoup d’entre nous désire une vie plus intensément vécue par nos sens. Dans son interprétation la plus large, le syndrome de manque de nature est une conscience atrophiée, une capacité diminuée à trouver un sens à la vie qui nous entoure, quelle que soit la forme qu’il puisse prendre. Le rétrécissement de nos vies a un impact direct sur notre santé physique, mentale et sociétale. Pourtant, non seulement le syndrome de déficit de nature peut être renversé, mais nos vies peuvent être largement enrichies au travers de notre relation à la nature, en commençant avec nos sens. Dans son Histoire naturelle des sens, Diane Asckerman écrit : « Les gens pensent que l’esprit est localisé dans la tête, mais les derniers résultats en physiologie suggèrent que l’esprit n’habite pas vraiment dans le cerveau, mais voyage dans tout le corps sur des caravanes d’enzymes, très occupé à donner du sens aux composantes merveilleuses que nous cataloguons comme touché, goût, odeur, écoute, vision. »

Par-dessus tout, la nature est reflétée par notre capacité à nous émerveiller.

Aujourd’hui, l’ancienne croyance que la nature à un impact positif direct sur la santé humaine est en train de passer de la théorie aux preuves, et des preuves à l’action. Certains résultats sont devenus si convaincants que des professionnels de santé standards et certaines organisations ont commencé à promouvoir la thérapie par la nature pour la prévention de tout un ensemble de maladies. Et beaucoup d’entre nous, sans avoir un nom pour ça, utilisent déjà le tonique de la nature. Nous faisons, en substance, de l’automédication avec un substitut de médicaments très pratique et peu cher. Appelons-le Vitamine N – pour Nature.  De nouveaux travaux de recherche suggèrent que la thérapie par la nature contribue à contrôler la douleur et le stress négatif ; et pour les personnes souffrant de maladies cardiaques, de démence et d’autres problèmes de santé, la prescription de nature a des bénéfices qui peuvent aller bien au-delà  des résultats prévisibles de l’exercice en extérieur.  

Le pouvoir réparateur du monde naturel peut nous aider à guérir, même à une distance relative. Aux étages chirurgicaux d’un hôpital suburbain de 200 lits, en Pennsylvanie, certaines chambres faisaient face à un bosquet d’arbres caducs, tandis que d’autres faisaient face à un mur de briques marrons. Des chercheurs ont trouvé que, comparé aux patients avec une vue sur des briques, les patients aux chambres avec des arbres avait des temps d’hospitalisation plus courts (en moyenne, de presque un jour complet), moins besoin de sédatifs, et faisaient l’objet de moins de commentaires négatifs dans les notes des infirmières.  

La nature de proximité peut aussi être un antidote à l’obésité. Une étude publiée en 2008 dans la Revue américaine de médecine préventive a trouvé que, plus le quartier est vert, plus l’Indice de masse corporelle (IMC) des enfants était faible.  […] Si l’investigation ne prouvait pas une relation de cause à effet, elle contrôla néanmoins beaucoup de variables, incluant la densité de population du quartier. Ces résultats appuient ceux qui croient que changer l’environnement urbain des enfants des quartiers populaires est juste aussi important que les tentatives de changer les comportements familiaux.

 

La suite de cette chronique se trouve ici : Le Principe de nature pour nos enfants (2/3)

Vous le savez, ma famille et moi habitons en ville, à Paris. Je suis en train de recenser tous les moyens que je peux utiliser, dans un contexte urbain, pour pouvoir connecter mes enfants à de la nature de proximité. Je suis preneur de tous vos conseils : partagez-les dans les commentaires !

 

Photo par Moyan Brenn

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 Commentaires

  1. Pingback: Le Principe de nature pour nos enfants (2/3)

  2. Pingback: Santé des enfants et environnement : des citations qui pourraient vous inspirer – juillet 2017

  3. Pingback: Une grossesse au naturel, c'est plus malin (1/3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.