L’asthme des enfants est associé à une exposition aux phtalates

Des pathologies comme l’asthme, le diabète ou le cancer sont en augmentation constante. Et notre environnement n’y est pas pour rien, incontestablement. C’est mon rôle de médecin de le dire. – Dr Patrice Halimi

 

Bonjour à tousPhtalates, asthme, sante, enfants

Les phtalates sont une famille de composés chimiques, dérivés de l’acide phtalique. Certains phtalates (« à longue chaine ») sont couramment utilisés comme additifs dans les matières plastiques, notamment celles en polychlorure de vinyle (PVC), pour les rendre plus transparentes et plus flexibles. D’autres phtalates (« à chaine courte ») sont utilisés dans plusieurs types de produits courants : produits de soin, parfums, emballages alimentaires, médicaments, etc. Plusieurs études rapportent des liens entre des cas d’asthmes chez les enfants et la présence de phtalates dans les poussières autour d’eux [1].

 

En plus de mettre à disposition des articles scientifiques, le site Internet de la revue Environment Health Perspectives [2] propose des interviews de chercheurs, auteurs de certains des articles publiés. Dans ce cadre, Randi Bertelsen a été interviewée en 2013 [1]. Randi Bertelsen est chercheuse au Département de l’alimentation, de l’eau et des cosmétiques de l’Institut norvégien de santé publique. L’interview portait sur l’Etude norvégienne sur l’environnement et la santé des enfants, et sur ce qu’elle peut nous apprendre concernant l’exposition des enfants aux phtalates [3].

 

Eléments clés de l’interview, concernant la thématique « Santé des enfants et environnement »

Voici une liste d’informations et de points de vue issus de l’interview, en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement », et que je souhaite partager avec vous.

 

  • Concernant les phtalates, les effets sanitaires rapportés sont généralement divers troubles de la reproduction. Mais d’autres effets sont suspectés, comme l’asthme et certains types d’allergies.
  • « Un des plus gros problèmes avec les phtalates, c’est qu’ils ne sont pas fortement liés avec les matières auxquelles ils sont ajoutés. Ils sont donc continuellement libérés dans l’environnement proche ». Par conséquent, les poussières des maisons contiennent des phtalates.
  • Pour les enfants en bas âge, l’ingestion de poussières est l’une des principales sources d’exposition aux phtalates.
  • A l’occasion de l’Etude norvégienne sur l’environnement et la santé des enfants, 11 phtalates ont été mesurés dans les urines de plus de 600 enfants de 10 ans, asthmatiques et non-asthmatiques.
  • Pour chacun de ces 11 phtalates, des niveaux détectables ont été retrouvés dans chaque prélèvement d’urine.
  • «  Nous avons trouvé qu’à 10 ans déjà, les filles ont des concentrations urinaires plus fortes en phtalates à chaîne courte, ceux qu’on trouve dans les cosmétiques et les parfums.»
  • L’asthme courant est associé avec l’augmentation des concentrations urinaires de deux phtalates à longue chaîne : le DIDP et le DINP.
  • Les prélèvements d’urines présentent un intérêt important : ils caractérisent l’exposition globale des enfants, toutes sources confondues. Mais ils présentent aussi des limites : comme les phtalates restent peu de temps dans le corps, un unique prélèvement est peu représentatif d’une exposition moyenne.

 

Comment protéger les enfants de ces pollutions environnementales

Les bonnes pratiques suivantes permettent de diminuer l’exposition des enfants aux phtalates [4, 5, 6] :

  • faites régulièrement la poussière chez vous, en utilisant un linge humide et/ou un aspirateur équipé d’un filtre HEPA ;
  • éviter d’utiliser sur les enfants des produits parfumés ;
  • privilégier les jouets en bois (massif) et en tissu ;
  • privilégier les aliments frais ou surgelés aux aliments en conserve ;
  • pour l’utilisation du four à micro-ondes, privilégier les récipients en verre ou en céramique aux récipients en plastiques ;
  • privilégier les produits cosmétiques et les médicaments ne contenant pas de phtalates. Les noms de ces composés comprennent généralement le mot « phtalate », ce qui permet de les identifier dans la composition d’un produit.

 

Connaissiez ces recommandations ? Si oui, rencontrez-vous des difficultés à les mettre en œuvre ? Peut-être avez-vous d’autres conseils à appliquer en complément. Dites-le moi dans les commentaires !

 

Photo par Dave Gratton

Références :

  1. Ahearn A. Phthalates and Childhood Asthma. Environ Health Perspect 2013 ; http://dx.doi.org/10.1289/ehp.trp120110
  2. En français : Perspectives en Santé Environnementhttp://ehp.niehs.nih.gov/
  3. Bertelsen RJ et al. Urinary biomarkers for phthalates associated with asthma in Norwegian children. Environ Health Perspect2013 ; 121(2) : 251–256. http://dx.doi.org/10.1289/ehp.1205256
  4. Servan-Schreiber D. Anticancer : Les gestes quotidiens pour la santé du corps et de l’esprit. Versilio
  5. Site Internet de l’Agence Américaine des Substances Toxiques et du Registre des Maladies – ATSDR : Di(2-ethylhexyl)phthalate (DEHP). ToxFAQsDi-n-butyl Phthalate. ToxFAQs
    Di-n-octylphthalate (DNOP). ToxFAQsDiethyl Phthalate. ToxFAQs.
  6. Site Internet de la Bibliothèque nationale de médecine des Etats-Unis – Phtalates – http://toxtown.nlm.nih.gov/text_version/chemicals.php?id=24
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

19 Commentaires

  1. Pingback: Épidémie de cancers : comment protéger la santé de nos enfants (3/3)

  2. Pingback: Certains médicaments contiennent trop de phtalates pour les femmes enceintes et les enfants

  3. Pingback: Comment protéger les enfants des polluants issus des jouets

  4. Pingback: Des dizaines de polluants dans les poussières des maisons : comment protéger la santé de nos enfants ?

  5. Pingback: Pollutions environnementales et santé : ce qui rend les enfants plus vulnérables

  6. Pingback: Une grossesse bio, de la conception vers la naissance

  7. Pingback: Perturbateurs endocriniens : mêmes de faibles doses menacent la santé de nos enfants

  8. Pingback: Rentrée et santé des enfants : un cartable sain

  9. Pingback: Des scientifiques lancent l’alerte : les pollutions chimiques sont dangereuses pour le cerveau des enfants

  10. Pingback: Toxique planète : l’alerte d’André Cicolella (1/3)

  11. Pingback: Toxique ? Santé et environnement : de l’alerte à la décision (2/3)

  12. Pingback: Gérer les risques en santé environnementale : l’avis de William Dab (2/2)

  13. Pingback: Protéger ses enfants des pollutions du quotidien, avec le docteur Halimi (2/2)

  14. Pingback: Comment les maladies naissent des pollutions … et que faire pour rester en bonne santé (3/4)

  15. Pingback: Santé des enfants : 10 choses à savoir sur les moisissures à la maison

  16. Pingback: Perturbateurs endocriniens : protéger les enfants d’une menace invisible (1/3)

  17. Pingback: Comment protéger le cerveau des enfants face aux pollutions environnementales – les conseils du collectif TENDR

  18. Pingback: Comment se protéger des polluants du quotidien quand on est enceinte, avec le Dr Laurent Chevallier (1/4)

  19. Pingback: Un moyen simple de réduire l’exposition des enfants aux pics de pollution de l’air

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.