Diabète et pollutions environnementales : protégeons nos enfants de l’arsenic

Mieux vaut prévenir que guérir. – Proverbe français

 

Bonjour à tousArsenic diabete pollutions enfants

Les pollutions environnementales sont suspectées de contribuer à la forte augmentation des cas de diabètes, observée dans les pays développés depuis quelques dizaines d’années. Plusieurs substances font l’objet de préoccupations grandissantes, dont l’arsenic. Classiquement, des expositions à l’arsenic sont plutôt associées à des cancers ou à des maladies cardiovasculaires… et maintenant aussi au diabète ? C’est une hypothèse qui fait l’objet de plusieurs travaux de recherche [1].

 

En plus de mettre à disposition des articles scientifiques, le site Internet de la revue Environment Health Perspectives [2] propose des interviews de chercheurs, auteurs de certains des articles publiés. Dans ce cadre, Ana Navas-Acien a été interviewée en 2012 [3]. L’interview a porté sur un atelier  du Programme national de toxicologie des Etats-Unis, dont une analyse a été publiée en 2012 [4]. Cette analyse portait sur le lien entre arsenic et diabète.

Ana Navas-Acien est professeure associée en santé environnementale, à l’Ecole de santé publique John Hopkins Bloomberg.

 

Eléments clés de l’interview, concernant la thématique « Santé des enfants et environnement »

Voici une liste d’informations et de points de vue issus de l’interview, en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement », et que je souhaite partager avec vous. 

  • Le diabète est un enjeu sanitaire majeur pour les pays développés : il s’agit d’une véritable épidémie émergente.
  • Le diabète est une maladie multifactorielle : obésité, alimentation déséquilibrée et manque d’activité physique font partie des facteurs de risque. Les polluants environnementaux, dont l’arsenic, sont aussi suspectés de contribuer à l’épidémie de diabètes.
  • Plusieurs régions dans le monde sont connues pour leurs fortes concentrations en arsenic dans l’eau potable. C’est le cas de Taïwan et de certaines régions du Bengladesh, où la géologie locale est riche en arsenic. La concentration dans l’eau potable y est 10 à 15 fois plus élevée que la norme classique des pays développés. C’est dans ces régions qu’a été observée une association entre de fortes expositions à l’arsenic et des cas de diabètes [5].
  • Une potentielle association est actuellement étudiée pour des concentrations plus faibles, de l’ordre de celles que l’on peut trouver aux Etats-Unis ou en Europe. Les résultats des études épidémiologiques existantes (portant sur des populations humaines) ne sont pas homogènes : certaines études trouvent une association, d’autres non.
  • Néanmoins, plusieurs études de laboratoire ont permis de comprendre certains des mécanismes de toxicité impliqués. Par exemple, l’arsenic ferait dysfonctionner les cellules du pancréas qui produisent l’insuline, cette hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Ce dysfonctionnement peut causer l’apparition de diabètes, et peut être induit par de faibles niveaux d’exposition à l’arsenic.

 

Comment protéger les enfants des pollutions environnementales par l’arsenic

Les bonnes pratiques suivantes permettent de diminuer l’exposition des enfants à la forme toxique de l’arsenic (forme inorganique), quelle que soit le type de source d’exposition [6, 7, 8] :

  • Si la géologie locale et l’eau du robinet est riche en arsenic, privilégier l’eau en bouteille pour la consommation et la cuisson des aliments. Dans certaines régions en France, les eaux peuvent présenter localement de fortes concentrations en arsenic. C’est le cas par exemple du massif central, des Vosges ou des Alpes. Selon l’InVS, dans la région Auvergne, plus de 100 000 personnes sont desservies par une eau dont la concentration en arsenic dépasse la concentration réglementaire (10 µg/l). Contacter le service des eaux permet de vérifier qu’il n’y a pas de non-conformités (demander l’historique sur quelques années).
  • Si l’eau d’un puits privé est utilisée comme eau de boisson, faire analyser sa composition. Puis vérifier que sa teneur en arsenic ne dépasse pas la valeur réglementaire liée à l’arsenic (10 µg/l).
  • Ne jamais brûler de bois ayant été traité par de l’arséniate de cuivre chromé (ACC). L’ACC est un pesticide protégeant le bois des champignons et des insectes.
  • Eviter d’utiliser des pesticides domestiques, certains pouvant contenir de l’arsenic. Privilégier des alternatives utilisant des produits naturels.
  • Si vous travaillez au contact de l’arsenic (fabrication de pesticides, d’engrais, de verre, etc.), changez de vêtements et prenez une douche avant de rentrer chez vous.

NB : d’après Ana Navas-Acien, l’arsenic sous forme « organique », que l’on trouve dans les fruits de mer par exemple, n’est pas toxique.

 

Connaissiez ces recommandations ? Si oui, rencontrez-vous des difficultés à les mettre en œuvre ? Peut-être avez-vous d’autres conseils à appliquer en complément. Dites-le moi dans les commentaires !

 

Photo par Dennis Skley

Références :

  1. Ateliers du Programme national de toxicologie américain. National Toxicology Program (NTP). NTP Workshop: Role of Environmental Chemicals in the Development of Diabetes and Obesity. Research Triangle Park, NC : National Toxicology Program, National Institute of Environmental Health Sciences, National Institutes of Health – http://ntp.niehs.nih.gov/?objectid=49E4B077-C108-8BBA-25B2F05DE614C9C4
  2. En français : Perspectives en Santé Environnementhttp://ehp.niehs.nih.gov/
  3. Ahearn A. Exploring links between arsenic and diabetes. Environ Health Perspect http://dx.doi.org/10.1289/ehp.trp110112
  4. Maull EA, et al. Evaluation of the association between arsenic and diabetes: a National Toxicology Program workshop review. Environ Health Perspect Doi:10.1289/ehp.1104579
  5. Tseng CH, et al. Long-term arsenic exposure and incidence of non-insulin-dependent diabetes mellitus: a cohort study in arseniasis-hyperendemic villages in Taiwan. Environ Health Perspect 2000 ; 108(9) : 847–851.
  6. Les eaux de consommation humaine et la Santé publique en France métropolitaine. Acad. Natle Méd. 2011 ; 195, no 2, 403-429, séance du 8 février 2011 – http://www.academie-medecine.fr/publication100036280/
  7. Site Internet de l’Agence Américaine des Substances Toxiques et du Registre des Maladies (ATSDR) – Toxic Substances Portal – Arsenic – http://www.atsdr.cdc.gov/phs/phs.asp?id=18&tid=3
  8. Institut de veille sanitaire (InVS). Rapport Étude de la relation entre l’exposition chronique à l’arsenic hydrique d’origine naturelle et la survenue de cancers en Auvergne. 2011. http://www.invs.sante.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Environnement-et-sante/2011/Etude-de-la-relation-entre-l-exposition-chronique-a-l-arsenic-hydrique-d-origine-naturelle-et-la-survenue-de-cancers-en-Auvergne
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

10 Commentaires

  1. Pingback: Les pollutions environnementales impactent la santé de nos enfants

  2. Pingback: Ce que nos ancêtres peuvent nous apprendre en santé-environnement (2/2)

  3. Pingback: Comment protéger les enfants des polluants issus des jouets

  4. Pingback: Glossaire du blog Santé des enfants et environnement

  5. Yum

    Bonjour Guillaume,
    je ne connaissais pas du tout ces problèmes de pollutions par l’arsenic et leurs conséquences possibles sur le diabète.
    Concernant les eaux riches en arsenic dans certaines régions, je comprends donc qu’il s’agit de « pollutions naturelles » (on a l’habitude d’associer l’idée de pollution avec les activités humaines…) !

    Répondre
    1. Guillaume (Auteur de l'article)

      Bonjour Yum. Je trouve ta prise de recul très intéressante, bien vu ! Effectivement c’est la plupart du temps associé à une géologie locale particulière.
      Un autre exemple de substance naturelle, et qui cette fois-ci a un gros impact en France : le radon, qui génère plusieurs milliers de morts par an en France. Je pense consacrer un article à cette problématique par la suite.
      A bientôt !

      Répondre
  6. Pingback: Ce Que Nos Ancêtres Peuvent Nous Apprendre En Santé-environnement (1/2)

  7. Pingback: Bien Manger En Attendant Bébé – Chronique Du Livre De Katrin Acou-Bouaziz

  8. Pingback: Perturbateurs endocriniens : mêmes de faibles doses menacent la santé de nos enfants

  9. Pingback: Toxique ? Santé et environnement : de l’alerte à la décision (1/3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.