Croyez-vous à ces idées reçues sur les pesticides ? (1/2)

Le modèle de la filière biologique demeure celui vers lequel il conviendrait globalement de tendre. – Élisabeth Toutut-Picard (2018)

90 % des jardiniers sur-dosent les pesticides. – Confédération nationale du logement et du cadre de vie (CLCV)

. .

Bonjour à tous

Cet article fait partie d’une série portant sur les risques liés à la présence de pesticides dans l’environnement du quotidien, considérés du point de vue de parents souhaitant protéger la santé de leurs enfants. Les articles précédents ont successivement porté sur les effets potentiels des pesticides (« dangers »), sur les différents types d’expositions pour la population générale, les enfants en particulier, sur les évaluations de risques existantes, ainsi que sur les limites de la gestion actuelle des pouvoirs publics.

Au final, ces articles ont présenté de nombreux éléments pouvant inciter à diminuer l’exposition des enfants. Le dernier article de la série portera donc sur les différents moyens de limiter cette exposition.

Avant de passer concrètement à l’action, questionner les « idées reçues » est souvent une pratique utile : c’est l’objet des deux prochains articles.

Chaque « idée reçue » considérée est présentée par un titre volontairement caricatural.

.

Les risques liés aux pesticides ne concernent que les agriculteurs

Les agriculteurs font partie des populations les plus exposées, bien entendu.

D’autres types de population peuvent également présenter des expositions préoccupantes, incluant :

  • les familles d’agriculteurs, notamment lorsque ceux-ci ne changent pas de vêtements et ne se lavent pas avant de rentrer au domicile [1-4] ;
  • les personnes travaillant dans des usines de production de pesticides, ainsi que leurs familles [3-4] ;
  • les personnes traitant leur jardin privé ou leurs plantes d’intérieur avec un surdosage ou une mauvaise utilisation de pesticides (situation fréquente, car aucune formation n’est obligatoire pour les particuliers), ainsi que leurs familles [1, 2, 5].

.

Par ailleurs, des pesticides sont présents dans l’air et dans les poussièresde la plupart des logements [1, 6-8]. De plus, de nombreuses études, en France et à l’international, concluent à la présence de résidus de pesticides dans les prélèvements biologiques de la population générale, et notamment des enfants [4, 9-26] : sang, urine, cheveux, méconium, tissus adipeux, lait maternel, sang du cordon ombilical, etc. Les risques associés sont aujourd’hui mal connus.

 

pesticides sante enfants7

.

Les épandages aériens de pesticides, c’est interdit depuis longtemps

La directive européenne en vigueur sur les produits phytosanitaires [27] a interdit l’épandage aérien en 2009, en conservant la possibilité de quelques situations d’exceptions. Cette exigence est déclinée dans le Code rural et de la pêche maritime [28], avec des dérogations possibles « en cas de danger sanitaire grave qui ne peut être maîtrisé par d’autres moyens ».

En France et dans d’autres pays développés, encore récemment (années 2000 et 2010), plusieurs types d’acteurs (chercheurs, associations, parlementaires, riverains…) ont mis en avant un besoin d’interdire ou de mieux encadrer l’épandage aérien de pesticides [1, 22], en termes de contraintes d’autorisation et de contrôle des pratiques (notamment sur le respect des zones non traitées).

Jusqu’en 2015, les dérogations étaient encadrées par des critères moins stricts qu’aujourd’hui [1]. Au début des années 2010, l’épandage aérien était « pratiqué essentiellement sur la vigne, en particulier en Champagne, sur le maïs en Aquitaine, sur le riz en Camargue ou en Guyane, et sur la banane en Martinique et Guadeloupe. Des traitements aériens [étaient] aussi utilisés sur les forêts pour lutter contre la chenille processionnaire du pin ».

 

pesticides sante enfants8

.

Les pesticides sont des polluants très connus : ils ne peuvent donc qu’être mesurés depuis longtemps dans l’environnement

Le programme de routine des Associations agréées pour la surveillance de qualité de l’air (AASQA) est limité à quelques substances – NO2, SO2, PM, O3, quelques métaux… – Les pesticides et leurs résidus ne sont pas réglementés dans l’air ; ils font uniquement l’objet de campagnes de mesures de faibles ampleurs (ponctuelles, localisées, avec des stations temporaires, etc.) [22 ; 33-37], ce qui semble insuffisamment proportionné aux enjeux sanitaires potentiels [1, 22, 29, 30, 38].

.

Concernant le milieu « eau », si les eaux superficielles et les eaux souterraines font l’objet de programmes de surveillance via la Directive Cadre sur l’eau européenne [31], la présence de pesticides dans les eaux marines est, elle, très peu étudiée [29]..

La présence de pesticides dans les sols fait également l’objet de peu de mesures [4, 29, 32].

.

En complément, l’article suivant questionnera les deux « idées reçues » suivantes :

  • selon les études scientifiques existantes, les résidus de pesticides dans les aliments sont associés à des risques sanitaires significatifs ;
  • les produits issus de l’agriculture biologique ne contiennent pas de pesticides.

Cet article se trouve ici : Croyez-vous à ces idées reçues sur les pesticides ? (2/2)

.

Références

  1. Bonnefoy N. Rapport d’information fait au nom de la mission commune d’information sur les pesticides et leur impact sur la santé et l’environnement – Tome 1 : Rapport. 2012. https://www.senat.fr/notice-rapport/2012/r12-042-1-notice.html
  2. Barouki R. Utilisation des produits phytopharmaceutiques : audition du Professeur Robert Barouki, praticien hospitalier, dir. de l’unité de recherche de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). 2017. Propos recueillis par Mission d’information commune sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5332160_5a311d6c2c6b0.utilisation-des-produits-phytopharmaceutiques–mrobert-barouki-professeur-des-universites-13-decembre-2017.
  3. Haut Conseil de la santé publique (HSCP). Stratégie nationale de santé : contribution du Haut Conseil de la santé. 2017. https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20170908_strategienatlesantecontribhcsp.pdf
  4. Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Pesticides – Effets sur la santé. Expertise collective. 2013. http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/4819
  5. Halimi P. La Grande détox. Calmann-Lévy 2015.
  6. Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS). Participation au projet EXPOPE. 2008. https://www.ineris.fr/sites/ineris.fr/files/contribution/Documents/ra2008.pdf
  7. Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI). Premier état de la contamination des logements français en composés organiques semi-volatils : pesticides, phtalates, retardateurs de flamme, etc. Bulletin de l’OQAI n°9, 2015.
  8. Comité de la prévention et de la précaution (CPP). Risques sanitaires liés à l’utilisation des produits phytosanitaires. 2002. https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/CPP%20avis%20200202_0.pdf
  9. Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST). Pesticides et santé – Résumé du rapport réalisé au nom de l’OPECST. 2010.
  10. American Academy of Pediatrics (AAP). Pediatric Environmental Health. Library of Congress 2012.
  11. Belpomme D. Comment naissent les maladies. Les Liens qui Libèrent 2016.
  12. Chevallier L. Le Livre antitoxique. Fayard 2013.
  13. Dadd DL. Alerte aux produits toxiques. Actes sud 2012.
  14. Gavigan C, Healthy Child Healthy World. Healthy Child Healthy World: Creating a Cleaner, Greener, Safer Home. Plume 2008.
  15. Krysiak‐Baltyn K et al. Country‐specific chemical signatures of persistent environmental compounds in breast milk. International journal of andrology, 2010. 33(2): p. 270-278.
  16. Antignac JP et al. Country-specific chemical signatures of persistent organic pollutants (POPs) in breast milk of French, Danish and Finnish women. Environmental Pollution, 2016. 218: p. 728-738.
  17. Kah O. Les Perturbateurs endocriniens. Éditions Apogée 2016.
  18. Crèvecoeur S, Rémy S. Evaluer l’exposition des enfants aux pesticides, tout un défi ! Anses – Bulletin de veille scientifique n°24, 2014.
  19. Landrigan PJ, A ER. Textbook of Children’s Environmental Health. Oxford University Press 2014.
  20. Cité des sciences et de l’industrie. Pesticides : peut-on s’en passer ? http://www.cite-sciences.fr/fr/ressources/bibliotheque-en-ligne/dossiers-documentaires/pesticides-peut-on-sen-passer/4-notions-pour-comprendre/ [Consulté le : 13/11/2018]
  21. Nicolino F. Un empoisonnement universel. Babel 2016.
  22. Hunt A, Ortiz RA. Review and Summary of the Epidemiological Literature on Children’s Health Risks Associated with Environmental Exposures. Department of Economics and International Development University of Bath, 2014.
  23. Badot P-M. Imprévisibles interactions entre contaminants. Les modèles d’additivité sont loin d’être toujours valides. Anses – Bulletin de veille scientifique n°17, 2012.
  24. La Recherche. Pesticides et Santé – un dossier accablant. La Recherche n°509, 2016.
  25. Rosenblatt B. Exposition aux pesticides autorisés en France en 2016 : quels risques pour la grossesse et l’enfant à naître ? Une revue systématique de la littérature. Thèse de Médecine générale. Université Toulouse III – Paul Sabatier. 2017. http://thesesante.ups-tlse.fr/1971/1/2017TOU31128.pdf.
  26. Fréry N et al. Exposition de la population française aux substances chimiques de l’environnement. Tome 2 : Polychlorobiphényles (PCB-NDL)/ Pesticides. Institut de veille sanitaire (InVS), 2013.
  27. Parlement européen, 2009. Règlement (CE) no 1107/2009 du Parlement européen et du Conseil du 21 octobre 2009 concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et abrogeant les directives 79/117/CEE et 91/414/CEE du Conseil. https://eur-lex.europa.eu/eli/reg/2009/1107/oj.
  28. Rural C. Article L253-8. 2018.
  29. Martin D, Menuel G. Rapport d’information déposé par la mission d’information commune sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. Assemblée Nationale, 2018. http://www.assemblee-nationale.fr/15/rap-info/i0852.asp
  30. agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Proposition de modalités pour une surveillance des pesticides dans l’air ambiant – Avis de l’Anses – Rapport d’expertise collective. 2017. https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2014SA0200Ra.pdf
  31. Commissariat général au développement durable (CGDD) – ministère en charge de l’environnement. Surveillance des pesticides dans les eaux françaises. 2017. http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/lessentiel/ar/246/0/surveillance-pesticides-eaux-francaises.html [Consulté le : 13/11/2018]
  32. Charbonnier E. Pesticides. Des impacts aux changements de pratiques. Bilan de quinze années de recherche pour éclairer la décision publique. Editions Quae 2015.
  33. Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Qualité de l’air et santé – Symposium scientifique. 2015. https://www.aphp.fr/contenu/qualite-de-lair-et-sante (Consulté le 16/03/2018)

  34. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Qualité de l’air extérieur. https://www.anses.fr/fr/content/qualit%C3%A9-de-l%E2%80%99air-ext%C3%A9rieur (Mis à jour le 29/11/2017 ; consulté le 16/03/2018)

  35. 10èmes journées de la prévention et de la santé publique – Compte-rendu de la session Polluants de l’air : Réduire les expositions pour protéger la santé. 2015. http://inpes.santepubliquefrance.fr/jp/cr/pdf/2015/Synthese_Polluants_air.pdf (Consulté le 01/04/2018)

  36. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Polluants « émergents » dans l’air ambient Identification, catégorisation et hiérarchisation de polluants actuellement non réglementés pour la surveillance de la qualité de l’air. Avis de l’Anses – Rapport d’expertise collective. Juin 2018. https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2015SA0216Ra.pdf

  37. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Recommandations de l’Anses pour la mise en œuvre d’une surveillance nationale des pesticides dans l’air ambiant. https://www.anses.fr/fr/content/recommandations-de-l%E2%80%99anses-pour-la-mise-en-%C5%93uvre-d%E2%80%99une-surveillance-nationale-des-pesticides (19/10/2017, consulté le 30/08/2018)

  38. Ministères en charge de l’environnement et de la santé. Troisième Plan National Santé Environnement (PNSE3). 2015. https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/pnse3_v_finale.pdf.

Photo par StevanBaird et Pam Link

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Commentaires

  1. Pingback: Comment protéger les enfants des pesticides présents dans l'environnement du quotidien (5/6) fin

  2. Pingback: Viser un enfant sain dans un monde sain, avec Christopher Gavigan (2/5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.