Conseils et astuces de lecteurs n°4 : cosmétiques bébé, nature, habitude alimentaire, produits d’entretien, huiles essentielles

Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle. – Léonard Nimoy

 

Bonjour à tous !pratique-sante-enfants-environnement

Je souhaiterais remercier chaleureusement les lecteurs qui écrivent des commentaires à la suite des articles du blog : ces contributions permettent de compléter et d’enrichir le contenu initial des articles.

Parfois je ressens un peu de frustration car, lorsqu’un lecteur finit un article, il ne lit pas forcément toujours les commentaires correspondants, souvent faute de temps.

En cohérence avec le principe 20/80, voici quelques commentaires que je souhaite (re)partager avec vous, car ils constituent des retours d’expérience qui me semblent intéressants pour tout le monde !

 

« Pour ma part, je ne porte ni parfum, ni vernis à ongles. Je ne me teints pas les cheveux non plus. Je ne me maquille qu’en de rares occasions. […] Lorsque j’étais étudiante je formulais mes propres cosmétiques et j’envisage de m’y remettre. […] Pour la routine quotidienne de notre fils de 1 an : nous le lavons un jour sur deux pour préserver sa peau de l’agression due à l’eau. Comme nous, c’est au savons d’Alep. Pour ses cheveux, s’ils sont sales je les lave avec un peu de savon d’Alep. Sinon je les masse avec une huile végétale (olive la plupart du temps) […] Après la douche, on le masse entièrement au liniment (maison). En cas de démangeaison sur son crâne je lui fais des compresses froides d’hydrolat (lavande vraie – rose musquée – camomille romaine). Pour le change on utilise aussi du liniment. Et pour débarbouiller. Pour tout en fait, c’est magique ! S’il a les fesses rouges (très très rare vu que nous n’utilisons jamais de lingettes), nous utilisons une crème pour le change de chez W*leda (nous sommes des inconditionnels). » – AlemiahComment protéger les enfants et les femmes enceintes des polluants issus des cosmétiques

 

La prévention de la santé de nos enfants commencent aussi à la maison

La prévention de la santé de nos enfants commencent aussi à la maison. Lorsque mes filles étaient petites (je suis Mamy maintenant), je confectionnais les goûters, car il était exclu qu’elles s’alimentent avec ces trucs emballés au rayon biscuits des supermarchés. Contact avec la nature dès que possible : forêt, campagne, coin de verdure etc… Pas de téléviseur ou des émissions choisis sur le volet (rarement quand même) afin qu’elles ne soient pas influencées par tout ce négatif. Aujourd’hui, ce sont des jeunes femmes épanouies, qui ont fait de brillantes études et qui s’insèrent parfaitement dans la société, tout en continuant à cultiver les valeurs qui leur sont essentielles. – Marie-PierreFaites-vous partie des parents qui prennent en main la santé de leurs enfants ?

 

Concernant les solides, peut-être connais-tu déjà la diversification menée par l’enfant, qui permet au bébé de goûter des aliments en morceaux (et non en purée) dès qu’il y est prêt, à partir de 6 mois environ (ou plus tard). C’est un moyen très simple de faire découvrir le panel le plus large de goûts et de textures ! Mon fils aîné, diversifié ainsi, a goûté énormément d’aliments entre 6 et 12 mois. […] On présente au bébé des morceaux faciles à mastiquer au début (légume cuit, fruit bien mûr… ou bien pain, viande qui ne seront pas avalés au départ mais mâchouillés, sucés… il faut juste éviter les aliments qui risquent de donner de petits morceaux durs, comme la carotte crue). Il faut que le morceau soit assez grand pour que le bébé en tienne une partie dans son poing et qu’une partie dépasse pour qu’il la porte à la bouche. Les formes type grosse frite ou bouquet de chou-fleur ou brocoli avec tige conviennent très bien. Bonne découverte ! – ClémenceLes habitudes alimentaires s’acquièrent dans la petite enfance

 

Quand on sait que l’expression « comment allez-vous ? » est en réalité une contraction de « comment allez-vous à la garde-robe ? », on ne doute pas que nos ancêtres aient déjà su que notre humeur et notre bien-être général dépendaient de notre digestion et de notre capacité à éliminer nos déchets sans encombre !CynthiaLes pensées des enfants peuvent être influencées… par la santé de leur ventre ! 

 

Je fais attention de plus en plus aux produits d’entretien que j’utilise

Je fais attention de plus en plus aux produits d’entretien que j’utilise….le vinaigre et le savon noir…..mais surtout j’utilise mon Vaporeto, rien de mieux que la vapeur pour les sols, fenêtres et surtout les tapis ! – BlanchePollution de l’air intérieur : comment bien choisir ses produits ménagers ?

 

Et pour déculpabiliser bcp d’entre nous rappeler que exemplarité ne veut pas dire perfection ! L’enfant (l’autre en général) perçoit notre intention et notre effort même si nous ne réussissons pas à 100%.F-Xavier – Comment transmettre efficacement des bonnes pratiques « Santé-environnement » à nos enfants

 

Côté huiles essentielles, il y en a qui sont réputées pour la détox des métaux lourds

En tout cas, côté huiles essentielles, il y en a qui sont réputées pour la détox des métaux lourds comme l’he de Livèche (attention à ne pas mettre entre toutes les mains). Côté tisane, on retrouve les plantes du foie pour aider à éliminer (artichaut, pissenlit, bardane, radis noir, …).CécilePlantes médicinales : un « conseil santé » de nos ancêtres non-humains ? 

 

Super chouette article 🙂 Je me dis que ce serait même possible d’y raccrocher le  » wagon maternage » en parlant du portage et de la motricité libre – http://osteopathiemontpellier.fr/la-motricite-libre-vous-connaissez/ – Julie (sur Facebook) – Santé des enfants : comment intégrer plus de mouvement dans leur quotidien

 

Pourquoi ne pas également essayer de sensibiliser les enfants au plaisir de la marche en elle-même ? Evidemment, ça marcherait (c’est le cas de le dire haha) beaucoup mieux dans un cadre agréable, en particulier dans la nature. Le top du top, c’est de marcher pieds nus sur l’herbe ou sur le sable mouillé à la plage… j’adore 😉Yum6 astuces pour un grand changement : faire plus marcher ses enfants 🙂

 

Les grands parents sont moins marqués par les recommandations surprotectrices de la société actuelle

Les grands parents ont souvent un rôle positif sur ce problème …étant d’une génération précédente, ils sont moins marqués par les recommandations en général « surprotectrices » de la société actuelle. Et puis quelle joie d’être dans la nature sans avoir à écouter les « fait attention » les « non, arrête tu vas tomber », les  « c’est trop dangereux reviens ici », les « je ne te vois plus » …..et j’en passe bien entendu. Avec papy et mamie c’est plus cool et on fait des choses qui ne sont pas autorisées habituellement …et ça c’est chouette.
Bien entendu à pratiquer avec modération !!! – Richard – Le jeu risqué en extérieur. .. un atout santé pour les enfants ?

 

Alimentation : pour les motiver à manger des légumes (le grand de 9 ans pas de problème mais la petite de 6 ans est dans sa phase « beurk c’est vert ») je leur propose souvent de m’aider à préparer les repas (parfois c’est eux qui demandent d’ailleurs) et, bizarrement, quand ils l’ont préparé avec leurs petites mimines c’est souvent bien meilleur !!! Pareil pour faire les courses, de temps en temps s’ils « choisissent » des aliments, ils seront plus enclins à en manger (« tu te rappelles on l’a acheté ensemble, c’est toi qui as choisi » !) 
Nature : nous avons la chance d’avoir un grand jardin et nos enfants sont très souvent dehors à faire cabane, trous, arc et flèches etc. Bref ils ont beaucoup d’imagination et on laisse faire… 
Bouger : on essaie de faire souvent des ballades tous ensemble ; cet été nous étions pendant 10 jours sur une grande plage mais ce qui les intéressait c’était les rochers tout au bout (pêche de crabes, petits poissons etc
) donc on faisait minimum 1.5km aller-retour tous les jours (avec seaux, pelles, épuisettes, serviettes, pique nique parasol…) pour y aller, sans compter les innombrables allers-retours en courant avec un seau plein de cailloux et d’eau entre la plage et la serviette ! Le soir ils dormaient super bien !!! Et ils sont pieds nus dès que possible (et culs nus aussi ça leur plaît !). D’ailleurs une podologue (mon fils avait les pieds plats donc semelles pendant 2 ans mais terminé) nous l’a conseillé : les faire marcher pieds nus le plus souvent possible.CécileDComment j’applique les recommandations « Santé des enfants et environnement » – n°6

 

Un grand merci pour toutes vos contributions 🙂 A bientôt pour de futurs échanges !

Guillaume

Photo par Guitguit

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :alimentation santé environnement

4 Commentaires

  1. Aurore

    Je ne connaissais pas le vaporeto et (rien à voir !!!) la « DME ». Je viens de faire quelques recherches, super intéressant… Merci pour le partage !!

    Répondre
  2. Guillaume (Auteur de l'article)

    … et moi j’ai découvert l’existence d’huiles essentielles réputées appuyer la detox de métaux lourds… merci les lecteurs ! 🙂

    Répondre
  3. salle de sport euralille

    J’aime bien cet article merci

    Répondre
  4. Pingback: Conseils et astuces de lecteurs n°4 : cosmétiques bébé, nature, habitude alimentaire, produits d’entretien, huiles essen – Pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.