Comment j’applique les recommandations « Santé des enfants et environnement » – n°10

Le fossé entre la connaissance et l’action est beaucoup plus grand que le fossé entre l’ignorance et la connaissance. – Chris Guillebeau

.

Bonjour à tous !

Cette série d’articles décrit comment je mets en œuvre (du mieux que je peux 🙂 ) les bonnes pratiques identifiées lors de mes recherches. L’ensemble de mes retours d’expériences, ainsi que ceux des lecteurs du blog, sont accessibles par l’onglet En pratique du menu principal.

————————

Article (A) : Comment protéger les enfants des environnements obésogènes, avec Stephan Guyenet et Comment protéger les enfants des environnements obésogènes, avec Michel Desmurget recommandations sante enfants environnement

Recommandation (REC) : éviter d’exposer les enfants à la vue de produits alimentaires très caloriques

Retour d’expérience (REX) : à l’occasion de mon approfondissement des travaux de Stephan Guyenet et de Michel Desmurget, j’ai pris conscience de la puissance (impressionnante !) des forces inconscientes qui nous poussent à obtenir un maximum de calories, avec le moins d’efforts possibles. Depuis, j’ai l’impression de voir de la junk food à hauteur d’enfants, dans un emballage attirant (couleurs vives, super-héros divers) … à peu près partout ! 😉 Bien entendu, comme à peu près tout le monde, j’avais bien remarqué cette stratégie aux caisses des centres commerciaux et des stations services, les jugeant d’ailleurs assez grotesques et pas très fines ; je sous-estimais complètement l’efficacité obtenue sur les systèmes neuronaux inconscients, en particulier ceux des enfants. En fait, je crois que j’en trouve dans chaque lieu ou des personnes sont susceptibles d’attendre : salle d’attente à l’hôpital, caisses de librairies, escalator (!), petite gare RER paumée, caisse d’un magasin de surgelés…

 

recommandations sante enfants environnement 2

 

Comme pour les substances chimiques préoccupantes, je crois qu’il est inutile de tenter d’obtenir une « exposition 0 », surtout dans une grande ville. Pour diminuer l’exposition de mes enfants, je fais les courses seul en routine. Les fois où Yumi m’accompagne, la sortie se focalise sur le choix de fruits et de légumes ; je préviens avant d’entrer dans le magasin, c’est-à-dire avant que les stratégies marketing élaborées par tant d’ingénieurs dédiés ne produisent leurs effets sur son jeune cerveau, que les achats se limiteront à ce qui est sur la liste de course, dont elle a pu participer à l’élaboration. Une sorte de déminage amont, limitant le champ des possibles. A ce jour, je n’ai pas encore eu la « joie » d’avoir à gérer une colère d’enfant (sur-stimulé ?) au supermarché… et j’en suis ravi 🙂

 

A : Parentalité et environnement des enfants : moins c’est plus ; Comment un environnement minimaliste peut favoriser la santé des enfantsrecommandations sante enfants environnement 3

REC : limiter le nombre de jouets dans l’environnement des enfants

REX : si l’ampleur de la sollicitation visuelle des produits très caloriques m’a surpris, je n’étais pas étonné de son existence en tant que telle. Par contre, j’ai complètement découvert (naïf que je suis, sur certains sujets) que les mêmes pratiques se développaient pour les jouets. Aujourd’hui, des jouets se trouvent aussi à la caisse des supermarchés et des librairies, dans le kiosque de ma gare TER de banlieue…

A l’occasion d’un retour d’expérience précédent, j’ai décrit le côté « minimaliste » des bains que je donne à Naé, en termes de produits de soin. J’ai reçu plusieurs retours très positifs ; je suis content que cette approche trouve écho auprès de certains d’entre vous. Je l’applique également pour les jouets. Romi et moi n’avons fait rentrer dans la salle de bain qu’une grenouille et un canard en caoutchouc naturel. Ce qui m’aurait apparu très épuré et un peu triste il y a quelques années, Naé et moi le vivons comme un moment quotidien très joyeux, nourri de nos imaginations stimulées par un environnement simple, incluant des objets dont les fonctions potentielles sont nombreuses.

 

recommandations sante enfants environnement 7

 

Sur le même thème, pour limiter le nombre de cadeaux offerts à nos enfants à noël, nous avons écrit à nos proches pour leur présenter (simplement) nos choix éducatifs sur ce thème ; sauf s’ils avaient une idée de cadeau spécifique, qu’ils souhaitaient particulièrement offrir, nous leur avons proposé d’apporter une contribution aux cadeaux que nous envisagions nous-mêmes, en fonction des besoins et des souhaits de nos enfants. Globalement, cette proposition a été très bien acceptée et nous sommes satisfaits du résultat obtenu. De plus, je crois que cela facilite la tâche des personnes n’ayant pas d’idée précise, ainsi que de celles qui ont peu de temps et de nombreux cadeaux à offrir. Nous avons prêté attention à présenter les cadeaux achetés à chaque contributeur.

 

A : Pourquoi la nature apporte tant de bienfaits à la santé des enfants : l’hypothèse de la biophilie ; La nature est-elle plus bénéfique pour nos enfants lorsqu’elle est à la fois verte et bleue ? recommandations sante enfants environnement 5

REC : mettre les enfants au contact d’environnements naturels, si possible contenant des eaux de surface

REX : parmi les parcs qui se trouvent aux alentours de Paris, nous aimons beaucoup le parc de Bagatelle. En un même lieu, nous y trouvons la plupart des aspects importants pour nous : des paysages de prairie arborée, des animaux en liberté, des zones où l’influence humaine semble plus légère (jachères, gestion différenciée), des arbres auxquels on peut monter (Ah bon, c’est interdit ?!), des eaux de surface… et une (relativement) faible densité de visiteurs. Et en plus, il y a quelques jolies vieilles pierres.

J’ai découvert ce parc sur le tard ; je vous souhaite d’être plus précoce que moi !

recommandations sante enfants environnement 6

 

———————————

Bien entendu, je suis preneur de tous les conseils qui me permettraient de faire mieux ! 🙂

Et vous, quelles sont les dernières bonnes pratiques que vous avez mises en place pour les enfants dont vous vous occupez ? Peut-être que vos propres expériences vous suggèrent quelques conseils à donner. Ils sont les bienvenus, dites-les moi dans les commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Commentaires

  1. Blanche

    Hello Guillaume. ..
    il faut un grand changement dans les habitudes et faire un gros effort intellectuel pour mettre en pratique tes théories ! Mais je pense qu’elles sont bonnes…même si je les trouve un peu dures !
    belle nouvelle année à toi et aux internautes qui suivent ton blog !
    Blanche

    Répondre
  2. Guillaume

    Hello Blanche
    A quoi fais-tu référence exactement ? Peut-être aux aspects liés à la simplicité. Parfois, dans le monde actuel, il me semble complexe de revenir à des choses simples 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.