Comment donner de la vitamine N aux enfants, avec Richard Louv (2/5)

Le mieux est et sera toujours de se confier à la nature. – Honoré de Balzac
Il nous faut le tonique de la nature inculte […]. Nous ne pouvons jamais avoir assez de nature.  – Henry David Thoreau

Le spectacle de la nature est toujours beau. – Aristote

.

Chronique du livre « Vitamine N »

Vitamine N Richard Louv

de Richard Louv, 304 pages, publié en 2016

.

Richard Louv est auteur et journaliste scientifique. Il a fondé et préside l’ONG Réseau Enfants & Nature.

Ce livre est un manuel pratique pour les parents souhaitant prévenir le « syndrome de manque de nature » . Il propose des actions concrètes, à l’échelle d’une famille ou d’une communauté, visant à faciliter et à accompagner une démarche de connexion des enfants à la nature.

.

Quelques informations et points de vue intéressants, concernant la thématique « Santé des enfants et environnement »

Voici une liste d’informations et de points de vue issus du livre, en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement », et que je souhaite partager avec vous.

  • Les événements importants de la vie pourraient être symboliquement accompagnés du plantage d’un arbre : naissance, mort, mariage, etc. Ces arbres constituent une occasion supplémentaire d’approfondir la connexion avec la nature, en incitant les enfants à les observer aux différentes étapes de leurs cycles de vie, dans différentes conditions météorologiques, à différentes saisons… Cette observation peut se concrétiser par des divers types de représentations : dessins, photos, vidéos, notes, etc.
  • Lors de temps passés dans la nature avec des enfants, les adultes peuvent alterner les postures : il y a un temps pour guider, un temps pour partager les expériences, un temps pour prendre du recul, un temps pour les laisser seuls…
  • Les chercheurs optimistes suggèrent que la technologie digitale est en train de créer la génération la plus intelligente de l’Histoire. D’autres personnes, incluant de nombreux éducateurs, sont sceptiques, voire hostiles à la technologie. Il y a une troisième voie : l’esprit hybride. Il s’agit d’utiliser, d’un côté, les ordinateurs pour maximiser notre capacité à traiter des données intellectuelles, d’un autre côté, les environnements naturels pour développer nos sens et stimuler notre capacité à apprendre et connaitre.
  • Développer un esprit hydride peut notamment conduire à utiliser la technologie dans la nature.
  • L’exploration extérieure « pieds nus » pourra être encouragée : la meilleure chaussure pourrait être l’absence de chaussures. Marcher pieds nus développe les muscles et les ligaments des pieds, ainsi que la proprioception (la conscience d’où on est, au regard de l’espace environnant) et le ressenti de la texture du sol. Par ailleurs, marcher pieds-nus dans l’herbe fraîche est un plaisir qui n’a pas besoin d’être justifié par une argumentation scientifique !
  • Chaque enfant pourra choisir un poste d’observation dans la nature. En y revenant jour après jour, et même de nuit, ce lieu privilégié sera l’occasion d’observer attentivement l’évolution d’un « coin de nature » au fil des saisons, des moments de la journée et des conditions climatiques. Des sentiments d’appartenance, de familiarité et de sécurité émergent classiquement de telles expériences.
  • Certaines études suggèrent que le contact avec la nature aide à se remettre d’une fatigue mentale et favorise la restauration de la capacité d’attention, ainsi que la clarté d’esprit. En parallèle, et ce qui peut paraître contre-intuitif au premier abord, le contact avec la nature affûte et excite les sens.
  • La créativité est stimulée par la mise à disposition d’objets simples, dont la finalité n’est pas fixée a priori. Typiquement, les environnements naturels comprennent de nombreux objets de ce type.
  • Les parents pourront laisser les enfants se salir dans la nature. Par exemple, une partie du jardin peut leur être dédié, et ils y seront autorisés à creuser la terre. La recherche montre que jouer dans la saleté d’environnements naturels permet de stimuler le système immunitaire. En miroir, éviter la saleté diminue les capacités du système immunitaire.

.

Vitamine N Richard Louv2

.

Quelques extraits en lien avec la thématique « Santé des enfants et environnement »

Voici un paradoxe : pour dégager du temps pour du temps non-organisé dans la nature, une famille bien occupée va devoir probablement s’organiser pour. Un sens de la proportion et de l’humour pourra aider.

Essayez de trouver un équilibre entre les activités organisées et celles qui encouragent l’exploration et le jeu libres et indépendants.

Mettez la nature dans votre agenda. Si vous planifiez à l’avance les engagements sportifs et les vacances de la famille, faites de même pour le temps passé dans la nature.

Quand ils se rappellent en famille leurs souvenirs d’enfance, les enfants plus âgés mentionnent rarement le meilleur jour qu’ils ont passé à regarder la télé ou à jouer à un jeu vidéo. Parmi les souvenirs qu’ils se remémorent, s’ils ont été assez chanceux pour avoir de telles expériences avec leur famille, figurent les aventures en extérieur – mêmes s’ils se sont plaints bruyamment de telles sorties sur le moment.

Ne prenez rien pour acquis : « tout est phénoménal ; tout est incroyable ; ne traiter jamais la vie avec désinvolture. Être spirituel, c’est être ébahi ». De même que le temps partagé ensemble, l’étonnement radical est le meilleur cadeau que vous pouvez offrir, et la meilleure transmission est par l’exemple. Et vous n’avez même pas besoin de l’emballer !

Il ne s’agit pas de dire que la technologie est mauvaise pour les enfants ou pour le reste d’entre nous, mais qu’une immersion électronique journalière, mensuelle, annuelle ou pendant toute une vie, sans une force pour l’équilibrer, peut nous vider de notre capacité à porter attention, à penser clairement, à être productif et créatif.

A la question « Et donc, vos enfants doivent adorer l’iPad ? », le Steve Jobs d’Apple a répondu « Ils ne l’ont pas utilisé. Nous limitons le niveau de technologie que nos enfants utilisent à la maison ».

Débrancher l’alimentation électrique ne vient pas toujours naturellement, même pour ceux d’entre nous qui, par nature, adorent la nature. Cela nécessite un acte conscient et un changement de décor.

A la maison, votre famille peut créer un environnement ressourçant. La première étape consiste à dresser un inventaire des éléments naturels souvent négligés et qui existent déjà chez vous, ou juste devant la porte. La nature persistante est partout – dans votre cour, sur un toit ou un balcon, parfois dans les endroits les plus inattendus. Regardez autour de vous. Explorez les endroits que vous pensez connaître.

Les enfants rentrent dans la maison couverts de boue ? Surtout pas de crise. Riez-en et faites-leur faire leur propre lessive. Les vêtements sont totalement remplaçables. Les enfants et la nature ne le sont pas.

Les pelouses sont maintenant les plus grandes cultures irriguées aux Etats-Unis.

.

La suite de cette chronique se trouve ici : Comment donner de la vitamine N aux enfants, avec Richard Louv (3/5)

.

Photo par Mélanie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 Commentaire

  1. Pingback: Comment donner de la vitamine N aux enfants, avec Richard Louv (1/5)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.