Comment diminuer l’exposition des enfants aux polluants issus des matériaux de construction et de revêtement

Nous sommes tous sculpteurs et peintres, et nos matériaux sont notre chair, notre sang, nos os. – Henry David Thoreau

Prenez soin d’achever les travaux de rénovation et d’aménagement longtemps avant l’arrivée de votre enfant. […] Ne vous lancez pas dans une décoration de dernière minute. – Pr René Frydman

..

Bonjour à tous !polluants produits construction decoration

A l’occasion d’une grossesse en cours, de nombreux parents apportent des changements significatifs à la future chambre d’enfant. Ces modifications peuvent comprendre l’installation de  de nouveaux produits de construction et de revêtement. Or :

  • ces produits font partie des sources d’émission de substances préoccupantes dans les environnements intérieurs [1-16, 44-55] ; 
  • l’enfance inclut des périodes où l’organisme est plus vulnérable aux effets des substances chimiques [14-20, 48, 50, 57].

Quelles sont les bonnes pratiques qui permettent de diminuer l’exposition des enfants aux polluants issus des matériaux de construction et de revêtement ? Voici celles qui me paraissent les plus pertinentes.

..

  • Identifier les produits aux émissions les plus préoccupantes – fibres, composés organiques volatils (COV), particules, composés radioactifs naturels… – grâce aux informations fournies par les Fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES), disponibles sur  www.inies.fr.

Même si elles sont élaborées par des fabricants, et non expertisées par les pouvoirs publics ou par des experts indépendants, ces informations pourront constituer un critère pour le choix des produits à renouveler en priorité et pour le choix de nouveaux produits [1-3, 21-24].

.

  • « Privilégier les produits les moins émissifs, étiquetés « A+ » [1-5, 24-27]. Le système d’étiquetage réglementaire en vigueur porte sur les « émissions de polluants volatils » issues des produits de construction et de revêtement [2, 28-31]. Les produits visés sont de types variés :
    • peintures et vernis,
    • revêtements de sol, de mur ou de plafond,
    • produits de construction (ex : cloisons et faux plafonds, produits d’isolation, portes et fenêtres), ainsi que les produits destinés à leur pose ou à leur préparation (ex : colles, adhésifs) ;

Le niveau d’émission d’un produit est indiqué par une classe d’émission, allant de C (« fortes émissions ») à A+ (« très faibles émissions ») et intégrant 10 substances, dont le formaldéhyde et le toluène, ainsi que les COV totaux.

.

polluants produits construction decoration 2

.

  • Privilégier les produits présentant un label élaboré par un organisme public de référence [1, 9, 23, 32, 33] : écolabel européen, Nordic Swan (pays Scandinaves), Ange Bleu (Allemagne)…

D’autres labels existent [1, 2, 21, 23], à l’initiative d’acteurs privés, parfois pour certains produits spécifiques. ex : Indoor Air Comfort, GUT, Natureplus, EMICODE… En fonction de leurs référentiels respectifs, ces labels pourront aussi appuyer l’identification des produits les plus adaptés.

  • éviter les revêtements textiles (ex : moquettes, tapis de sol) [1] présentant des parties rembourrées [1, 9, 15, 17-19, 34, 35] ou contenant du PVC (ex : sols en PVC) [13, 18, 36-38, 48, 52].
  • Eviter les produits affichant des propriétés de dépollution de l’air intérieur, tels que les matériaux et peintures photocatalytiques : les données scientifiques actuelles ne permettent pas de démontrer leur innocuité et leur efficacité en conditions réelles d’utilisation [2, 39-41, 56].
  • Substituer les colles urée-formol par des colles de type émulsions acryliques, contenant moins de 5% de solvant (« colles sans solvant ») [1, 2, 7, 26].
  • planifier les travaux pendant des périodes où des femmes enceintes et des enfants n’auront pas à être présents dans la pièce considérée [1].
  • Après les travaux, laisser dégazer les nouveaux produits avant de refaire de la pièce un lieu de vie : cette pièce sera ventilée et chauffée ; la fréquence d’aération sera augmentée.

Ce temps de dégazage sera au minimum de quelques jours [1, 2, 7, 43] et sera, si possible, prolongé pendant plusieurs semaines [1, 7, 11, 23].

.

Une dernière pour la route, cohérente un environnement minimaliste pour les enfants : décorer avec modération. Les produits retenus pourraient être uniquement ceux qui sont soit très utiles soit très appréciés.

.

Personnellement, je n’ai pas entrepris de travaux de rénovation à l’arrivée de chacune de mes deux filles. Je n’ai donc pas eu à me poser ses questions pendant le passage à l’action. Et vous, quelles sont les bonnes pratiques que vous avez mis en place quand vous avez rénovez une chambre d’enfants ? Y-a-t-il des bonnes pratiques que vous avez eu du mal à appliquer ? Partagez vos expériences dans les commentaires !.

.

Références

1. Noley P, Barles P. Ecol’Air – Les outils pour une bonne gestion de la qualité de l’air dans les écoles. Ministère chargé de l’environnement – Ministère chargé de l’éducation – Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), 2018. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/ecolair-2018-010490.pdf

2. Fédération française du bâtiment (FFB). Qualité de l’air intérieur – Enjeux et bonnes pratiques pour les métiers du bâtiment. 2018. https://www.ffbatiment.fr/Files/pub/Fede_N00/FFB_PUBLICATION_3349/eff5c3ff-13d5-47fd-a1b6-f414b4ab3c64/PJ/Guide-qualite-air-interieur.pdf

3. Dab W. Le Praticien et l’environnement.  2010.

4. Ministère chargé de la santé. Qualité de l’air intérieur : comment agir ? Recommandations. 2017. https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/batiments/article/qualite-de-l-air-interieur-comment-agir-recommandations  [Consulté le : 13/02/2019]

5. Ministère chargé du logement. ETIQUETAGE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION. 2014. http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/etiquetage-des-produits-de-construction  [Consulté le : 14/02/2019]

6. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Etiquetage des produits de construction et de décoration au regard de l’émission de COV. 2016. https://www.anses.fr/fr/content/etiquetage-des-produits-de-construction-et-de-d%C3%A9coration-au-regard-de-l%E2%80%99%C3%A9mission-de-cov  [Consulté le : 14/02/2019]

7. Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) Pays de la Loire, Fédération Française du Bâtimetn (FFB) Pays de la Loire. Guide de la qualité de l’air intérieur – Recommandations avant, pendant et après les travaux. 2014. http://www.capeb-paysdelaloire.fr/fich/temp/Guide-QAI.zip

8. Commission Européenne – Co-ordination action on Indoor Air Quality and Health Effects. Projet ENVIE («Co-ordination action on indoor air quality and health effects») 2008. https://cordis.europa.eu/project/rcn/73836/brief/fr

9. Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Au quotidien – un air sain chez soi. 2017.

10. Baecher C et al. Benchmark international des politiques publiques pour préserver et améliorer la qualité de l’air intérieur. Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), 2017. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/benchmark-qualite-air-interieur-politiques-publiques-international_2017_rapport.pdf

11. Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES) – Ministère en charge du développement durable et Ministère en charge de la santé. Guide de la pollution de l’air intérieur. 2009. http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1187.pdf

12. Ministère en charge de l’environnement, Ministère en charge de la santé. Plan d’actions sur la Qualité de l’Air Intérieur (PQAI). 2013. https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Plan_Qualite_de_l_air_interieur_octobre_2013.pdf

13. Pluschke P, Schleibinger H. Indoor Air Pollution – The Handbook of Environmental Chemistry 64. Springer 2018.

14. Rivas I et al. How to protect school children from the neurodevelopmental harms of air pollution by interventions in the school environment in the urban context. Environment International, 2018. 121: p. 199-206.

15. American Academy of Pediatrics (AAP). Pediatric Environmental Health. Library of Congress 2012.

16. Institut de veille sanitaire (InVS) – aujourd’hui intégré à Santé publique France, Ministère chargé de la santé. Gestion de la qualité de l’air intérieur – Guide pratique – Établissements recevant du public. 2010. https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guid0910.pdf

17. Wong KH, Durrani TS. Exposures to Endocrine Disrupting Chemicals in Consumer Products—A Guide for Pediatricians. Current Problems in Pediatric and Adolescent Health Care, 2017. 47(5): p. 107-118.

18. Landrigan PJ, A ER. Textbook of Children’s Environmental Health. Oxford University Press 2014.

19. NIEHS/EPA Children’s Environmental Health and Disease – Prevention Research Centers. Impact Report – Protecting Children’s Health Where They Live, Learn, and Play. U.S. Environmental Protection Agency (EPA), 2017. EPA/600/R-17/407.

20. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Les enfants, une population sensible. https://www.anses.fr/fr/content/les-enfants-une-population-sensible  [Consulté le : 12/02/2019]

21. Guyot G et al. Comment agir pour améliorer la qualité de l’air intérieur ? Ministère chargé de l’environnement, Centre d’Études et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement (Cerema), 2013. http://www.cotita.fr/IMG/pdf/Comment_agir_pour_ameliorer_la_qualite_de_l_air_interieur-2.pdf

22. Site Internet de la base de données INIES. Les données environnementales et sanitaires de référence pour le bâtiment – Foire aux questions. https://www.inies.fr/faq/  [Consulté le : 14/02/2019]

23. Ministère chargé de l’environnement. Recenser, prévenir et limiter les risques sanitaires environnementaux dans les bâtiments accueillant des enfants – Guide à l’usage des collectivités territoriales. 2007. http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/IMG/pdf/pnse_guidepreventionrisquesbatimentsenfants_2007.pdf

24. Ministère chargé de l’environnement, Ministtère chargé du logement. Construire sain – Guide à l’usage des maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre pour la construction et la rénovation. 2013.

25. Agence Française de Sécurité Sanitaire, de l’Environnement et du Travail (Afsset), aujourd’hui Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Composés organiques volatils et environnement intérieur – Procédure de qualification des émissions de composés organiques volatils par les matériaux de construction et produits de décoration. 2009. https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2004et0011Ra-2.pdf

26. Ferrari J, Le Ravalec V. Comparaison des émissions de COV dans l’air par les produits biosourcés utilisés dans le bâtiment. CoDEM Picardie, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), 2017. http://www.envirobatcentre.com/upload/document/biosource/palmares/2017/FILE_5a0ecfe916722_codem___les_materiaux_biosources_ont_ils_un_impact_sur_la_qualite_de_l_air_interieur.pdf/codem___les_materiaux_biosources_ont_ils_un_impact_sur_la_qualite_de_l_air_interieur.pdf

27. Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Rénovation énergétique, confort acoustique et qualité de l’air en habitat individuel. 2017. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/renovation-energetique-confort-acoustique-qualite-air-habitat_individuel_8686_a.pdf

28. Ministères chargés de la santé, de l’environnement et de l’insdustrie, 2011 et 2012 (Versions consolidées au 13 février 2019). Arrêtés du 19 avril 2011 et du du 20 février 2012 relatifs à l’étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils – NOR: DEVL1104875A.

29. Ministères chargés de la santé, de l’environnement et de l’industrie, 2011 (Aujourd’hui intégré au Code de l’enviroronnement). Décret n° 2011-321 du 23 mars 2011 relatif à l’étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils – NOR: DEVL1101903D

30. Code de l’Environnement, 2010. Article L221-10. Issu de la Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 – art. 180.

31. Ministère chargé de l’environnement, Ministère chargé du logement. Liste indicative des produits entrant dans le champ d’application du décret n° 2011-321 du 23 mars 2011 relatif à l’étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils. 2016. http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/IMG/pdf/liste_indicative_etiquetage_cov_janvier_2016.pdf

32. Centre National d’Innovation Santé, Autonomie et Métiers (CNISAM). Prévenir la pollution de l’air intérieur – Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l’air intérieur. 2011. http://www.cotita.fr/IMG/pdf/pdf_8_COCITA_JT_performance_energetique___batiment_materiaux_MOULIN.pdf

33. Schriver-Mazzuoli L. La pollution de l’air intérieur : Sources. Effets sanitaires. Ventilation. Dunod 2009.

34. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Évaluation des risques liés à l’exposition aux retardateurs de flamme dans les meubles rembourrés – Partie 2 – Evaluation des effets sur la santé et sur l’environnement, et estimation qualitative du rapport bénéfices/risques. 2015. https://www.anses.fr/fr/system/files/CONSO2011sa0132Ra-02.pdf

35. Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI). Premier état de la contamination des logements français en composés organiques semi-volatils : pesticides, phtalates, retardateurs de flamme, etc. Bulletin de l’OQAI n°9, 2015.

36. Nicolas M et al. Rapport final du projet Compréhension des émissions à moyen et long terme des matériaux de revêtement de sols : intégration des conditions d’usure et d’usage (CEMMAT). 2016.

37. American Academy of Pediatrics (AAP) et al. National Health and Safety Performance Standards; Guidelines for Early Care and Education Programs, Third Edition. American Academy of Pediatrics 2011.

38. Lippmann M. Environmental Health Science – Recognition, Evaluation, and Control of Chemical Health Hazards – second edition. Oxford University Press 2018.

39. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Identification et analyse des différentes techniques d’épuration d’air intérieur émergentes – Avis de l’Anses et Rapport d’expertise collective. 2017. https://www.anses.fr/en/system/files/AIR2012SA0236Ra.pdf

40. Nicolas M, Boutry D. Impact des matériaux photocatalytiques sur la qualité de l’air des environnements intérieurs – projet IMP-AIR. Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) – Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), 2016. http://www.primequal.fr/sites/default/files/imp-air_rf.pdf

41. Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Epuration de l’air par photocatalyse. 2013. https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-technique-sur-epuration-air-par-photocatalyse-2013.pdf

42. Cormerais B et al. INCITAIR et IMPACTAIR : deux projets au cœur des établissements scolaires de La Rochelle. 2018. http://www.villes-sante.com/wp-content/uploads/JIQAI_31mai2018_La-Rochelle_Incitair.pdf

43. Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI). Les bons gestes pour un bon air – Quelques conseils pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur des logements. 2009. http://www.oqai.fr/userdata/documents/135_OQAI_les_bons_gestes.pdf

44. Amiard J-C. Les risques chimiques environnementaux : méthodes d’évaluation et impacts sur les organismes. Lavoisier, Tec & Doc 2011.

45. Association Women Engaged for a Common Future (WECF). Protéger les enfants en évitant les substances toxiques – rénovation et décoration. Non daté.

46. Chevallier L. Le Livre antitoxique. Fayard 2013.

47. Cicolella A. Toxique Planète. Le Seuil 2013.

48. Demeneix B. Cocktail toxique. Odile Jacob 2017.

49. Gérin M et al. Environnement et santé publique – Fondements et pratiques. Edisem 2003.

50. Grandjean P. Cerveaux en danger. Buchet-Chastel 2016.

51. Horel S. Intoxication. La Découverte 2015.

52. Kah O. Les Perturbateurs endocriniens. Éditions Apogée 2016.

53. Lenglet R. Nanotoxiques – une enquête. ACTES SUD 2014.

54. Vasseur V. Désintoxiquez-vous. Flammarion 2016.

55. Vernier J. L’environnement – Que sais-je 2011.

56. Loumé L, Marano F. Notre air est-il respirable ? – Le vrai du faux sur la pollution intérieure et extérieure. Éditions Quæ 2018.

57. Slama R. Le mal du dehors – L’influence de l’environnement sur la santé. Éditions Quæ 2017.

 Photos par ex.libris, Jamison Hiner et amymhathaway

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sensibiliser les enfants avec des livres illustrés ? Ca m'intéresse !
Hello. Add your message here.